Le journal d'edith

HIGHSMITH-P

livre le journal d'edith
EDITEUR : CALMANN-LEVY
DATE DE PARUTION : 01/04/94
LES NOTES :

à partir de
18,55 €

SYNOPSIS :

« Maintenant l'épais volume brun sombre se trouvait nu et seul sur une table basse dans la salle de séjour. » Cet épais volume brun sombre est la seule tache de couleur d'une existence conventionnelle et terne. C'est le journal d'Edith. Il relate vingt ans de la vie d'une femme américaine. Vingt ans ont passé presque insensiblement mais au cours desquels l'univers d'Edith va basculer dans une médiocrité absolue. Edith a vingt cinq ans : mariée, mère d'un jeune garçon dénué de tout don, elle essaie de ne pas s'ennuyer. Edith approche de la cinquantaine : son existence est une tragédie lente. Ses espoirs ont été déçus. Les problèmes quotidiens forment un long cauchemar qui dissipe
progressivement la frontière du jour et de la nuit. Le journal est devenu une autre vie, tout imaginaire, où se réalisent les fantasmes les plus émouvants et les plus dérisoires et où tout lui sourit. Le journal d'Edith est le miroir de ces deux existences contradictoires, inconciliables jusqu'à ce que l'absurdité vienne les dénouer. Le journal d'Edith est un livre-culte. Patricia Highsmith n'est sans doute jamais allée aussi loin dans la cruauté à l'égard de ses personnages. Née aux Etats-Unis, Patricia Highsmith a publié dix-neuf romans dont L'Inconnu du Nord Express et Plein Soleil, huit recueils de nouvelles et un essai, L'Art du suspense. Traduit de l'américain par Alain Delahaye.
2 personnes en parlent

Je l'a lu en entier mais j'ai du m'accrocher car je l'ai trouvé plat... Une femme qui ne réagit à rien, un fils qui se complet à ne rien faire, un mari mou, un journal rempli de mensonges . Bref pour moi rien de bien intéressant...

cloclo85
10/03/13
 

On commence dans les années 50 et tout semble très normal, même si plutôt daté. Insidieusement, on réalise que plusieurs petites choses ne cadrent pas avec le reste, on a un fort sentiment de décalage et on est de plus en plus mal à l'aise : Patricia Highsmith signe, avec ce journal d'Edith, le portrait de la folie; on voit une femme littéralement perdre la raison sous nos yeux et c'est à la fois pétrifiant et hypnotique. (Auteur recommandé par Amélie Nothomb dans Hygiène de l'Assassin)

SagnesSy
22/10/12
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.50 cm
  • Poids : 0.49 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition