Nez sur la vitre (le)

DJEMAI, ABDELKADER

EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 27/08/04
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Un émigré algérien de 58 ans, quitte Avignon, où il vit, pour retrouver à Nancy son fils de 25 ans. C'est durant le trajet en car que se déroule le roman. Aux choses vues par le vieil homme ses compagnons de voyage, une station service, un accident de la circulation se mêlent le souvenir d'un voyage en autocar qu'il a fait, enfant, avec son propre père, en Algérie et l'évocation de ce que fut sa vie (cueilleur d'alfa sur les hauts-plateaux, mort de son père, installation avec sa mère en ville, la misère et la guerre, son émigration vers la France, les petits boulots, puis son engagement comme ouvrier dans une papeterie, son mariage avec sa cousine, la naissance de ses enfants qui ont tous réussis, sauf ce fils avec lequel il n'a jamais communiqué) et se mêle aussi l'histoire de ce garçon difficile. A l'arrivée à Nancy on apprend que le jeune
homme était incarcéré pour conduite en état d'ivresse et homicide involontaire et qu'il s'est suicidé. Avec la simplicité des grands, Djemaï donne une nouvelle dimension au thème qui lui tient à coeur et que, livre après livre, il explore : les émigrés algériens en France. Il ne « sociologise » pas, il ne politise pas, il ne polémique pas. A travers l'histoire banale de personnages ordinaires, il donne à voir et à sentir et nous touche au coeur. Il y a dans ce nouveau roman une âpreté plus forte que dans les précédents. Certes, il ne s'appesantit pas sur la tragédie de ce vieil homme courageux et digne qui n'a rien compris à l'éloignement de son fils, immigré de la deuxième génération. Mais la réserve avec laquelle il la traite, la rend encore plus poignante. Ce livre court, à la fois doux et abrupt, laisse un souvenir prégnant.
1 personne en parle

Le nez à la vitre du bus qui l'emmène vers cette grande métropole du Sud de la France pour rejoindre un fils qu'il ne voit plus, un homme se remémore son enfance au bled juqu'à ce jour qui n'en finit pas. Il a connu les vieux cars poussifs et poussiérieux, il goûte aujourd'hui à ce car climatisé qui file à toute vitesse sur l'autoroute et qui donne le rythme à l'évocation de ses souvenirs, au fossé qui s'est creusé avec ce fils absent, aux silences devenus pesants. Comme une parenthèse dans le temps, il voit défiler sa vie alors que le monde continue d'avancer autour de lui. Je me suis retrouvée dans cette sensation. J'ai aimé ce texte court et pudique où l'économie des mots donne toute l'émotion du texte.

floaimelesmots
04/11/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.11 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition