livre le modele
EDITEUR : LATTES
DATE DE PARUTION : 05/09/07
LES NOTES :

à partir de
19,80 €

SYNOPSIS :

Peter Wihl, peintre norvégien reconnu, prépare sa prochaine exposition, qui tombe le jour de ses cinquante ans. Confronté à un double défi, celui de composer douze nouvelles toiles mais aussi de se renouveler depuis les corps morcelés qui ont fait le succès d’Amputations, son exposition inaugurale, il est victime d’une attaque dont l’issue ne fait guère de doutes : il va devenir aveugle. Catastrophique, le pronostic l’est à plus d’un titre puisqu’il menace l’activité créatrice du peintre,
mais va aussi réveiller les instincts les plus vils chez cet homme faible et souvent indélicat. Quelles limites morales et éthiques Peter Wihl est-il capable de franchir pour enrayer le mal ? En se plaçant du côté du mal, justement. Délaissant le roman psychologique, le récit se transforme en un roman faustien, qui voit l’apparition d’un personnage méphistophélique, Thomas Hammer. Ophtalmologiste au parcours douteux, Thomas propose une solution à Peter...Traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud
2 personnes en parlent

En lisant Le modèle, j'ai retrouvé l'écriture si particulière, ce style qui m'avait tant séduite en lisant Herman. C'est un très beau livre, on se laisse facilement entrainé dans ce drame bouleversant au départ, l'intrigue progresse et prend dans la seconde moitié du roman une direction vraiment malsaine. J'ai admiré la façon qu' a Lars Saabye Christensen d' aborder la partie la plus délicate de son roman; c'est par l'absence de jugement de son héros Peter Wihl ''il faut que je vive avec '' qu' il dénonce véritablement et avec le plus de force le trafic d'organe.

Lacazavent
30/10/11
 

Peter Wihl est un peintre norvégien reconnu. Il prépare sa prochaine exposition qui est prévue pour le jour même de ses cinquante ans, mais se sent stressé, harcelé presque par son agent. Il a un mal fou à peindre, ses toiles n'arrivent pas à se concrétiser comme il les voudrait, il passe de l'une à l'autre, mais les douze toiles, sur leur chevalet, restent inachevées, en attente sans qu'il lui soit possible d'y mettre la touche de pinceau finale.C'est qu'il doit se renouveler, ce peintre, car le public et la critique l'attendent au tournant, ou tout du moins c'est ainsi qu'il le ressent. Il doit faire évoluer sa peinture tout en y laissant sa "patte" et ne peut pas se permettre de faire la même chose que les corps morcelés qui avaient fait le succès de sa première exposition (Amputations), ni bien sûr moins bien.Dans cet état d'esprit déjà fiévreux, la mini attaque dont il est victime dans son atelier, et qui le laisse inconscient sur le sol, lui fait envisager le pire, concrétisé bientôt par un diagnostic médical implacable : il va devenir aveugle, sans aucune chance de rémission ou d'arrêt du processus. Ce verdict qui est presque comme un arrêt de mort pour le peintre va réveiller les instincts les plus bas de cet homme déjà fort peu sympathique, égocentrique, mesquin, pas gentil avec ses amis ni avec sa femme... (à tel point qu'on pourrait presque se dire que c'est bien fait pour lui, ce qui lui arrive !).Suite sur Les lectures de Lili Liliba

liliba
21/12/09
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.41 kg
  • Langage original : NORVEGIEN
  • Traducteur : JEAN-BAPTISTE COURSAUD

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition