Le meilleur de nos fils

LEON, DONNA

livre le meilleur de nos fils
EDITEUR : CALMANN-LEVY
DATE DE PARUTION : 29/03/06
LES NOTES :

à partir de
19,30 €

SYNOPSIS :

On vient de retrouver le corps du jeune ernesto moro, mort par pendaison dans la salle de douches de l'académie militaire de venise, dont il était élève. le commissaire guido brunetti est particulièrement touché par l'affaire, car il est père d'un jeune adolescent. officiellement, le jeune ernesto s'est suicidé, mais brunetti a du mal à croire à cette version officielle. car il règne une atmosphère trouble
dans cette académie réservée aux enfants de la grande bourgeoisie et de l'aristocratie vénitiennes... et le jeune ernesto moro était le fils du jadis célèbre dottor moro, médecin puis député, qui enquêtait sur le financement des hôpitaux publics italiens et le système d'approvisionnement de l'armée. et que dire de la femme de moro, dont le dottor est obligé de vivre séparé ' pour se protéger
3 personnes en parlent

Douzième volume et cette impression de plus en plus vive de lire des histoire qui se ressemble. Celle-ci semblait à première vue prometteuse mais elle s'étire en longueur, c'est assez confus et lent.Il se laisse lire mais avant tout parce que l' on commence à beaucoup aimé ses personnages et que l' on ne souhaite pas manquer un morceau de leur vie de famille. À oublier.

Lacazavent
21/05/13
 

Cette nouvelle enquête de Brunetti commence avec la mort par pendaison d'Ernesto Moro, un cadet de l'Académie de Venise, une école privée aux allures militaires où étudie "l'élite" de la ville. Suicide ou meurtre? Brunetti, dubitatif, enquête envers et contre tous.J'ai retrouvé ici un Brunetti particulièrement touché par la mort d'un adolescent qui avait l'âge de son fils. De là à dire qu'il en perd quelque peu ses facultés il y a un pas que je franchis allègrement. J'ai trouvé tout cela très lent, très morne. Et puis, j'en ai assez de voir les enquêtes du commissaire se terminer en eau de boudin! Rien ne change jamais, les privilégiés, les riches, les politiques sont intouchables. Alors à quoi bon? Brunetti est désabusé et moi aussi à cette lecture pessimiste d'un monde régi par la corruption et la loi du plus fort. Peut-être que je me lasse de cette série...

un flyer
08/04/12

Le commissaire Brunetti mène l'enquête à sa façon , c'est à dire toujours sereinement sans précipitation, comme dans les télé-films qu'on a pu voir à la télé. C'est un peu mou à mon goût , pas assez de rythme mais un pollar qui se lit bien comme tous les livres de donna Leone

nelson43
01/09/10
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.35 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : WILLIAM-OLIVIER DESMOND

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition