Le lit d'alienor - tome 1

CALMEL, MIREILLE

livre le lit d'alienor - tome 1
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 20/03/03
LES NOTES :

à partir de
6,95 €

SYNOPSIS :

A douze ans à peine, l'avenir d'aliénor est tracé. Elle doit épouser le fils de geoffroy le bel, le jeune henri, prétendant légitime au trône vacant d'angleterre. par cette union, la jeune duchesse d'aquitaine apporte à l'ennemi juré de la france l'une des plus riches régions du royaume. louis vi ne peut se résoudre à voir triompher les plans de mathilde de grimwald, descendante de merlin et protectrice du pays des druides. soutenu par l'ordre des templiers chrétiens,
le roi cherche à rompre cette alliance. La mort prématurée du père d'aliénor lui offre une occasion inespérée. le 25 juillet 1137, louis célèbre le mariage de son fils avec la duchesse d'aquitaine. aliénor doit regagner la cour à paris. mais elle est accompagnée d'une jeune suivante, loanna de grimwald, qui veillera à ce que jamais aliénor ne donne un héritier à la couronne de france et scelle ainsi une union contraire aux oracles celtiques.
6 personnes en parlent

Ce livre m'a tout d'abord attiré par son titre, je suis passionnée d'histoire et très intéressée de connaître des détails sur la légendaire Aliénor d'Aquitaine.Roman magnifique qui aillie histoire et légende, un vrai plaisir se déguste avec une infinie douceur au travers de personnages tout aussi romanesque les uns que les autres.Amour, trahison, doute rien ne manque pour épicer notre lecture.Ce premier tome nous montre les débuts de cette jeune femme qui fut la fille du Duc d'Aquitaine et ensuite reine de France, nous découvrons son courage, sa détermination mais aussi un profond sentiment de sollitude face à un mari qui préfère la religion à sa femme.

Eriasan
12/06/10
 

J'ai acheté ce livre après avoir entendu beaucoup de bien sur l'auteure par mes amis lecteurs. Je voulais la découvrir, et pour cela j'ai craqué sur le Lit d'Aliénor, dont le titre et la couverture m'attiraient.Malheureusement je n'ai pas accroché à ce livre autant que je l'espérais: c'est très péniblement que je suis arrivée jusqu'au bout, j'ai eu beaucoup beaucoup de mal à avancer malgré plusieurs heures passées dessus pendant une semaine de vacances. Pourtant au début ça partait bien: l'héroïne me plaisait beaucoup et le début d'intrigue me captivait.Puis, ça a commencé à se répéter, les scènes se répétaient encore et encore et je n'avais tout simplement pas l'impression d'avancer. Je m'attendais à un roman historique, et au final ça se transformait en romance, avec trop de passages dédiés au sexe: j'avais plus l'impression de lire un livre érotique, au final! Quel dommage, il y avait du potentiel...

WarsawSnow
16/04/14
 

Alors je dois dire que pour mon premier essai dans le genre historique, ce livre s'en sort vraiment bien. Peut-être parce que j'ai toujours adoré le Moyen-Age presque autant que l'époque victorienne, et que leur façon de parler m'a charmée totalement (j'aime vraiment le langage que possédait les gens avant, je trouve qu'il est très...Vif et en même temps implicite, c'est toujours mieux que celui de maintenant).Et puis, même si au début je trouvais l'écriture un peu particulière (on passe de la 1ère personne à 3ème mais des fois même en étant à la 1ère t'as l'impression d'être à la 3ème....) je m'y suis faite.J'avais un peu peur de pas aimer, parce que je sais pas, ça avait l'air gavant, ennuyant, mais pas du tout ! C'est vraiment énergique, il se passe plein de trucs, des complots, des mensonges, des trucs du genre et c'est sympa comme tout.Après, pour les personnages, je dirais que je les ai tous beaucoup aimé sauf les méchants (mais ne croyez pas que je déteste forcément les méchants, ça c'est faux !). Aliénor a vraiment un sale caractère et pour une femme de cette époque, je trouve ça très bien. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, et sait être tendre à sa façon, je l'ai trouvé très mignonne, très vivante, et elle m'a vraiment séduite. Loanna était sympathique également (d'autant plus que c'est une sorcière (ce qui m'a surpris pour un livre historique)) et bien que quelques fois je ne comprenais pas bien ses réactions, et que parfois elle déprimait un peu (mais des fois on l'a comprend), je l'ai apprécié (et j'adore son nom de famille alors...). J'ai beaucoup aimé Jaufré et Denys (d'ailleurs je pense qu'avec Henri, Denys est mon personnage préféré !) je les ai trouvé tout à fait charmant. Louis le roi m'a fait un peu de peine, et je le trouvais très faible, mais je l'ai un peu apprécié quand même.J'ai des vagues souvenirs de ce qui a pu se passer car entre le moment où j'ai oublié le livre chez moi, et le moment où je l'ai repris, il s'est passé beaucoup de livres alors j'ai eut un peu de mal à reprendre, d'autant plus que comme je l'ai dit, il se passe vraiment beaucoup de chose.Mais je reste sur un avis très positif, parce que c'est bien, je trouve qu'on tourne assez vite les pages, qu'on perd pas de temps, que c'est attractif. Et puis, la fin donne envie d'avoir la suite.Je dirais, que pour un premier essai de livre historique, c'est un bon commencement !

yuukichanbaka
29/11/12
 

Je me demande si le résumé n’est pas un peu faux et bizarre, mais bon peu importe, le fond est là. Alors plus que l’histoire d’Aliénor, c’est l’histoire de Loanna car tout est narrée par elle (hormis quelques passages). Ce prénom m’a perturbé tout le long de ma lecture, j’ignore pourquoi mais je le trouvais trop « moderne », c’est peut-être voulu, il se démarque en tout cas (selon moi).Je vais commencer par parler des personnages, si j’ai trouvé par certains côté Loanna horrible (elle fait des trucs sans même se poser la question de la douleur qu’elle peut infliger), la plupart du temps elle ne m’a pas tellement intéressé. J’aimais mieux quand elle parlait d’Aliénor, une peste égoïste et qui sait ce qu’elle veut, capricieuse (et « perverse », bon c’est pas le terme, mais elle aime le plaisir de la chair quoi), des fois saoulante, je l’ai quand même apprécié, elle a un sacré caractère et s’il lui arrive de mal l’utiliser, j’aime comme elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, manipule Louis, et montre que même en tant que femme elle a du pouvoir. Bref elle m’a bien plu. Par contre les autres je les ai trouvé assez mièvre, ou sot, ou trop sûr d’eux. J’ai détesté Béatrice (mais normal). Au début j’aimais bien Henri mais… Suite à un acte de sa part (je ne peux pas le dire sans spoiler) je l’ai détesté aussi. Joffré m’a laissé indifférente et son histoire d’amour avec Loanna pareil. Denys était plutôt sympa dans le fond, malin et courageux, il m’a plus plu que d’autres.L’histoire est assez historique, mais j’ai aimé les intrigues et les complots (c’est ce que j’ai préféré dans ce bouquin ahaha). L’ambiance un peu magique, avec les histoires sur Merlin, ça m’a beaucoup plu aussi (j’adore Merlin, même si à cause de Disney j’ai tendance à le voir vieux, fou, et en caleçon). Bon après les histoires de coucheries je trouvais ça totalement inintéressant et en général je survolais, les scènes sont très softs et même plutôt romantiques pour certaines, mais parfois je trouvais qu’il y en avait trop et que cela coupait le récit. L’écriture est un peu bizarre, j’ai eu du mal à m’y faire, j’ai trouvé le style très décousue et des fois je ne comprenais plus de quoi ou de qui elle parlait parce que ça partait dans tous les sens, mais je m’y suis faites.Cette histoire c’est un peu le Dallas historique quand même… Malgré tout j’avoue avoir plutôt bien aimé et je lirai sûrement la suite.

lasurvolte
25/10/12
 

J'ai beaucoup aimé même s'il manquait quelque chose pour que ce soit un vrai coup de coeur. J'ai passé un bon moment de lecture même si je n'ai pas vibré avec les personnages comme cela avait été le cas avec Lanz et Yrmeline, les héros de Bleuette Diot.La magie est plus présente que dans le tome 1 d'Aliénor mais le petit défaut du livre c'est qu'on ne parvient pas à s'identifier aux personnages principaux que je trouve toujours trop superficiels. Sinon, l'histoire est très plaisante et se lit facilement. Océane de Bretagne

Oceana29
18/07/12
 

Ce roman, ce fut ma découverte de Mireille Calmel, et depuis entre cette auteure et moi, c'est une histoire d'amour qui dure et dure encore. Le lit d'Aliénor m'avait conquise à l'époque (j'avais 15 ans, il me semble et c'était ma mamie, qui adore aussi Mireille Calmel, qui m'avait prêté le livre) et j'étais curieuse de relire cet ouvrage et de voir si 8 ans après, la magie opérait toujours. De plus, je tenais à me reponger dans ce roman de lire la suite, qui est sortie très dernièrement, et qui est déjà dans ma PAL toujours grâce à ma super mamie ! Le lit d'Aliénor nous conte l'histoire de deux femmes dont les chemins vont se croiser et vont changer la face du monde chrétien du 12ème siècle : Loanna de Grimwald, magicienne, descendante de Merlin, est prête à tout pour que sa compagne Aliénor d'Aquitaine devienne reine d'Angleterre auprès d'Henry Plantagenêt. Une amitié indefectible va alors se lier entre les deux jeunes femmes qui devront faire face à moult aventures avant d'atteindre chacune leur but. J'ai retrouvé avec ce roman, la même palpitation, la même passion à la lecture que celle dont j'avais été animée il y a quelques années. A nouveau j'ai dévoré ce roman, même si j'ai un oeil un peu plus critique maintenant et que j'ai reperé une ou deux petites choses qui m'ont gênées. Mais dans l'ensemble, j'ai de nouveau été conquise par Le lit d'Aliénor et j'y ai retrouvé avec bonheur la plume si agréable de Mireille Calmel. A l'image des troubadours et de leurs récits, énormement présents dans le roman, Le lit d'Aliénor se présente comme une aventure romanesque très bien contée. Ce récit est bien rythmé, captivant et follement romantique et sensuel. J'ai tourné les pages de la première partie à une vitesse folle. Il faut aussi dire que j'ai un goût prononcé pour les histoires qui se passent au Moyen-Âge et qui traitent de rois et reines, de complots et tentatives de meurtres ! Bref, que d'aventures dans cette première partie, qui sert aussi parfaitement bien d'introduction pour les personnages, les lieux et le décor de l'action ! En revanche, j'ai été un peu moins conquise par la deuxième partie. En effet, j'ai remarqué pas mal de longueurs, qui se justifient, je pense, par le fait que cette partie se concentre sur le personnage de Loanna et sur sa romance, ce qui n'était pas l'élément du roman que je préférais. La grande force de ce roman, c'est aussi ses personnages. Tous sont parfaitement bien dépeints et ne sont pas du tout édulcorés. Loanna et Aliénor ont de très fortes personnalités; une certaine noirceur se dégagent d'elles et j'ai vraiment apprécié cet aspect du roman. Les personnages sont loin d'être idéalisés, que ce soit les deux jeunes femmes ou bien les personnages secondaires. Pourtant, malgré leurs défauts évidents, on ne peut s'empêcher de s'attacher à ces mêmes personnages et de vibrer avec eux. Mais ce roman, c'est aussi une redécouverte de la plume de Mireille Calmel. L'auteure a un talent certain de conteuse et on se prend tout de suite d'affection pour ses personnages haut en couleurs et sa façon bien particulière de nous narrer leurs aventures. Le roman est rythmé, fluide et très bien écrit. J'ai beaucoup aimé la plume alerte et bien tournée de Mireille Calmel. Elle est parfaitement en adéquation avec le ton de l'époque choisi, le Moyen-Age, ce qui donne aussi un petit côté authentique au récit. En bref, une jolie plume pour un beau roman. Le lit d'Aliénor est un roman historique très bien réussi. Tous les éléments d'un bon livre y sont réunis : des personnages forts et attachants, un récit captivant et un style plus que plaisant ! Un belle relecture qui confirme mon amour pour les ouvrages de Mireille Calmel qui arrive toujours à me divertir pendant quelques heures au gré des aventures qu'elle conte !

Evy26
24/06/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.21 kg

Dans la même catégorie