Le miroir d'ambre ; a la croisee des mondes, iii

PULLMAN, PHILIP

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 04/10/07
LES NOTES :

à partir de
8,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Séparée de son compagnon Will, la jeune Lyra est retenue prisonnière par sa mère, l'ambitieuse et impitoyable Mme Coulter qui, pour mieux s'assurer de sa docilité, l'a plongée dans un sommeil artificiel. Parti à sa recherche escorté de deux anges, Balthamos et Baruch, Will parvient finalement, au prix d'un terrible sacrifice, à délivrer Lyra. Pour aussitôt repartir à l'aventure. Car, tandis que Lord Asriel se prépare
à l'ultime bataille qui décidera du sort des mondes, les deux adolescents doivent s'engager dans la plus périlleuse des missions : un voyage dans une contrée d'où nulle âme n'est jamais revenue, le royaume des morts... Éblouissante conclusion d'une série qui figure d'ores et déjà au panthéon des littératures de l'imaginaire, Le Miroir d'Mmbre a reçu en 2001 les prestigieux Whitbread Award et World Fantasy Award.
9 personnes en parlent

Magnifique J'ai dévoré la trilogie cet été ! Et j'ai regretté d'en avoir fini la lecture !Pour les adeptes de la fantaisie, ces 3 livres sont superbes : l'histoire est bien ficelée, l'intrigue est bien réelle, les personnages attachants, et le suspens important. J'ai particuliérement apprécié l'aller-retour entre les différents mondes.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Il fallait que je termine cette saga. La voir en haut de ma PàL depuis autant de temps me déprimait! Et puis comme on arrêtait pas de me dire de le lire, je l'ai sortit, et j'en ai donc enfin fini avec A la croisée des mondes! Et j'en suis contente, parce que franchement, ce n'est pas une saga que je porte dans mon cœur.Et pourtant, je pensais que ce troisième tome relevait le reste de la saga, vu que le deuxième tome était mieux que le premier. En faite, non. Première page lue, une envie pas possible de refermer ce livre. Revoir des enfants parler d'une manière totalement vieillotte, et des détails à n'en plus finir, ce n'était pas possible.Mais, pourtant les détails ne me dérangent pas d'habitude, surtout quand ils apportent quelque chose à l'univers, comme Le Seigneur des Anneaux, ou Le Trône de Fer! Là, c'était surtout du brodage, histoire de dire que le dernier tome est un pavé. Et pourtant, on peut sauter deux pages, et ne pas se retrouver à ne rien comprendre à l'histoire. Pendant un moment, je ne lisais plus que le début et la fin des chapitres, ça suffisait à suivre! Comme quoi, le contenu ne valait pas tellement grand chose...Ce qui m'a surtout déranger, c'est que tous les personnages ont un comportement totalement différent par rapport à leur attitude des autres tomes, et ça part dans des situations illogiques pour tel ou tel personnage, voir même de l'incohérence. Rajoutons à cela des personnages greffés à l'histoire pour faire des pages de plus, et vous m'achevez.En bref, je n'ai pas plus aimé que ça, et j'en ressort quelque peu déçue, même si je m'y attendais un peu...

bountyfrei
18/09/14
 

La fin du tome 2 me mettait au supplice et j'avais très envie de savoir comment allaient se terminer les aventures de Lyra et Will. Eh bien je n'ai pas été déçue (juste un peu triste) et ce livre s'est révélé être un merveilleux coup de coeur. Impossible de le lâcher ! Petit rappel : à la fin de la tour des anges, le père de Will venait de mourir et Lyra d'être enlevée par sa mère. Les choses ont immédiatement reprises là où elles avaient été laissées. Le tome 2 m'avait pas mal déprimée déjà, et le tome 3 ne m'a pas épargné non plus. Des personnages auxquels je m'étais finalement attachée sont morts. D'une très belle façon, néanmoins. Là encore, nous découvrons des paysages très différents des nôtres (=} le bon côté de la fantasy !), pour des choses irréalistes et amusantes qui font rêver. Oui, ce dont on ne peut pas douter, c'est que Philip Pullman a beaucoup d'imagination ! Et le final de l'histoire est tout simplement enchanteur... Au niveau des personnages, ceux de Will et de Lyra sont toujours plus proches l'un de l'autre et le fait qu'ils ne puissent pas vivre ensemble à la fin va nous déchirer. On en apprend aussi beaucoup plus sur Marie lorsqu'elle fait la rencontre de ces drôles d'animaux montés sur roue. Quant à la mère de Lyra, on la voit sous un nouveau jour : une femme qui aime son enfant et est prête à se sacrifier pour le sauver. Je n'ai rien de spécial à dire sur le style d'écriture car c'est toujours le même : poétique, très descriptif. Malgré l'épaisseur du livre, je l'ai terminé très vite. Un final époustouflant, à la hauteur de ce à quoi je m'attendais. A la croisée des mondes n'a laissé personne indifférent. Ninon !

nilale
10/03/13
 

Magnifique J'ai dévoré la trilogie cet été ! Et j'ai regretté d'en avoir fini la lecture !Pour les adeptes de la fantaisie, ces 3 livres sont superbes : l'histoire est bien ficelée, l'intrigue est bien réelle, les personnages attachants, et le suspens important. J'ai particuliérement apprécié l'aller-retour entre les différents mondes.

Will, secondé de deux anges, Baruch et Balthamos, est à la recherche de Lyra, qui est retenue prisonnière par Mme Coultier quelque par dans l'Himalaya.Ce dernière, qui est en réalité la mère de Lyra, tente de la protéger de l'église,Ensemble, ils se rendront dans le royaumes des morts afin de rétablir l'équilibre entre les mondes.Légère deception pour la fin de cette trilogie.Malgré les révélation aux questions posées lors des deux derniers volumes (Qu'est ce que la poussières ? D'ou viennent les ombres ? Quels sont les desseins de l'église ? Qui est donc Dieu ?), le scénario est beaucoup trop linéaire et laisse un peu sur sa faim.Philip Pullman développe d'avantage les questions d'ordre morales et les enjeux philosophiques autour desquelles la trame à été construite.Il nous laisse transparaitre nettement ses opinions concernant la religion, même parfois assez lourdement.Finalement, ce dernier volume, malgré ses faiblesses, constitue une conclusion intéressante à cette trilogie.Pour ceux qui voudrait en lire d'avantage sur cet série, trois livres sont disponibles (je ne les ai pas lus): Lyra et les oiseaux Il était une fois dans le nord Le livre de la poussière

SkarnSha
04/03/12
 

Ce fut une lecture surprenant et une conclusion magistrale à cette formidable saga, une lecture qui demande réflexion et qui ne laisse pas forcément indemne : on se pose des questions sur son propre monde, sur la religion, l'amitié et l'amour et on se demandera également si, nous aussi, nous possédons un daemon, la partie cachée de notre âme...

feedoll
23/07/11
 

C’est pleine d’impatience et de joie anticipée que je me suis plongée dans ce dernier tome de la trilogie pour être finalement assez déçue. Le style de Philip Pullman et toujours aussi plaisant et ses personnages attachants, mais du côté de l’intrigue, j’ai eu beaucoup, beaucoup plus de mal.Comme je le pressentais, en fin de tome 2, on est bien en pleine Apocalypse. En son sens premier : grand bouleversements et catastrophes, mais surtout grandes révélations qui changeront le monde pour toujours. Il y a là, un excellent travail et une réflexion très poussée sur les textes et traditions bibliques.Du côté des personnages, j’ai retrouvé avec grand plaisir Iorek Byrninson, Mary Malone, Lyra et Will. En revanche, nos deux grands méchants, m’ont plutôt déçue : Mrs Coulter m’a ici beaucoup plus souvent agacée qu’angoissée et Lord Asriel n’a pas été du tout assez développé à mon goût. Je l’avais déjà remarqué dans les tomes précédents et j’espérais enfin en apprendre d’avantage sur lui, mais ce ne fut pas le cas. Parmi les nouveaux arrivants, j’ai beaucoup aimé les Gallivespiens et leur évolution. Horripilants aux débuts, ils deviennent peu à peu attachants. Quant aux Mulefas, ils sont vraiment fascinants et constituent le meilleur souvenir que je garderai de ce tome. De même, j’espérais vraiment en savoir d’avantage sur la Poussière, son origine, son mode de fonctionnement, mais tout cela n’est finalement pas approfondi, tout comme d’autres faits également intéressants, alors que d’autres passages, insignifiants à mon goût sont bien plus développés. D’ailleurs, de façon générale, j’ai trouvé ce tome assez brouillon, avec ses changements de points de vue trop fréquents (on se perd entre les mondes, on n’a pas le temps d’en apprendre assez que l’on part déjà) et ses longueurs trop nombreuses, surtout au début : il faut attendre pratiquement 150 pages pour qu’il se passe enfin quelque chose !Le dénouement m’a également déçue : je ne craignais qu’une chose : qu’il se passe…ce qui se passe. J’ai trouvé ça niais, faux et je n’ai pas été touchée un seul instant. De même au lieu d’une fin immédiate, j’aurais appréciée une ellipse de quelques années.Enfin, j’ai été agacée par le choix fait par les deux héros au sujet de la mort. S’il y a bien une chose dont j’a horreur c’est la fuite, le refus d’assumer ce qui est inévitable. La mort fait partie de notre condition d’êtres vivants ; à quoi bon la refuser ? ! De même la critique de l’Eglise que je trouvais intéressante dans les deux précédents tomes, a viré à l’acharnement pur et dur, injustifié, irréfléchi et borné, l'auteur nous resservant toujours les mêmes lieux communs. C’est épuisant et agaçant, quelque soit la position que l’on tient.Cependant, je dois avouer que j’ai tout de même été captivée par ma lecture, tournant les pages avidement, histoire de savoir comment tout cela allait bien pouvoir se finir, et la trilogie me laissera dans l’ensemble un excellent souvenir.

un flyer
13/05/11

Une très bonne trilogie que je recommande. On parcourt différents mondes avec pour guides Lyra et Will, deux jeunes adolescents que le destin amène à se rencontrer. Entre le monde de Lyra peuplé d’Ours en armure ou de Sorcières et celui du Will qui ressemble au notre, on apprend ce qu’est un daemon et ce qu’il représente. Lyra et Will se retrouvent malgré eux au milieu du guerre et apprenent à se soutenir pour atteindre leur but. On s’attache facilement aux personnages principaux ainsi qu’à leurs amis qui les aident.Cependant, après 3 tomes et plusieurs centaines de pages je m’attendais quand même à une autre fin, je suis un peu déçue.

Slay
01/07/10
 

Voilà, je viens de finir la trilogie de Pullman, en faisant durer, surtout sur la fin, ce qui m’arrive rarement. Je suis étonnée de voir classée cette histoire dans la catégorie jeunesse, c’est très sombre, certaines scènes sont carrément gore, mais surtout le propos est d’une profondeur et d’une complexité rares. J’ai pensé à Neon Genesis Evangelion bien des fois, pour le contenu psycho-religieux, l’arrière-plan ésotérique et métaphysique. C’est très dense, au niveau de l’histoire et du fond. Beaucoup de péripéties, de personnages, de rebondissements, beaucoup d’action et encore plus de réflexion. Et je ne parle même pas de l’émotion, surtout dans le dernier volume où l’on sent poindre un dénouement plus ou moins positif. Les inventions de Pullman sont ahurissantes (peuples, univers, etc.). et sa façon de gérer tout ses petits mondes est bluffante. De l’aventure, de l’humanité, du sens. En gros, cette trilogie est magnifique, admirable, merveilleuse, hallucinée !

un flyer
14/02/09

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.38 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition