Le nouvel amour

FOREST, PHILIPPE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 08/01/09
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

" il paraît que l'amour n'est pas la grande affaire dans l'existence des hommes, qu'ils ne grandissent pas en pensant qu'il y a devant eux cette chose affolante, ce souci d'être à quelqu'un d'autre oú se tient tout le sens possible de leur vie. Il paraît que de telles fables sont l'affaire exclusive des femmes. que ce sont elles seules qui calculent tout de leur temps en raison de l'amour qui viendra. je ne sais pas. il me semble que j'ai toujours pensé que l'amour m'attendait,
que j'allais à sa rencontre, et que si par malheur je le manquais, j'aurais tout manqué avec lui. qu'il n'y avait au fond rien d'autre que cela à attendre de la vie. rien d'autre, oui, si ce n'est l'amour. Et comme l'écrit un poète, tout le reste m'est feuilles mortes. " philippe forest raconte l'étrange effervescence amoureuse qui vient à ceux dont l'existence survit au chagrin, et sonde, avec une rare intégrité et intelligence, la naissance d'un nouvel amour.
2 personnes en parlent

Suite à la mort de leur fille, le couple que Philippe Forest formait avec sa femme Alice n’est plus que l’ombre de lui-même. Même s’il y a encore de l’amour entre eux, ils s’autorisent tous deux, dans un accord tacite, des relations extraconjugales qui leurs permettent de trouver une sorte d’échappatoire à un quotidien qui les attire continuellement vers le vide. C’est donc dans ce contexte que Philippe Forest tombe amoureux de Lou, une jeune femme qui lui permet de s’évader et de prendre conscience qu’un autre départ serait possible.Philippe Forest a ressenti de nombreuses fois le besoin d’écrire sur la maladie et la disparition de sa fille. Le nouvel amour se démarque de cette tradition puisque le deuil n’en est pas le thème central et ce, même si la présence de sa fille se ressent toujours dans de nombreux passages. L’auteur s’interroge sur ce que sa fille aurait pu penser ou devenir mais le cœur de ce livre reste bien la naissance de ce nouvel amour.Ce qui frappe dans ce roman (ou plutôt dans cette autofiction) c’est la sincérité avec laquelle Philippe Forest se livre. Déplorant n’avoir jamais trouvé de livres qui expliquaient sans pudeur les affres d’une relation amoureuse, il se plie lui-même à cet exercice, sans tabou, allant jusqu’à évoquer sa vie sexuelle. Au début cela est un peu dérangeant, voire glauque puisque l’on sent l’écrivain au bord d’un précipice émotionnel même dans les moments les plus intimes. On se demande quel est son but, pourquoi il se confie à ce point mais petit à petit on comprend qu’il n’a d’autre ambition que de s’interroger en détail sur tout ce qui fait la naissance d’un nouvel amour. Comme dans ses précédents livres, il ne s’agit pas d’une exhibition banale mais simplement d’une réflexion exhaustive et brillante autour de sa vie amoureuse. Philippe Forest sait que ses confidences peuvent déranger et qu’en se livrant ainsi il s’expose aux regards des autres, il s’en explique d’ailleurs dans le dernier chapitre du livre.Je crois qu’il faut être dans un certain état d’esprit pour bien apprécier cet ouvrage. Contrairement aux livres évoquant la perte de sa fille, Le nouvel amour évoque un sentiment universel. Sans doute faut-il avoir vécu soi-même ou mieux, être en train de vivre, quelques déboires amoureux pour apprécier l’ensemble des propos de Philippe Forest. Tous ceux qui ont voulu croire en une histoire, qui ont essayé et malheureusement échoué trouveront probablement dans ce livre quelques passages qui feront mouche.Le nouvel amour est un livre brillant mais je reste quand même un peu dérangé par autant de sincérité, un peu gêné comme si j’avais espionné la vie de l’auteur à travers le trou d’une serrure. Le style de Forest est toujours aussi beau d’un livre à l’autre mais je garde une préférence pour ses autres livres et notamment pour son dernier, Le Chat de Schrödinger. Culturez-vous

Artsouilleurs
05/06/13
 

Brillante confession intime. Philippe Forest écrit tellement juste sur les relations amoureuses, la perte d'êtres chers, que son récit en devient presque indécent. De forts beaux passages." Non, il n'y a pas de vérité à attendre de l'amour. Laquelle ? Juste l'éclatante évidence d'un signe soudain surgi du fond le plus enfoui de la vie et qui ne signifie que la certitude d'être subitement vivant comme jamais" (page 99)." Parfois l'amour ressemble aussi à ce sentiment d'être parvenu quelque part où s'exprime soudain l'épuisement de tout". (page 131)" Mais ma manière à moi d'aimer me laissait totalement démuni, désarmé. Je restais sidéré par le défaut de toutes choses où l'absence de Lou m'avait laissé". (page 140) maelle

JulietteLinder
21/03/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.13 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition