Le passage a niveau

ROUTIER-P

EDITEUR : STOCK
DATE DE PARUTION : 23/08/06
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
5,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Dans la forêt de Retz, le passage à niveau 515 n'a ni barrière ni feu. Cette nuit-lâ, quand Manon Gerberoy traverse la voie ferrée, elle ne soupçonne pas le train lancé à 160 km/h. La collision est inévitable. La Peugeot est broyée, ses trois passagers sont morts : Manon, trente-deux ans, sa fille Émilie sept ans, et le père de Manon, cinquante six ans. Guillaume conduit des trains régionaux depuis quelques semaines. D'aiguilleur il est devenu mécano pour satisfaire Alice, son amie, qui ne supportait plus ses absences de nuit. L'accident
dont il se sent responsable va accentuer son désarroi et la dérive de son couple. Seul et désemparé, Guillaume va rencontrer Cyrille, l'ami d'enfance de Manon, espérant trouver près de lui la certitude qu'il n'est pas coupable de la mort de la jeune femme. Les personnages de Philippe Routier sont des malmenés de l'existence. Peu ont choisi leur destin dans cette Picardie morne et désolée. Les « barons du rail », qu'étaient autrefois les conducteurs de train, ont perdu leur prestige même s'ils font encore faire rêver les petits garçons.
1 personne en parle

Un soir, dans une 405 vert céladon, Manon est fauchée par un train au passage à niveau 515 dans la forêt de Retz. C'est Guillaume qui conduisait le train et il se sent responsable de cette mort. Mais incapable de se faire comprendre. Sa compagne Alice lui paraît à des années lumière. Le couple était déjà à bout de souffle, ce drame va précipiter la lassitude ambiante. "Le passage à niveau" est le premier roman de Philippe Routier qui travaille à la SNCF. Impossible d'en douter quand on lit les chapitres sur le milieu ferroviaire qu'il dépeint dans sa triste réalité (conditions de travail, réalité du terrain, restrictions drastiques...). Son personnage central, Guillaume, est un trentenaire largement désabusé, qui ne trouve même plus de confort dans sa vie personnelle, intime. Le roman parle de l'usure du couple avec amertume et fatalité. Toute l'histoire est basée sur ce sentiment de drame, de désenchantement et de coup du sort. C'est tout gris, au final. Profondément morose, à flanquer le moral dans les chaussettes. Et si l'on ressent aussi la tragédie, c'est en partie à cause de l'auteur : il a su présenter avec patience ses personnages. La mort des uns ne devient finalement plus un banal fait divers. Très triste !

Clarabel
23/02/09

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.23 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition