L'enfant de la prophetie (le livre des mots, tome 1)

JONES-J.V

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 21/03/07
LES NOTES :

à partir de
8,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Jack est apprenti au château harwell. Orphelin exploité et maltraité, il mène une triste existence. mais il découvre qu'il possède des pouvoirs magiques interdits et il est contraint de fuir. son chemin croise celui de melliandra, fille rebelle du plus riche seigneur du royaume. traqués, perdus, les deux adolescents sont le jouet des machinations du redoutable
baralis, le chancelier du roi. ce dernier, après avoir empoisonné son souverain, maintient le royaume dans une guerre fratricide afin d'usurper le pouvoir. Mais, aux confins du royaume, un des derniers chevaliers de valdis est demeuré intègre : le preux taol parcourt le monde connu à la recherche de l'enfant annoncé par la mystérieuse prophétie de marod...
2 personnes en parlent

134 pages. Sur 763. Impossible d'aller plus loin. J'aurais bien essayé mais j'y arrive vraiment pas. Pourtant il a une super moyenne et pas mal de bonnes appréciations ce bouquin ! Alors il doit bien valoir le coup ! Bah voilà j'aurais réussi à lire 134 pages et pas une de plus.Le début est loooong. Mon dieu qu'il est long. Passé les 100 pages ca démarre toujours pas. Où alors je ne m'en suis pas aperçue ? L'auteure tente de nous présenter ces personnages sous forme de récits enchâssés, parallèles. Pourquoi pas. L'exercice est périlleux. Malheureusement elle tombe dans le piège de tout rendre confus. Les descriptions sont superficielles et les personnages creux. Et finalement l'histoire s'avère être pas terrible.On remarque quelques tentatives de suspens mais qui tombent le plus souvent à plat.L'humour tente aussi de trouver sa place. Humour paillard où, dans les premières pages surtout, on croule sous des blagues de fesses et autres allusions cochonnes qui manque parfois de délicatesse. Après tout Finaud préfère les femmes un peu âgées qui sont comme "des pêches trop mûres : molles et ridées en surface, mais douces et juteuses à l'intérieur". Charmant je vous dis. Ça "copule", ça "s'accouple", on ris gras et c'est reparti pour un tour. "Ce n'est pas à la taille des mamelles (?!) qu'on peut savoir si une femme possède ou non une nature passionnée […] c'est au poil ! Plus une femme est velue, plus en réclame." voilà, voilà … On est rapidement écœuré. Et finalement c'est sans grand intérêt. Ça ne participe même pas à caractériser un personnage.La palme d'or revient quand même aux répétitions. J'avais jamais vu ça ! Et vas y que je te répète deux fois de suite la même phrase au mot près en l'espace d'une page. Le top a quand même été un paragraphe entier retrouvé dans la page suivante. Peut être suis-je tombée sur une édition particulièrement mauvaise ? Je ne sais pas. Je m'arrête donc sur la 134ème page.Peut être aurais-je le courage de reprendre ma lecture plus tard ?Je doute.

Chavia
21/05/13
 

A vrai dire, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, surtout après mon immersion dans l'univers des geishas. J'étais un peu perplexe au début : le roman s'ouvre sur un meurtre. Baralis apparait dès le début étrange, répugnant et séduisant en même temps, avec une aura de pouvoir indéniable. Puis, l'intrigue se noue, et on rentre pleinement dans l'histoire. Un grand avantage de ce livre est l'alternance du point de vue narratif : un coup, on "suit" Melli, un coup Jack, ou l'archevêque, Baralis, Taol...Cela empêche l'ennui et la monotonie, et donne du suspens. On se demande, par exemple, ce qui arrive à untel quand on le laisse pour s'occuper d'un autre personnage. De même, on apprend parfois des choses par voie indirecte, lors d'une conversation entre gardes, par exemple. L'on sait des choses que la plupart des héros ignorent. Certains signes nous apparaissent limpides mais ne le sont pas pour les personnages. Un type de narration intéressant donc, et qui nous permet en plus de suivre les pensées du personnages, bien que celle-ci demeure à la troisième personne. On a donc un ensemble de personnages intéressants et tous différents, des intrigues politiques, de la magie, de l'aventure, une fuite dans la forêt, et plusieurs villes et paysages intéressants. Au-delà, une prophétie qui nous fait cogiter sur les évènements. Une bonne série de fantasy, je dirais, après lecture du premier tome. Nous verrons si le second tient ou non ses promesses.

wellreadkid
07/08/10

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.39 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : GUILLAUME FOURNIER

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition