Le musee de l'homme

ABIKER, DAVID

livre le musee de l'homme
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 15/03/07
LES NOTES :

à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

" Au début, je croyais qu'un métrosexuel, c'était un type qui avait un sexe suffisamment gros pour le montrer dans le RER en déployant, tel un albatros, les pans de son imperméable. Je me trompais. Un métrosexuel est un type qui va au salon d'esthétique en plein samedi après-midi parce que ni sa femme ni ses filles n'ont envie de l'emmener voir un match de foot féminin. Voilâ la vérité. " Manuel de làcheté conjugale, traité de
puériculture déjanté, livre noir de la société maternante, lettre d'amour tachée de gras, bible du père martyr, cahier de tendances pour homme-parasite, pamphlet lubrique et séditieux... Le musée de l'homme est tout cela à la fois. Dans ce récit hilarant, l'auteur, un jeune père de famille déjà fatigué, cède la place et les commandes aux femmes de sa vie avec un masochisme et une jubilation d'une lucidité déconcertante.
2 personnes en parlent

Le pauvre. Enfin le pauvre. C'est vite dit. Il est conscient, pire, il ne fait rien contre. De toute façon, à quoi bon. Et quand je dis pire, on se comprend. Depuis mai 68 le statut du mâle dominant décline, les femmes prennent (doucement mais sûrement) leur revanche de tant d'années d'oppression. Le pire c'est qu'on n'a rien vu, ou presque. Ah, y a pas à dire, elles savent faire preuve de ruse, pour parvenir à leurs fins. Depuis le droit de vote, rien ne les arrête. Ce serait donc vrai...Pourquoi ne peut-on plus regarder un film porno quand on veut, se gaver d'émissions 100% masculines en mangeant des marrons suis', sortir avec ce bon vieux René, célibataire par choix et coureur de jupons par vocation ? Ah c'est plus simple chez les mafieux, un seul regard et toutes les femmes de la maison virent dans la cuisine, où les hommes savent ce que ça veut dire d'être un homme, où on fume, boit et mange sans jamais craindre pour ses poumons, ses artères. Inutile d'essayer. Elle l'obligerait à manger surgelés pendant des mois, ne laverait plus son linge. Refuserait tout rapprochement trop intime. C'est toujours elle qui a le dernier mot. Même sans parler. Comme pour le 4x4 de ses rêves à lui. C'est elle quele vendeur a convaincu. Même plus drôle.Un livre désopilant, fausse satyre (vraie réflexion) sur les rapports homme-femme, sur les femmes qui sont déjà aux commandes mais ont (l'intelligence) l'honneur de laisser (croire) à l'homme la "décision". Petit guide de survie pour trentenaire et plus, marié, père ; les pièges à éviter (testés par l'auteur!)...Les femmes riront franchement discrètement, les hommes crieront au scandale esquisseront un sourire de connivence, ressentiront un peu de compassion, et secoueront la tête de gauche à droite en murmurant : c'est tellement vrai. Une fois que vous aurez le dos tourné, Madame. Faudrait voir à pas louper le câlin du jeudi.

absolu
08/03/09
 

Ironique mais réaliste Peinture à la fois vraie et douce-amère de notre société.

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.15 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition