Le message

CHEDID, ANDREE

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 19/09/02
LES NOTES :

à partir de
3,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Roman «Les voisins de la veille vous égorgent. Les amis de toujours vous poignardent. Les uns comme les autres n'ont plus ni compassion, ni réflexion, ni amour. L'horreur est partout. Le goût du sang les rend ivres. En qui, à quoi croire désormais ?» En été, dans un pays en guerre, une jeune femme est blessée par une balle alors qu'elle essayait de rejoindre Steph, qui habite de l'autre

côté de la ville. A vingt minutes à pied d'ici, Steph l'attend. Dans sa dernière lettre, il lui demande de laisser de côté leurs vieilles querelles et de vivre l'indéfectible amour qui, depuis toujours, les unit. Arrêtée dans sa course par la balle d'un franc-tireur, Marie n'a qu'une seule idée en tête : lui faire parvenir un message pour lui dire qu'elle venait... qu'elle l'aime.

3 personnes en parlent

C'est une belle histoire d'amour très touchante qui se déroule lors d'une guerre. Même si au départ se livre nous à était donné à lire par le collège je l'ai beaucoup aimé j’espère qu'il en sera de même pour vous. ^^yukita shojira^^

sabaangedelamort
14/11/13
 

En refermant ce livre, le visage baigné de larmes, les dernières lignes de l’hymne à l’amour d’Edith Piaf, se sont imposées à moi.« Nous aurons pour nous l'éternité Dans le bleu de toute l'immensité Dans le ciel plus de problèmes Mon amour crois-tu qu'on s'aime Dieu réunit ceux qui s'aiment. »Dieu, la vie, peu importe …. L’amour réunit toujours ceux qui s’aiment, ils finissent forcément par se retrouver …. Ce livre, coup de cœur pour moi, est un hymne à l’amour, l’amour de Steph et Marie, l’amour d’Anton et Anya, l’amour d’un pays, l’amour de la vie ….« Depuis que je côtoie quotidiennement la mort, tout me semble absurde. Tout me paraît vain en dehors de l’amour. »On sait que c’est l’été, on sait que le pays est en guerre, la ville divisée en deux, on sait qu’ils connaissent Brel, Gainsbourg, Cabrel, Souchon, Ferré, Trenet, Brassens, Chedid…pour la musique ; Jack London pour l’écrit ….On ne sait rien d’autre sur le lieu, l’époque mais on n’en a pas besoin.L’important, c’est l’amour, la souffrance, l’attente, l’espoir, la compassion …. une palette de sentiments exprimés avec une finesse poétique, à mots choisis.L’écriture s’emballe, devient rythmée ; saccadée lorsque les personnages courent, puis plus lente face à l’attente, la souffrance, enfin plus douce face aux mots d’amour murmurés, chuchotés …Avec très peu de pages, très peu de mots, Andrée Chédid a su apporter une force étonnante à son roman. La volonté des uns et des autres se sent à travers les lignes.On court avec Anya, on souffre avec Marie. Chaque personnage, décrit et situé en peu de mots, fait très vite partie de notre univers, comme autant de personnes dont on a peine à se séparer lorsque vient la fin de ce petit mais si intense roman …

Cassiopea
10/07/11
 

Ce livre a été un grande déception pour moi, j'en avais entendu le plus grand bien d'une lectrice averti et à sa lecture je l'ai trouvé creux. Pétri de bon sentiment sans subtilité, cette oeuvre est à trop bien pensante et trop convenu pour mériter qu'on s'y attarde, sauf su l'on est assez fan de guimauve littéraire, pourquoi pas. Ce qui est dommage c'est que l'idée de base est assez bonne et apporte tout de même une envie de poursuivre le récit. Enfin quoiqu'il en soit, le livre est trés court et évite de trop perdre son temps!

Lyrz
14/01/09
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.08 kg