Le mystere de callander square

PERRY, ANNE

EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 22/08/02
LES NOTES :

à partir de
7,50 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

" les amoureux de la fiction historique et policière doivent absolument connaître cette nouvelle série qui se déroule dans l'angleterre de la reine victoria. Une ambiance d'époque lourde de sensualité, une écriture et des
dialogues de haute tenue, une description des classes sociales parfaitement convaincante et des personnages profondément humains ; voilà qui rend la lecture des romans d'anne perry absolument inoubliable. " library journal
5 personnes en parlent

Attention, pour celles et ceux qui n’auraient pas encore lu (ou terminé) L’Étrangleur de Cater Street, cette chronique contient des spoilers.Après avoir trouvé l’Étrangleur de Cater Street, Charlotte et Thomas sont de nouveau confrontés à la noirceur humaine : des nourrissons ont été enterrés dans un parc. Qui a bien pu les mettre là ? Et surtout, pourquoi ?Anne Perry reprend dans Le Mystère de Callander Square tous les éléments qui ont fait le succès de son premier tome. Nous retrouvons ainsi Charlotte et Thomas plongés dans une nouvelle enquête mettant en cause la bonne société londonienne. Les cadavres de deux nourrissons ont été retrouvés dans le parc d’un quartier chic. Impossible de déterminer la cause de leur mort : sont-ils morts nés ou bien ont-ils été tués ? Les soupçons se portent tout de suite vers les femmes de chambre car il est alors courant pour elles de se retrouver dans ce genre de situation. Mais là encore, les apparences ne seraient-elles pas trompeuses ?L’univers et l’ambiance restent les mêmes. Londres, fin du XIXème siècle, un meurtre vient entacher la tranquillité d’un quartier chic. La suspicion règne et l’ambiance est particulièrement lourde, limite angoissante. Cette impression est d’autant plus forte que les personnages évoluent dans un cercle très fermé.En effet, le beau monde de la société anglaise n’apprécie pas que la police intervienne dans ses affaires. Quels secrets risque-t-elle de dévoiler ? Dans ce milieu de faux-semblants, mieux vaut un secret chuchoté d’oreille à oreille mais tu dans les salons plutôt qu’un secret bien caché et soudainement exposé au grand jour… Le pire ennemi de ces privilégiés n’est rien d’autre que le scandale et non le meurtrier qui se cache peut-être parmi eux. Certains n’hésiteront pas à faire intervenir des personnes haut placées pour mettre fin à cette enquête qui creuse dans les moindres tréfonds de leur vie. L’inspecteur Pitt est, par conséquent, confronté à leur résistance et voit la résolution de son enquête menacée, voire même son poste. Heureusement, il peut compter dans cette affaire sur son épouse Charlotte et sa belle-sœur Emily. Cette dernière, mariée à un lord, possède ses entrées dans toutes les maisons de la bonne société. Sa curiosité mais surtout ses relations en font un atout considérable pour la police qui, sans elle, ne pourra peut-être pas résoudre le meurtre. C’est d’ailleurs un personnage que j’apprécie beaucoup, à la fois drôle et dynamique, elle apporte encore une fois une touche d’humour avec son pragmatisme à toute épreuve. Sa sœur Charlotte est un peu moins présente ici, plus discrète encore que dans le premier tome. Néanmoins, à l’opposé de sa sœur, c’est justement son calme et sa discrétion qui apporteront d’autres éléments à l’enquête.Thomas joue un rôle plus important dans ce second tome. En s’attardant davantage dessus, l’auteur nous montre tout le poids des conventions sociales de l’époque et à quel point elles peuvent peser sur la police et entraver son travail. La hiérarchie sociale est extrêmement importante, à tel point que certains personnages n’hésiteront pas à s’entraider face à la police alors qu’ils se détestent tous cordialement. L’ennemi de mon ennemi est mon ami, du moins… juste le temps nécessaire, pas plus !Encore une fois, Anne Perry se penche aussi sur la place de la femme et celle-ci n’est guère enviable à la fin du XIXème siècle. Qu’il s’agisse d’une simple femme de chambre ou d’une dame, toutes se voient reléguer au second rang par ces messieurs convaincus de leur supériorité intellectuelle et physique.Concernant l’histoire, cette fois j’ai trouvé que le suspens était davantage présent et soutenu. L’enquête est plus complexe, d’autres éléments interviennent et le lien direct avec la première affaire, s’il semble évident au premier abord, se révèle plus subtil. Les tensions vont crescendo jusqu’au dénouement final et si je me doutais plus ou moins du coupable une fois passés les trois quarts du livre, j’avoue avoir été très surprise par la fin. Je ne m’attendais pas à ça !Le mystère de Callander Square est le deuxième tome de la longue série des Enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt. Si certains peuvent se décourager à l’idée de se lancer dans la trentaine de tomes qu’elle compte, je ne peux que leur dire de ne pas renoncer. Cette enquête donne juste envie de poursuivre avec la suite et de ne pas s’arrêter tant que ce n’est pas terminé ! Anne Perry possède un talent certain pour créer des enquêtes hautement addictives dans une Angleterre victorienne à l’ambiance lourde et angoissante qui saura ravir plus d’un lecteur ! N'hésitez pas à venir nous rendre une petite visite sur notre blog : http://drunkennessbooks.blogspot.fr

ManonMarie
22/04/15
 

C'est avec bonheur que j'ai suivi cette deuxième enquête de Monsieur et Madame Pitt, (devenus mari et femme lors du premier tome), dans cette Angleterre du 19ème siècle. Une jolie plume, de l'ironie, un contexte social et historique abordé avec intelligence, seul bémol une galerie de personnages trop importante, qui fait perdre facilement le fil de la lecture.

evalea
31/01/15
 

Alors, commençons par le commencement, il faut savoir que je ne suis pas une grande fervente de romans policiers, et jusqu'à l'année dernière je n'en avais lu que quelques uns, imposés comme lectures obligatoires au collège. Cependant, je pense que mon amour pour la période victorienne n'est plus à vous cachez et j'ai donc mis mon appréhension de côté et commencer L'étrangleur de Cater Street de Anne Perry. Après quelques renseignements, on découvre vite qu'en matière de policier historique Anne Perry est une des meilleures, à noter que sa série Charlotte et Thomas Pitt comprend 29 tomes (oui, rien que ça). L'étrangleur de Cater Street a l'année dernière été un coup de cœur, dans lequel se mêle de très bons éléments. Je continue donc mon expédition de cette série avec le second tome: Le mystère de Callander Street.Dans ce tome de la série Charlotte & Thomas Pitt, on retrouve nos personnages principaux embarquer dans une intrigue qui semble de premier abord facile. Des jardiniers déterrent deux cadavres bébés dans un square de la haute société, où résident aristocrates anglais et personnes mondaines.Dans le premier tome de la série, l'intrigue touchait directement la sécurité de l’héroïne Charlotte et de ses sœurs. Ici, Charlotte & Thomas Pitt ont un regard extérieur car ils mènent l'enquête d'une façon peu conventionnel, avec l'aide de Lady Emily Ashworth, la jeune sœur de Charlotte. Chacun à leur niveau, ils vont glaner des informations pour élucider un nouveau mystère. Thomas Pitt est la façade conventionnel de cette mission, grâce à son statut de policier. Mais ils faut bien avouer que les premiers interrogatoires sert surtout aux lecteurs à découvrir les habitants du square, plutôt qu'à faire avancer l'enquête. De plus, le statut de Thomas s'oppose a de nombreuses réticences, vis à vis de l'aristocratie. C'est avec l'intervention de la soeur de Charlotte, qui apportera une vision interne, que les premières informations deviendront croustillantes. Charlotte interviendra un peu plus tard au sein de l'enquête, grâce à un coup de pouce d'Emily.Vous l'aurez compris cette enquête nous projette donc directement au milieu des secrets sordides et bien cachés de quatre grandes familles: la famille du général Balantyne (ayant une femme, une fille en âge de se marier et un fils, en étude), la famille du médecin Frédérick Bolsover et sa femme, la famille Shoultheron et la famille de Carlton. Entre relation inapproprié, chantage, adultère et secret du passé, le lecteur a largement de quoi se mettre sous la dent, voire de satisfaire son côté voyeurisme et ses hypothèses. On suit les scandales internes de ces familles avec un plaisir malsain, qui finalement nous détourne parfois de l'enquête (qui en devient secondaire)Encore une fois, l'auteur aborde le côté historique de son roman avec une grande finesse, mettant en avant les défauts du système, la position de la femme, les comportements que la société demande. C'est écrit avec justesse. Anne Perry met en avant ces nombreuses recherches et nous projette directement dans l'époque. Chapeau Madame!Dans ce tome, nous suivons l'évolution de la relation Charlotte & Thomas. Nous les retrouvons le soir au sein de leur ménage, leur petit éclat de bonheur. J'ai trouvé cela sympathique même si c'est peu présent. On entrevois aussi un bout de quotidien d'Emily au sein de son mariage. J'aime le fait que l'auteur nous permet de garder un œil sur les personnages qui ont eu le rôle central du premier tome. Concernant les personnages, j'ai été un peu déboussolé par le caractère de Charlotte très en retrait et très calme dans la première moitié du livre. Elle, qui était un personnage si peu conventionnel et à la langue acerbe, est plus que transparente au début du livre. Son côté suffragette et a l'encontre des injustices ne reviennent que dans la seconde partie du roman ce que je trouve dommage. Heureusement, cette absence de caractère est rattraper par celui de sa sœur, plein d'entrait et pétillant. Thomas Pitt reste a l'image que j'avais de lui dans le premier tome, droit et sérieux dans son travail, mais qui ne se laisse pas marcher sur les pieds pour découvrir la vérité. La chute de l'histoire est incroyable. On ne la vois pas venir, on se demande même si elle n'est pas un peu tiré par les cheveux. L'auteur m'a totalement surprise. Un bon point pour cette lecture. ^^Le style d'écriture de l'auteur est fidèle a l'époque. Je lis cette auteur avec beaucoup de plaisir, autant pour les tournures de phrase que pour la dynamique de ces livres.En bref,Le mystère de Callander est un second tome différent du premier, mais qui est aussi bon. L'enquête policière est bien mené, le côté historique bien renseigné et les personnages sont bien travaillé, et qui possède une chute qui en surprendra plus d'un. N'hésitez pas, foncez ouvrir un livre de Madame Perry. :)16/20 Bea285

bea285
11/05/14
 

Si le premier volume nous présentait les personnages et leur univers, dans celui-ci l' enquête prend bien plus de place. Charlotte et Thomas se sont mariés. Lorsque des nourrissons supposé adultérins sont retrouvés enterré dans le parc voisin au grand dame de son mari elle va accompagné de sa sœur jouer de ses connaissances et entrée dans l' intimité des maisons. Les rebondissements se succèdent et jusqu' à la toute fin les surprises s'enchaînent, les dialogues sont incisifs, les descriptions soignées avec toujours en toile de fond un portrait critique de la société victorienne ou l' importances des classes sociales prime et domine l'ensemble des rapports entre les individus.

Lacazavent
14/08/13
 

Résolue à lire les romans d'Anne Perry dans l'ordre, je me suis lancée avec plaisir dans la lecture de ce tome. On y retrouve la famille Ellison et une nouvelle complicité entre Charlotte et sa soeur Emily, qui se révèle une entremetteuse hors pair. Là encore le plus stimulant est sans doute de découvrir les moeurs d'une époque, les non dits pour une question d'honneur, les secrets de famille et les différents traitements selon que l'on appartient à une classe noble ou basse. Le roman est essentiellement centré sur les femmes, de la domestique dont la place est fragile au sein d'un milieu où les hommes ont tous les droits, à l'aristocrate, soucieuse d'élever ses enfants dans les règles mais aussi de masquer la réalité par des convenances.Les jugements envers la gent féminine sont souvent implacables, comme le soulignent les paroles de Reggie : "Les femmes doivent savoir pratiquer un art: ça leur donne une occupation plus tard , quand elles sont grandes. Sinon, que feras-tu de ton temps ?". Le comportement volage des hommes de la haute société ne saurait d'ailleurs être critiqué alors même qu'il serait impensable qu'une femme se donne , elle, à un autre homme. En même temps ce sont ces mêmes femmes qui apparaissent comme les piliers de la bonne société, maintenant les apparences envers et contre tout.Tout cela, mené tambour battant par une auteur qui mêle à merveille données historiques et enquête policière autour d"une tasse de thé, vous promet un bon moment de lecture. nath choco

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 11.10 cm
  • Poids : 0.23 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : ROXANE AZIMI