Le masque et les plumes

ALLEZ, COOKIE

livre le masque et les plumes
EDITEUR : BUCHET CHASTEL
DATE DE PARUTION : 02/09/05
LES NOTES :

à partir de
12,15 €

SYNOPSIS :

Etre quelqu'un d'autre, changer d'un coup de baguette magique le cours de sa destinée, qui n'a rêvé de cela ? Atilio Cereghetti, le dernier né d'une famille où la conquête de l'alphabet représente une victoire comparable à l'ascension de l'Everest pour un cul-de-jatte, est devenu le taciturne professeur de lettres classiques surnommé Attila par ses élèves. Eternel insatisfait ayant à prendre une revanche éternelle sur le monde et ses parents, Atilio veut plus et, surtout, veut être reconnu. Exaspéré de ne pas s'imposer rapidement comme le plus grand écrivain de ce siècle, il tente l'expérience et se métamorphose un jour en Lucas Malley, auteur d'une série de livres de
gare qui mettent en scène les amours et les tourments de la jeune et belle Camille. Et c'est le succès. Immédiat. Inespéré. Un succès qui va provoquer bien des dommages. Jeux de colin-maillard avec la réalité, jeux d'ombre et de lumière, Le Masque et les plumes raconte comment les personnes s'ingénient à devenir des personnages. La plume de Cookie Allez, elle, est bien reconnaissable, qui tisse sa toile fine et brode les drames silencieux. Car le malheur véritable (et cela depuis Le Ventre du Président) reste l'incapacité à aimer et à se croire aimable. Maîtresse dans l'art de brosser les caractères, Cookie Allez, ici, se joue des masques, des plumes et des miroirs !
2 personnes en parlent

Fidèle lectrice des romans de Cookie Allez, je me faisais une joie toute personnelle de découvrir ce nouveau livre. Or, "Le masque et les plumes" n'a pas su me conquérir et j'en suis déçue. C'est l'histoire d'un professeur de lettres classiques, Atilio Cereghetti, qui enrage de ne pas être reconnu pour ses talents de plume. Il décide alors de prendre un pseudonyme, Lucas Malley, et d'écrire un roman dans l'air du temps. Naît ainsi sous sa plume le personnage de Camille Monterastelli. Une jeune lycéenne qui fait fondre le coeur de son professeur, Luc. Et cela ne cesse de s'emmêler, entre le réel et le fictif, chacun prend la parole et revendique une part d'existence tangible. Jusqu'à la compagne d'Atilio, autrement dit Jeanne, qui se voit incarnée dans le roman tantôt sous les traits de la sibylline Camille, tantôt sous l'épouse de Luc (Simone). Le roman trace ainsi les rouages de l'écriture, de l'achèvement du roman, du paraître d'écrivain, du milieu littéraire, de l'éditeur aux dents longues, etc. Il s'attarde également sur l'isolement du romancier, tiraillé entre lui-même et son pseudonyme. C'est un énorme chassé-croisé d'imaginaire et d'authentique. Chacun y perd son latin : Jeanne est repoussée, Camille souffre d'être dans l'ombre, Atilio n'est plus, obnubilé par Lucas qui veut briller en société et vendre des livres ! Quelle bouillie ! De plus, l'auteur a franchement trop usé de poncifs et de tournures ampoulées pour son histoire. Cette manière d'écrire est une marque de couture chez elle, signature qui régale dans ses premiers romans ("Le ventre du président" et "La soupière"), mais cette fois-ci j'étais gavée, lassée. J'ai lâché quelques sourires à l'évocation du lectorat "actuel", celui achetait les livres, la cible des romans dédiés aux voyages en train, ou aussi l'exigence éditoriale d'un vent sulfureux et d'érotisme dans le roman contemporain... Mais ce n'est pas suffisant. Et puis, tous ces clichés deviennent usités à la longue. Donc, pour moi, ce fut un roman décevant, flottant et brouillon.

Clarabel
23/02/09

Chassé-croisé d'imaginaire et de réalité C'est l'histoire d'un professeur de lettres, Atilio Cereghetti, qui enrage de ne pas être reconnu pour ses talents de plume. Il décide alors de prendre un pseudonyme, Lucas Malley, et d'écrire un roman dans l'air du temps. Les personages se dédoublent et on y perd son latin. Mais l'idée est bonne et l'écriture est très agréable.

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 11.50 cm
  • Poids : 0.17 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition