Le monde de sophie

GAARDER, JOSTEIN

livre le monde de sophie
EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 07/05/02
LES NOTES :

à partir de
10,00 €

SYNOPSIS :

Tout commence le jour où Sophie Amundsen, une jeune fille de quinze ans, trouve dans sa boîte une lettre qui lui est adressée, et sur laquelle n'est inscrite qu'une seule phrase : «Qui es-tu ?». Une seconde enveloppe lui parvient, et à l'intérieur un nouveau petit mot : «d'où vient le monde ?». L'expéditeur de ces lettres reste un mystère, mais les questions posées intriguent Sophie.
C'est le début d'une étrange correspondance qui va plonger la jeune fille en quête de réponses dans une longue visite des principales figures de la philosophie... Ce roman initiatique a conquis des millions de lecteurs à travers le monde. Sans doute parce que Le monde de Sophie ne donne pas de réponses pré-fabriquées mais parce qu'il pose des questions, de vraies questions.
15 personnes en parlent
Malgré des noms nordiques qui rendent parfois la lecture un moins fluide, le sujet est très bien traité. Si je l'avais lu en terminal j'aurais eu une bien meilleure note au bac philo! Le suspens ne retombe jamais, la culture est omniprésente et les personnages vraiment attachants. Quand à la philosophie, elle est expliquée ici sans être indigeste, avec des métaphores qui permettent de comprendre chaque idée en un éclair. Coup de coeur. Vraiment !
Laurie_en_lair

Comme tout le monde, j'ai été complètement "snobée" par ce bouquin. Du début à la fin et quelle fin ! Plus on avance dans le livre et plus le suspens devient prenant. Un bon moyen de renouer ainsi avec ses lointains cours de philo et de replacer certains grands philosophes dans leur contexte chronologique. Un beau voyage en philosophie, une odyssée... où l'on ne s'ennuie à aucun moment ! Consultez le commentaire complet sur www.mondalire.com

un flyer
29/10/08

Un très beau livre certes, vraiment très prenant, belle initiation à la philo ! Mais à choisir je prendrai quand même "Harry Potter et la philosophie", ça se lit mieux, c'est un peu moins imposant et nettement plus digeste....

MissLili
25/01/09
 

Très bon livre qui mêle l'aventure à la philosophie. Je l'ai recommandé aux futurs élèves de terminale qui angoissaient à l'idée d'aborder cette nouvelle matière ; c'est une bonne initiation sans douleur ( capes de philo; corroboré par mon agrégé de philo de mari pourtant esprit très critique) berthe

afbf
07/01/13
 

Voilà une façon ludique de se familiariser avec certaines notions philosophiques et certains auteurs.Jostein Gaarder parvient parfaitement à jouer les vulgarisateurs tout en nous emportant dans une histoire qui tient la route.La jeune Sophie est un personnage attachant, auquel le lecteur (du moins ma petite personne en l'occurrence) parvient à s'identifier; réussite à souligner dans la mesure où cette initiation est également au moins en partie la nôtre.Rien ici de rébarbatif mais bien deux histoires qui vont se répondre, celle de Sophie et celle de la philosophie, nouant entre elles des liens passionnant à suivre. Maltese

Maltese
22/10/09
 

Un concept de base super : apprendre a une petite fille de 9 ans la philosophie, l'histoire de la pensée humaine au travers des grands penseurs. Hélas, malgré les exclamations qui ponctuent ce bouquin à chaque phrase, on ne suit pas, on décroche, on insiste, en vain. Raté.

un flyer
15/01/09

La jeune Sophie reçoit de mystérieux messages d'un philosophe qui l'invitent à réfléchir sur le monde qui l'entoure et lui exposent les théories de célèbres penseurs.Le sujet est abordé de manière ludique et agréable.Une très bonne introduction à la philosophie - ou un bon rappel.A lire à partir de quinze ans. Canel

Canel
31/01/16
 

Il fut mon premier livre de philosophie, offert pour mes 16ans.. Des le débuts, je n'ai pu lâcher le livre tellement il est bien écrit et facile à lire. Une philosophie comme j'aime,sans prise de tête. Pour moi,c'est le meilleur livre de sa catégorie et il est et restera un précieux dans ma bibliothèque

Tchik
08/09/15
 

Je trouve le pari d'initier les jeunes gens à philosopher très noble, mais risqué : je dirais que c'est gagné dans le sens où il est difficile de faire mieux en matière de vulgarisation et de clarté (l'histoire de la philosophie occidentale est tellement dense) et où cela peut constituer une bonne entrée en matière dans la philosophie. Toutefois, le plaisir sera réel pour qui apprécie jouer avec les concepts, les faire parler, s'entrechoquer malgré leur opacité, et/ou a déjà bénéficié (et écouté!) un cours. La petite prouesse réside en ce que l'auteur parvienne progressivement à faire coïncider deux temps : le temps philosophique - c'est à dire un temps lent – et le temps narratif – celui des romans à suspense. Une intrigue ne tarde pas à se nouer et permet au lecteur de ne pas lâcher le livre dans les passages difficiles. Les surprises narratives sont d'ailleurs permises. Bref, une lecture d'une intensité toute particulière !

J'avais lu ce livre quand j'étais adolescente et ce fut un véritable coup de coeur. Il a servi de prélude à mes cours de philosophie. Adulte, je le reprends dans le but de faire quelques "révisions" et il trouve là son utilité. L'histoire ne m'intéresse plus vraiment, je l'utilise plutôt comme un petit manuel où je peux piocher selon les idées qui m'intéressent. J'avoue avoir essayé de le relire comme un roman, mais j'ai abandonné en cours de route... Je le reprendrai plus tard, tant il est vrai que l'on peu apprécier différemment un même livre selon les âges de la vie.

morpheia
24/08/12
 

Waow, je m'attendais bien à tout sauf à ça ! Bon, si j'avais lu la quatrième de couverture, comme tout le monde, j'aurais vu qu'il parlait de philosophie. Mais je crois que ce n'est qu'une plus belle surprise comme ça !Je ne crois pas que c'est un livre qu'on achète sans aimer la philosophie, sinon je crois qu'on est forcément dégouté par cette lecture, parce que ça ne parle que de philo', mais vraiment que de philo'... Ça m'étonne d'ailleurs de n'en avoir jamais entendu parler : après l'avoir lu, je me dis que c'est un livre parfait pour les révisions du bac (tout est déjà vu en cours !) et que c'est assez étonnant que mon prof' de philosophie de terminale ne nous en a pas parlé : il m'aurait bien servi l'année dernière !Ce qui est étonnant dans Le monde de Sophie, c'est que j'ai apprécié le livre, mais que je n'ai pas tout compris à l'histoire. On suit Sophie pendant la première moitié du livre, on est titillé autant qu'elle par le personnage d'Hilde. Et quand on en apprend enfin plus sur cette deuxième demoiselle, le texte prend un virage totalement différent : on ne sait plus où se trouve la vérité, où est la réalité, ou est l'imagination...Ça ne m'a pas vraiment déstabilisée, mais plutôt étonnée. Mais au final, je trouve ça bien, pour un texte sur la philosophie, ça tombe plutôt bien : où s'arrête l'imagination ?Jostein Gaader exploite à fond le thème de la philosophie, et j'adore ça !Sophie est vraiment une fille de 15 ans très attachante : elle n'est pas vraiment comme les autres, n'a pas vraiment les mêmes intérêts que les autres. Elle ne s'inquiète pas quand un inconnu se met à lui envoyer des cours de philosophie ! Moi, j'aurais eu vraiment peur... D'un autre côté c'est un personnage de fiction, faut bien qu'elle soit un peu confiante !Jaruun sa meilleure amie, elle, est vraiment comme n'importe qu'elle fille de cet âge là : elle essaye de freiner Sophie, elle s'inquiète quand ça devient vraiment glauque... Je crois qu'elle est le personnage le plus réaliste de l'histoire (en tout cas, c'est mon préféré, même si on ne la croise pas souvent...).Et puis, il y a le philosophe, celui qui envoi des messages à Sophie : c'est un personnage difficile à cerner, je ne sais vraiment pas que penser de lui, sans compter les histoires qui le poursuivent où arrivent avec lui !

MademoiselleLuna
06/06/12
 

Roman initiatique à lire pour toute personne s’interessant un tant soit peu à la philosophie. On découvre en même temps que Sophie, jeune fille de 15 ans, l’histoire de la philosophie de l’Antiquité à nos jours. Le tout, bien sur condensé et rendu abordable pour tous, est absolument passionnant ! Tous les courants philosophiques abordés sont expliqués plus en détails par l’histoire d’un philosophe, une anecdote glissée à propos de ce philosophe ou de l’idée ce qui favorise la mémorisation. Le professeur de philosophie de Sophie (j’en reparlerais plus tard) reste clair et ses cours, bien qu’écrit, ont une tournure assez orale, il pose des questions, interpelle le lecteur (en interpellant Sophie, mais on est tous un peu Sophie dans ce livre.) on ne peut donc pas décrocher car notre attention est toujours sollicitée par une phrase intrigante, une nouvelle idée, le professeur qui nous réveille…Ce professeur donc, nous le découvrons au fil du récit, à chacune de ses interventions plus intrigantes et atypiques les unes que les autres, notre curiosité ne cesse de s’accroître et on se demande, qui peut-il bien être, pourquoi Sophie, elle et pas une autre, reçoit-elle ces merveilleux cours de philosophie, le fait-il dans un but purement éducatif ou est-ce-que ça lui apportera quelque chose ?Je reviens sur les cours pour quelques mots, certains chapitres peuvent-être assez rébarbatifs je le reconnais (ça a été le cas pour moi pour celui sur le Moyen-Age qui ne m’a absolument pas intéressé), mais bon, on se force un peu et on avale tous ces concepts, pensée, idéologies, noms de philosophes et on passe au chapitre d’après avec plus de plaisir (et on revient un peu en arrière parce que les notions du chapitre précédent sont réutilisés…). Les cours et la partie romancée (la partie romancée est indissociable des cours, n’allez pas lire que l’histoire !) sont alternés de manière très pédagogue, dès la fin du cours on retrouve Sophie, ses interrogations et sa vie de tous les jours ce qui amène tout de suite du dynamisme et une certaine fraîcheur à l’étouffement et à la monotonie qu’on peut ressentir pendant certains cours.La trame maintenant, elle est vraiment réfléchie et s’imbrique parfaitement, bien que parfois de façon complexe, avec les cours : c’est une véritable mise en application. La fin, surprenante et magistrale, achève dans un feu d’artifices de questions et d’interrogations ce magnifique roman qu’est Le monde de Sophie.Livre que je conseille donc à tous, à lire et à relire, à feuilleter lorsqu’on a cinq minutes de libre, à offrir… C’est vraiment un livre que l’on peut relire à tout âge en y découvrant et en y apprenant des nouvelles choses à chaque fois. Pour la première lecture par contre, je conseillerai de le lire sans trop faire de pause car, comme je l’ai dit plus haut, les concepts peuvent être réutilisés, donc il veut mieux s’en souvenir et rester dans l’ambiance si spéciale de ce roman pour éviter de faire des allers-retours entre les pages. C’était pour ma part une seconde lecture, mais je ne me souvenais vraiment pas de la première (sûrement trop jeune), sauf la fin qui m’avait vraiment marquée (et encore, je n’avais pas tout les éléments finaux).En conclusion, une relecture pleine de surprises, de découvertes, d’apprentissages passionnant et un coup de coeur que je projette de relire l’année prochaine pour le bac de philo’ (et parce que ça me plaît.).

Elinor
28/02/12
 

Je relis rarement les livres, mais la proposition de lecture commune de Nin4 sur Le monde de Sophie de Jostein Gaarder était une occasion de vérifier si ce roman pouvait me procurer le même enthousiasme vingt ans après.La réponse est largement positive parce que ce livre, fondateur de ma passion littéraire est une perfection à la fois dans le fond et la forme. Jostein Gaarder nous explique de manière fluide, circonstanciée et ludique toute l'histoire de la philosophie, de Socrate à Sartre.Tout lycéen ne peut que rêver d'avoir un  tel professeur. Une explication par ordre chronologique des différentes théories et des philosophes successifs permet de mieux comprendre l'évolution de la pensée, de revenir et donc d'insister sur certains aspects en les implémentant de nouvelles réflexions.Tous les thèmes de la philosophie sont ainsi passés en revue, l'humanité, la religion, la politique et l'art avec à chaque fois des exemples pour mieux comprendre.Puis, ce savoir s'inscrit dans une histoire fort bien mise en scène avec une mise en abyme qui vient elle aussi remettre en cause notre perception.Il y a aussi un très bel exemple du théâtre de l'absurde.Le commencement de la philosophie est de se poser des questions et ce livre nous y oblige de manière très agréable.Il faut aussi noter que l'émancipation de Sophie la pousse à questionner sur le rôle de la femme dans la philosophie et l'auteur fait donc des allusions à des actions féministes au cours de l'histoire. c'est presque anecdotique mais suffisant pour être apprécié par une lectrice.

jostein
19/12/11
 

Ce livre intéressera ceux qui ont un peu mauvaise conscience en pensant à leurs cours de Philo (peut-être sont-ils passés à coté de quelque chose) et ceux qui en pleine préparation de Bac aimerait bien avoir des bases sures pour se lancer dans des dissertations. Personnellement, je me trouve dans la première catégorie et bien que ce livre ne restera pas pour moi le livre de ma vie, il m’a donné sujet à réflexion. Souvent il m’est arrivé au boulot devant mon pc de penser à ce que j’avais lu la veille. Un livre utile et agréable à lire …

milca
02/03/10
 

Le Monde de Sophie est un voyage au cœur de la philosophie, une bonne façon de réviser ses classiques...Un instant ludique accompagnée d'une Sophie éveillée et sympathique.

meli
20/08/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.32 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition