Le monde perdu

DOYLE, ARTHUR CONAN

EDITEUR : MAGNARD
DATE DE PARUTION : 19/01/01
LES NOTES :

à partir de
4,60 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Prêt à tout pour conquérir Gladys - qui ne veut épouser qu'un homme célèbre -, Edward Malone, jeune journaliste en début de carrière, s'engage à suivre le terrible professeur
Challenger en Amérique du Sud, pour rapporter des preuves de ce qu'il affirme envers et contre tous : les animaux de la préhistoire existent encore de nos jours !
4 personnes en parlent

C’est un roman d’aventure très agréable à lire, notamment pour les jeunes, même si la première partie est assez longue. Finalement, j’ai beaucoup aimé cette lecture, le style est fluide, les pages se tournent avec facilité. L’auteur ajoute une touche d’humour de temps en temps et les personnages sont très intéressants à découvrir.

Virg054
21/01/16

Arthur Conan Doyle. Sir Arthur Conan Doyle. Le Conan Doyle. Sans qui Benedict Cumberbatch et Martin Freeman seraient encore figurants dans des soaps anglais (bon, d'accord, peut-être pas...). Le papa, contrarié, de Sherlock Holmes. Mais aussi l'auteur de nombreux autres romans, dont ceux dédiés à un autre héros récurrent, le Professeur Challenger. Le Monde perdu est le premier le mettant en scène.Pour autant, le Professeur Challenger n'est pas le personnage principal. S'il fallait en nommer un, ce serait surement le narrateur, le journaliste Edouard Malone. Mais plus vraisemblablement, le personnage principal est le groupe de 4 personnages dans son entièreté : à Malone et Challenger, rajoutez le Professeur Summerlee (le rival de Challenger) et John Roxton l'aventurier.[la suite sur 233°C] Baroona - 233°Chttp://233degrescelsius.blogspot.fr/

Baroona
26/06/15
 

Londres , fin du 19 iéme siècle, le professeur Challenger, de retour d'une expédition ,revient persuadé que dans un endroit d'amérique du sud existe encore des animaux préhistoriques qui aurait survécu a leur extinction, thèse qu'il soutient devant ses honorables collègues qui le prennent soit pour un fou, soit pour un imposteur. Pour prouver sa bonne foi et ses dires, il décide de monter une expédition avec des membres impartiaux. Et c'est comme cela que quatre anglais partent au bout du monde pour tenter de revenir au temps préhistorique.Sir Arthur Conan Doyle est célèbre et célébré pour son personnage fétiche : Sherlock Holmes, personnage qui l'avait tellement encombré qu'il avait fini par le faire mourir pour s'en débarrasser mais, devant la fureur de ses lecteurs provoqué par cette disparition, qu'il avait ressuscité quelques temps plus tard. Mais Arthur Conan Doyle a écrit aussi d'autres livres et parmi ceux ci, il y a "le monde perdu" un roman de science-fiction et d'aventures.Lors de la lecture le rapprochement avec Jules Vernes se fait naturellement : même sens de l'aventure, du rebondissement et des personnages. Un livre écrit en 1912 qui a admirablement bien vieilli et dont le style littéraire remarquable reste accessible même pour les adolescents (a partir de 13 ans).Pas un instant de lassitude ou d'ennui, les aventures et rebondissements sont bien amenés et dosés et les personnages possèdent des caractères et caractéristiques différentes qui évitent la platitude.La "morale" du roman est un brin misogyne mais ne manque pas de sel.Un classique a lire et a découvrir qui prouve que classique ne veut pas dire ennuyeux.

Zembla
13/10/13
 

Le début n'est pas des plus passionnants, mais on s'attache assez vite au héros, qui est un homme labmda, en somme : pas de connaissances ni d'intelligence extraordinaire, ni même de bravoure ou de jolie maîtrise des armes à feu, il essaye de se faire sa place dans cette expédition qui pourrait rappeler La Ligue des gentlemen extraordinaires. Il se trouve engrené dans ce tourbillon de talents et tente de devenir un héros à sa manière. Les autres personnages sont sympa aussi, excepté le professeur Challenger qui a parfois un caractère épouvantable, et bien trop souvent suffisant.Bien vite, le récit passe à la vitesse supérieure et on entre dans ce monde merveilleux et dangereux à la fois. C'est assez prenant, bien raconté. On suit toute cette aventure au fil de lettres rédigées par le héros qui est journaliste, ce qui est une bonne chose car on ne sait pas s'il en réchappe ou non puisque ce sont les lettres reçues qui racontent tout.La fin est un peu longue, mais je pense que c'est voulu car elle est rédigée par un autre journaliste, dont le style est qualifié par le héros comme "lourd". On ne s'y attend pas vraiment, aussi ce fut une bonne surprise.Bref, c'est un roman plaisant, que Conan Doyle a rempli de son imagination, mais dont je ne me souviendrais pas des années, probablement. De nos jours, cela fait un peu déjà vu avec la sortie des Jurassic Park. En revanche, je pense qu'il serait le livre fétiche de nombreux petits enfants rêvant d'aventures.

Myaou
21/05/13
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie