Le marchand de venise

SHAKESPEARE, WILLIAM

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 08/10/08
LES NOTES :

à partir de
0,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

> Antonio, un riche armateur de venise, décide d'emprunter trois mille ducats à l'usurier juif shylock afin d'aider son ami bassanio à gagner belmont où il espère faire la conquête de la belle et riche portia. comme les autres prétendants, il doit se soumettre à l'épreuve que le père disparu de la jeune femme a imaginée, et choisir entre trois coffrets, d'or, d'argent, et de plomb. mais, au moment où il l'emporte sur ses rivaux, il apprend qu'antonio vient d'être jeté en prison pour n'avoir pu rembourser sa dette
à shylock qui exige qu'en vertu du contrat une livre de chair soit prélevée sur le corps de son débiteur. Publié en octobre 1600, le marchand de venise entrecroise deux intrigues dont l'une met en scène, à venise, le monde de l'argent et de la justice, tandis que l'autre, à belmont, fait place à la musique et l'amour: une double comédie qui ne se referme pas sur une fin heureuse, mais laisse à leur mystère les figures complexes du juif cruel, et cependant humain, et des chrétiens qui ont su en faire leur victime.
2 personnes en parlent

J'ai uniquement lu la pièce du Marchand de Venise car elle a fait l'objet d'un film où mon acteur préféré joue un rôle important.Je ne reviendrais pas sur l'histoire mais sur quelque uns des thèmes abordés :- l'antisémitisme : les chrétiens haissaient les juifs. Ce juif : Shylock n'aime pas les Chrétiens et particulièrement Antonio car celui-ci prête sans intérêt. Sa fille se sauve avec un chrétien, ce qui ne fait que développer son sentiment de vengeance et de colère. Alors quand Shylock voudra se faire rembourser son billet, il exigera qu'Antonio lui donne une livre de chair et il sera impitoyable jusqu'à parjurer sa religion juive qui interdit la vengeance et risquer sa vie et ses biens.- les relations père/fille. La fille de Shylock part avec un chrétien et quitte son père. Non seulement elle insulte sa famille, son père qui la chérissait et le vole mais aussi elle renie sa religion et sa famille pour une raison bien falacieuse : l'amour. La haine de son père pour les chrétiens était justifiée mais pas celle de sa fille vis à vis de sa personne.- les femmes : Elles sont représentées comme des putes, des saintes, des docteurs de loi : femmes intelligentes et cultivées même visionnaires. Elles n'hésitent pas à tromper leur monde pour arriver à leurs fins. Portia, se déguise en docteur de la loi et transforme le procès du billet à l'avantage d'Antonio en trouvant une faille dans le billet. Le Doge donc la loi n'avait rien vu. Elle le fait par amour et loyauté envers son mari qui est l'ami/amant d'Antonio.Shylock est une victime de la haine, de la tromperie et mais aussi de lui-même.J'ai bien aimé cette pièce qui est encore d'actualité aujourd'hui. http://cathy.hune.over-blog.fr

cathyH
27/02/14
 

J'ai bien aimé, mais c'est pas la meilleure pièce de Shakespeare. Peut-être pour ça qu'elle est pas très connue. D'abord, je comprends pas trop le but de cette pièce. Et puis le gros cliché de l'époque du juif méchant, bon... Heureusement que ça a été écrit il y a longtemps, parce que c'est limite. J'ai bien aimé la petite leçon de Portia et Nerissa, même si j'en ai pas vraiment vu l'intérêt. Et puis voilà, ça reste du Shakespeare dans le style, donc rien que pour ça, ça mérite une note plutôt bonne :)

Chaaw
06/09/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.12 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Dans la même catégorie