Le mari de la guenon - pavillons poche

COLLIER, JOHN

EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 17/01/08
LES NOTES :

à partir de
8,00 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Dans ce roman insolite John Collier met en scène un trio amoureux qui bouleverse toutes les convenances - et transforme l'incroyable en évidence. Vers 1920, l'honorable professeur Alfred Fatigay quitte le Congo pour retrouver sa ville natale de Londres, accompagné d'Emilie, chimpanzé femelle au QI prodigieux et à la sensibilité hors du commun. Plus que son animal de compagnie, Emilie est sa confidente. Secrètement amoureuse du professeur, elle supporte avec peine de voir ce dernier subir les rebuffades de sa fiancée, un coeur de pierre qui ne cesse
de repousser leur mariage... Emilie pourra-t-elle, comme elle en rêve secrètement, supplanter dans le coeur de son maître la jolie Amy, jeune femme " moderne " qui, sous couvert d'épanouissement personnel, ne pense qu'à elle-même ? Alfred Fatigay écoutera-t-il ce que lui dictent ses sentiments et délaissera-t-il la précieuse pour l'amoureuse ? Il est rare de faire rire et d'émouvoir en même temps : c'est ce que réussit Collier avec cette fable, ce conte de fées, cette merveilleuse satire de la société londonienne des années 1920.
1 personne en parle

Pensez-vous qu'un chimpanzé intelligent et qui comprenne le langage des humains existe ? C'est ce qu'imagine John Collier dans His monkey wife. L'anthropologue à qui elle appartenait l'ayant cédée à Alfred Fatigay, Émilie, une jeune chimpanzé qui avait déjà abandonné la « vie forestière » pour découvrir la civilisation, va encore évoluer. En effet, Fatigay est professeur à Boboma, un village du Congo et emmène souvent Émilie avec lui en classe. Celle-ci comprend non seulement le sens des mots mais elle commence à lire le contenu de la bibliothèque du professeur. Cependant, le jour où elle s'installe avec les élèves pour apprendre à écrire, elle est la risée de la classe : « ...ils s'étaient tous mis à hurler de joie. [...] Voyons, voyons, Émilie ! Si tu deviens aussi intelligente que cela, il faudra que je te vende pour qu'on t'exhibe dans un cirque ! » page 24) et juge bon de se consacrer à ses lectures secrètes. Elle découvre la littérature romanesque : « C'était la littérature sous ses aspects les plus variés, qui lui faisait apparaître un avenir extraordinairement riche, non pas seulement en couleurs et en sensations, mais riche en possibilités nouvelles. » (page 22) et « Le monde qui s'étalait ensuite devant elle était illuminé par Tennyson et Bernard Shaw, la poésie du XIXe et Michael Arien, et pis qu'eux tous réunis, par l'amour. » (page 23) mais aussi les lettres que s'échangent Amy – restée en Angleterre – et Fatigay et réalise que si son maître veut rentrer à Londres, c'est pour épouser cette femme qu'elle jalouse déjà. La vie à Londres ne sera pas de tout repos et Amy sera encore pire que ce qu'Émily craignait.[...] Catherine de La culture se partage

Catherine2
21/05/11
 

Format

  • Hauteur : 18.30 cm
  • Largeur : 12.30 cm
  • Poids : 0.22 kg
  • Langage original : ANGLAIS