Le nid du serpent

GUTIERREZ-PJ

livre le nid du serpent
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 22/08/07
LES NOTES :

à partir de
19,80 €

SYNOPSIS :

Autobiographique sans l'être, le nouveau roman de Pedro Juan Gutiérrez renvoie à des scènes fondatrices. Comment un adolescent du Cuba des années 60, fils d'un marchand de glaces, devient-il écrivainoe Avant les mots et la culture, l'initiation sexuelle (une vieille prostituée, une fascinante voisine nymphomane et perverse) et l'épreuve militaire forcée de la milice... Le tout passé à la moulinette de la déformation onirique, de l'imagination délirante développée a posteriori par le romancier. Pourtant -et c'est ce qui fait la force et la crédibilité de l'entreprise-, cette extravagance mêlant sexe, rhum et salsa s'appuie sur un incontestable socle de réel : un Cuba délabré après moins de dix
ans de révolution, une jeunesse coincée entre la fascination pour le yéyé et le volontarisme castriste, sans parler d'une soif de lectures inassouvie. Cette confession d'un enfant du siècle version " réalisme sale " éclaire le parcours fulgurant d'un homme coincé entre deux mondes, celui de la culture et celui de la dépravation, en clair celui des livres et celui des " putes ", celui du savoir et celui de l'annihilation de la pensée par l'alcool et la came. Sans compromis, avec le brutal égoïsme de tout écrivain, mais aussi une grande lucidité quant aux avantages d'avoir eu un papa glacier et petit-bourgeois, l'auteur trace ainsi, l'air de rien, la saga de l'entrée de Cuba dans la modernité.
1 personne en parle

Nous sommes à Cuba et PJ Guttierrez nous parle de la vie d’un jeune homme dans les années 70-80 sur cette île. Il nous décrit sa vie et nous allons croiser une foule de personnages hauts en couleurs. Avec des mots crus, l’auteur nous parle de la condition de vie des cubains sous la Révolution.PJ Guttierrez va nous narrer la vie d’un jeune homme qui va essayer de trouver sa place dans la nouvelle société révolutionnaire cubaine. Nous sommes pendant la période où l’idéologie est toujours très présente. Le jeune homme va essayer de réussir sa vie, il va profiter de la vie et de débrouilles. L’auteur nous décrit avec des mots crus sa vie sexuelle débridée, sous fonds de musique cubaine, de fumée de cigares…D’une écriture quelquefois crue, nous allons suivre les aventures de ce jeune homme. Il va s’engager et décrire la vie de caserne et du travail dans les champs de cannes. Il va nous décrire la société cubaine et comment les petites gens se débrouillent pour survivre. Le personnage n’a d’ailleurs jamais l’intention de s’exiler ; il préfère essayer de vivre sur son île, en se débrouillant.. Des personnages hauts en couleurs, un langage cru font de ce roman une description sans concession de la vie cubaine, loin des cartes postales de plages de sable fins ou de la propagande de la révolution cubaine

catherine
19/08/13
 

Format

  • Poids : 0.43 kg
  • Langage original : ESPAGNOL