EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 07/10/11
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
nos libraires ont adoré hymne
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Le 18 août 1969 à l'aube, devant le parterre dévasté de Woodstock, Jimi Hendrix déchire le silence au son sauvage de sa guitare pour jouer l'hymne américain. C'est un cri. Et ce cri, telle est la conviction de Lydie Salvayre, seul Jimi Hendrix pouvait lui donner toute sa puissance. Parce qu'il est noir, de cette minorité qu'on envoie volontiers mourir au Vietnam. Parce qu'il est aussi Cherokee, de cette minorité peau-rouge niée dans ses droits et dans sa dignité. Parce que sa mère a sombré dans l'alcool et a dérivé vers la mort. Et parce qu'enfin la musique a été sa seule balise, cette musique dont il fut un explorateur
trop génial pour être tout à fait compris par son époque. Mais son manager le poussait à des tournées exténuantes et répétitives. Face au cynisme du show business, le génial guitariste et chanteur s'adonne à une consommation frénétique et désespérée de femmes et de drogues, dans une fuite autodestructrice qui le conduira à mourir dans son vomi. Ressassant de façon litanique ce moment historique du 18 août 1969, Lydie Salvayre tire les fils de la biographie, mais affirme aussi la puissance suicidaire de tout véritable créateur. Elle écrit, avec sa force visionnaire, la légende dorée de Jimi Hendrix.
18 août 1969, Jimi Hendrix réinvente à Woodstock l’hymne américain, joué tel un cri déchirant. Marquée par cet évènement, Lydie Salvayre s’attache à retracer la trop courte vie de ce guitariste, métis noir et cherokee, et nous éclaire sur la force de sa musique et de sa révolte, insistant sur la symbiose de l’artiste avec son époque "dissonnante". Le récit est hypnotique, le rythme nerveux, le style brillant. Un livre qui vous prend aux tripes !

Christelle (Lille)
18 août 1969, Jimi Hendrix réinvente à Woodstock l’hymne américain, joué tel un cri déchirant. Marquée par cet évènement, Lydie Salvayre s’attache à retracer la trop courte vie de ce guitariste, métis noir et cherokee, et nous éclaire sur la force de sa musique et de sa révolte, insistant sur la symbiose de l'artiste avec son époque "dissonnante". Le récit est hypnotique, le rythme nerveux, le style brillant. Un livre qui vous prend aux tripes !
Christelle ,
Librairie
(Roubaix)
4 personnes en parlent

Hymne se veut une biographie romancée du célèbre chanteur et guitariste Jimi Hendrix. Lydie Salvayre part de son ressenti intime, de ses connaissances et fait également appel, avec réserve, à ce qu'elle appelle la "Légende" de Jimi Hendrix.Je ne connais que très peu de choses sur Jimi Hendrix, et ne peux donc pas juger de la véracité des propos de Lydie Salvayre. En tout cas, j'ai apprécié qu'elle ne se borne pas raconter la vie d'Hendrix, mais qu'elle l'intègre dans un contexte, celui des États-Unis à l'époque du guitariste, soit 1942-1970. Et pour Hendrix, qui est à la fois noir, blanc et Cherokee, le contexte n'est pas terrible : extrême pauvreté, racisme, violence familiale etc. Puis, il est découvert par celui qui deviendra son manager, Chas Chandler, qui le persuade de venir à Londres, et c'est le début du succès et de la reconnaissance. Quand, le matin du lundi 18 aout 1969, il interprète au Festival de Woodstock, The Star-Spangled Banner (hymne américain) avec sa guitare et tout en distorsion, il frappe un grand coup dans une société américaine encore raciste et en pleine Guerre du Vietnam qui va réveiller les consciences. Si Lydie Salvayre part de cet épisode pour écrire son livre, c'est parce qu'on aurait bien besoin de réveiller les consciences à nouveau. J'ai aimé son introduction quand elle explique son idée de départ (voir extrait), qui m'a tout de suite plu et en plus, c'était l'occasion d'en apprendre un peu plus sur Jimi Hendrix, sans passer par une biographie officielle.Mais voilà, je n'ai pas réussi à finir ce roman. Je me suis vite lassée du style de Lydie Salvayre. En tout cas ici, je n'ai pas pu aller plus loin que la page 116, ce qui, sur 241 pages, correspond quasiment à la moitié. J'ai trouvé l'écriture de l'auteur trop volontairement sophistiquée, trop lyrique par moments. Je m'explique : certains passages m'ont semblé n'être que des redites d'une même phrase, mais avec d'autres mots, comme si Lydie Salvayre souhaitait nous faire partager sa grande connaissance de la langue française. Au début, c'était intéressant, et c'est un exercice admirable qui prouve le travail de l'auteur sur son texte. Mais j'ai fini par trouver cette façon d'écrire lourde, et ces successions de synonymes m'ont un peu ennuyée. Lydie Salvayre joue également avec la présentation de ces textes : retours à la ligne, sauts de ligne etc. Je n'ai pas beaucoup apprécié ce genre d'exercice de style, mais c'est juste une question de goût (ou d'état d'esprit quand j'ai commencé à le lire ?) et je suis sûre que d'autres lecteurs sauront mieux que moi apprécier l'écriture de Lydie Salvayre dans Hymne. http://leschroniquesassidues.blogspot.com/

chroniquesassidues
19/01/12
 

Une légende de la musique Dans ce court roman un peu bavard, Lydie Salvayre rend hommage au génie musical de Jimi Hendrix en prenant comme point de départ un de ses morceaux mythiques : la reprise à la guitare électrique de l'hymne américain au concert de Woodstock. Beau portrait d'un artiste puissant et sensible, au destin tragique, mais qui verse trop souvent dans le lyrisme pour être vraiment agréable à lire, malgré la passion évidente de l'auteur.

"Hymne est le dernier roman de l’auteure Lydie Salvayre, paru en août 2011.Mais Hymne n’est pas à proprement parler un roman qui respecte les codes du genre. Il s’approche plutôt d’un hommage personnel à Jimi Hendrix, fait par Lydie Salvayre elle-même.L’auteure ne se cache par derrière la première personne du singulier qu’elle utilise dès les premières pages et affirme sa volonté de rendre hommage à celui qui s’appropria, 18 août 1969 à Woodstock : "The Star Spangled Banner", l’hymne américain et le transforma en prestation musicale hors du commun.A partir donc de cet événement, de cette reprise par Hendrix, Lydie Salvayre brode ici un texte aux envolées parfois lyriques, vibrant d’une fascination sans borne pour ce musicien. Il n’est en aucun cas question d’une analyse musicale quelconque, Lydie Salvayre s’en défend dès les premières pages, mais plutôt d’un hommage personnel qui s’égare parfois dans la biographie.Hymne est une lecture troublante. Que l’on connaisse ou pas ce cri - celui que poussa Hendrix en ce 18 août 1969 à Woodstock - ou non, les mots de Lydie Salvayre émeuvent et provoquent une adhésion immédiate. Mon premier geste, une fois ce livre posé, a été de chercher et d’écouter la prestation d’Hendrix pour continuer à faire vivre le texte de Lydie Salvayre. Certains y trouveront peut-être trop d’emphase, voire une fascination qui frise l’adulation. Pour ma part, j’ai été sous le charme de cet hommage aux accents parfois intimes, dont la musicalité semble faire écho au talent d’Hendrix.Hymne n’est pas un texte à réserver aux fans du musicien. Au contraire ! C’est un texte que tous peuvent lire, pour découvrir comment un événement artistique a pu autant chambouler des générations et comment aujourd’hui il résonne encore dans la tête de certains.Lydie Salvayre signe ici un texte poignant, incroyablement vivant, une partition sans faute en somme."

soukee
29/08/11
 

Roman biographique hommage à Jimi Hendrix : la légende revue et corrigée par Lydie Salvayre.Au départ la prestation iconoclaste de Jimi Hendrix le 18 août 1969 à Woodstock : The Star Spangled Banner, l’hymne américain, joué, déformé, tel un cri déchirant et qui aujourd’hui encore bouleverse l’auteur avec la même force. Hendrix, métis noir et cherokee, se définit par sa musique, largement incomprise par ses contemporains. De génie méconnu à ses débuts à New York, il devient star à Londres en laissant exploser son style « charnel » jusqu’à devenir le sauvage de la pop, exploité et poussé à bout par son manager et sa logique de marchandisation…En parcourant et analysant l’époque, Lydie Salvayre s’attache à retracer la trop courte vie de ce guitariste de génie pour expliquer, étayer la force de sa musique et de sa révolte. Avec beaucoup de talent elle nous embarque dans un récit poétique et puissant, hypnotique. Malgré l’exaltation certaine et le ton parfois emphatique, je me suis attachée à ce beau texte. Découvert en avant-première grâce à l'opération Rentrée littéraire Libfly / Le Furet du Nord, j'ai adoré ce livre qui vous prend aux tripes et vous laisse bouleversé par ce destin tragique. Iana

Iana
04/07/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.27 kg