Le nom des morts

O'NAN, STEWART

livre le nom des morts
EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 30/12/00
LES NOTES :

à partir de
8,70 €

SYNOPSIS :

Larry markham ne s'est jamais vraiment remis de l'année qu'il a passée au vietnam. Seul survivant de sa section, il est revenu de la guerre estropié et hanté par le souvenir de ses camarades. livreur sans ambition, père d'un enfant retardé mental, son mariage est un échec et il n'est pas sûr que sa maîtresse l'aime. larry est incapable de gérer sa vie et ne parvient à s'en extraire qu'auprès
d'un groupe de vétérans dont il est le thérapeute. son existence bascule lorsqu'un membre de ce groupe, un assassin entraîné par la cia, s'échappe de l'hôpital et se met à le poursuivre, laissant d'inquiétants avertissements en forme de cartes à jouer, et menaçant sa famille. A la fois roman existentiel et récit de guerre, le nom des morts est aussi un thriller mené avec maestria.
1 personne en parle

"Si le moment présent ressemble à ce qu'a vécu son père, il comprend pourquoi il n'a jamais raconté ses aventures à la guerre - il l'a vécue, il n'a pas besoin des mots pour s'en souvenir. Les mots ne font pas le poids. Rien ne peut le faire. Et ce n'est pas une aventure."Larry était au Vietnam. Infirmier, il a vu mourir un par un "ses" gars, avant d'en revenir lui-même avec juste un pied en moins. La nuit, toutes les nuits, ils reviennent le voir dans son sommeil et il revit interminablement cette époque. Faut dire que son présent n'est pas bandant, sa femme ne cesse de se tirer pour quelques jours avant de revenir à chaque fois, son fils est attardé, son boulot minable, son père débute un Alzheimer, et il tombe amoureux de sa voisine, charmante, certes, mais tarée.Pourtant c'est peut-être là la bonne nouvelle, qu'il puisse à nouveau tomber amoureux, se laisser émouvoir profondément.En attendant, un gars s'échappe de l'hosto où Larry s'occupe d'un groupe de vétérans. Il semblerait qu'il ait une grosse méchante dent contre lui, alors que Larry n'a aucun souvenir de ce Creeley. Il va se fouiller un peu la mémoire...Magistral. Une narration au présent qui donne l'impression qu'on y est nous aussi, pas la moindre petite miette de sentimentalisme ou d'énième leçon antimilitariste, Stewart O'Nan est écrasant de talent dans ce roman. "L'écrivain des vies foutues et extraordinaires" dit Chronic'art en 4° de couverture : c'est ça, pas moins.Je n'ai même pas envie de chercher à préciser ce qui fait la magie de sa plume, seulement de le relire encore et encore et de me laisser emporter et couler : faut avouer qu'on sort un peu (beaucoup) down d'une telle lecture. Son sujet, évidemment, qu'on peut d'ailleurs transposer à toutes les autres guerres, mais surtout ce sentiment de tant d'intimité et de proximité avec chaque pensée des protagonistes... Comme s'il écrivait directement dans nos tripes... Sylvie Sagnes

SagnesSy
04/07/12
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.32 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition