Le meunier hurlant

PAASILINNA, ARTO

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 15/02/94
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Un petit village du nord de la Finlande, peu après la guerre, voit arriver un inconnu qui rachète et remet en marche le vieux moulin. D'abord bien accueilli, le nouveau meunier Gunnar Huttunen a malheureusement un défaut : à la moindre contrariété, il se réfugie dans
les bois pour hurler à la lune, empêchant les villageois de dormir. Ces derniers n'ont dès lors qu'une idée, l'envoyer à l'asile. Mais Huttunen, soutenu par la conseillère rurale Sanelma Käyrämö, est bien décidé à se battre pour défendre sa liberté.
7 personnes en parlent

Une fable pour adultes et adolescents sur l'anormalité et son bête corolaire: l'exclusion. Belle plume, personnages attachants et paysages bucoliques au rendez-vous. Magnifique.

xavierdes
06/02/09

"Confiner quelqu’un dans le rôle qu’on lui a attribué une fois pour toute, classer, mettre l’autre dans une catégorie facilement repérable, l’exclusion ou la normalisation : tels sont les thèmes sous jacents de cette histoire. Plus que jamais, il semble opportun de faire entendre le droit à la différence, au refus de l’uniformisation qui guette nos sociétés, au risque de voir le plus grand nombre, majorité silencieuse et conformiste, imposer un modèle unique de comportement (et cela dès le plus jeune âge !)"Ce commentaire n'est pas de moi, mais extrait de l'excellente page internet (http://www.lacoupole.fr/medias/article/80/pdf/dossier_pedagogique_le_meunier_hurlant.pdf) qui parle d'un spectacle jeunesse monté à partir de ce roman PhiL / Délire de Lire - Ciney

DelireDeLire
25/02/12

Des personnages attachants et amusants, le ton est léger malgré un sujet grave. Paasilinna aborde ici le sujet de la folie, il nous décrit un marginal au grand cœur que la société fait tout pour détruire. Comme toujours, les situations sont incroyables, les personnages haut en couleurs et la nature finlandaise dépaysante. Un livre où tous les acteurs ont un petit grain de folie... le plus raisonnable étant peut-être le meunier lui-même !

Aproposdelivres
22/04/11
 

Gunnar Huttunen avait tout pour s'intégrer parfaitement dès son arrivée.D'un abord avenant, il pratiquait également des tarifs défiant toute concurrence pour qui désirait s'assurer les services de son moulin fraîchement restauré. Bien sûr il pouvait se montrer lunatique mais dans l'ensemble, c'était vraiment le bon gars. Célibataire, il se serait bien vu réchauffer la couette de la nouvelle conseillère rurale Sanelma K?-yr?-mö.Sympathique, travailleur, amoureux, Gunnar n'avait qu'un seul défaut, il adorait hurler à la mort dans les bois, réveillant ainsi tous les clébards du coin qui, à leur tour, ne se sentaient plus de lui répondre toute la nuit.Le villageois a beau être tolérant, passées deux trois nuits blanches, son seuil s'en ressent méchamment. C'est sans état d'âme aucun qu'ils dépossédèrent le meunier de son gagne-pain, allant même jusqu'à lui payer, dans un ultime élan de générosité totalement désintéressé, des vacances bien méritées à l'asile le plus proche…Complètement loufoque et décalé, Le Meunier Hurlant séduit de suite.La personnalité atypique de son anti-héros attachant y participe activement. Un pauvre gars qui ne fait de mal à personne sinon casser les oreilles des croquantes et des croquants et sur qui l'on décide de s'acharner en lui prêtant mille maux, c'est pas très très beaucoup gentil je trouve.A ce moment-là, pourquoi ne pas foutre en taule les Dion, Carey et autres pseudos divas au prétexte de nous fracasser régulièrement les tympans ?Pour la pétition, c'est ici :Lâche-moi l'acouphène.com !D'une plume alerte et grinçante, Paasilinna soulève la problématique de l'acceptation de l'autre pour que ce dernier ne soit pas représentatif de la norme préalablement acceptée. Les tribulations de cet être discordant noyé en une nature salvatrice, autre élément incontournable de ce récit, promettent quelques belles heures de lecture tout en suscitant le débat.

TurnThePage
29/08/14
 

O magie de la littérature, foin des décalages horaires, il y a deux jours, j’étais encore au Chili avec Sepùlveda, hier soir j’étais à Dharamsala avec le Dalaï Lama, et aujourd’hui je vous écris de Finlande à propos d’un petit roman plein de cette fraîcheur scandinave.Le Meunier hurlant se décompose en deux parties bien distinctes, mais qui sont de qualités complétement inégales. Autant la première est remarquable, autant la seconde est inconstante, alternant de bon passage, voire d’excellent passage avec du superflu qui ne sert qu’à meubler le texte.Ce roman traite de la différence entre humain, d’un marginal simplet dans ses sentiments et de sa mise à l’écart progressive et inéluctable de la société. Ce sujet toujours d’actualité est traité dans le plus pur style nordique. C’est carré avec un humour pince sans rire, c’est froid au premier abord, mais peu à peu on pénètre dans l’intimité du texte, des personnages.Le roman parle d’amour et d’amitié, de la bêtise humaine et de ses conséquences. A noter le dernier chapitre épilogue écrit sous forme de parabole.Huttunen est un personnage vraiment attachant de par sa naïveté dans ses sentiments et dans ses réactions donne une saveur particulière à ce roman qui pêche parfois dans sa profondeur, dans sa crédibilité, mais qui fait passer au lecteur un moment de pur plaisir, comme souvent avec la littérature scandinave. PM

Pasdel
23/06/13
 

Un des meilleurs Paasilinna ! Avec l'un de ses thèmes favoris : un personnage 'pas comme les autres' et 'venu d'ailleurs' qui perturbe la tranquillité des autochtones... Un délice.

OncleDan
16/08/12
 

"Le meunier hurlant" est le deuxième livre d‘Arto Paasilinna. Comme dans "Le lièvre de Vatanen", on est convié à suivre les aventures d’un solitaire qui préfère la nature à la compagnie de ses semblables.Le héros, Gunnar Huttunen, un grand gaillard venu du sud de la Finlande vient s’installer comme meunier dans un petit village du nord de la Finlande. Il y a racheté un vieux moulin délabré qu’il retape et remet en service. Les habitants du canton sont admiratifs devant le courage et l’efficacité d’Huttunen et vont tout d’abord bien l’accueillir. Mais ils sont vite déconcertés par l'étrangeté de son comportement. Cet homme, qui les fait rire en imitant les animaux de la forêt et en improvisant toutes sortes de danses, va bientôt les irriter au plus haut point. Lunatique et dépressif, à la moindre contrariété il se met à hurler à la lune pour se libérer de son angoisse. La population décide alors qu’il est fou à lier et tout le monde n’a qu’une idée : le faire enfermer à l’asile.C’est alors que commence les ennuis de Nanar - comme l’on surnommé les villageois - et que débutent ses aventures. C’est la bataille du pot de terre contre le pot de fer ou le combat d’un homme libre et contestataire contre une société conformiste et pleine de préjugés.Une fable jubilatoire, dénonçant le rejet de la différence racontée, comme toujours chez Paasilinna, avec beaucoup de verve et d’ironie.A lire de toute urgence - comme d’ailleurs tous les romans de Paasilinna - pour qui veut se faire plaisir avec une lecture sortant de l’ordinaire des romans formatés et autre autofiction qu’on nous propose aujourd’hui.

Ludeca
11/06/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.17 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition