Le paysan parvenu

MARIVAUX, PIERRE DE

livre le paysan parvenu
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 20/03/97
LES NOTES :

à partir de
8,70 €

SYNOPSIS :

" Mes yeux m'embarrassaient, je ne savais sur qui les arrêter ; je n'osais prendre la liberté de regarder les autres, de peur qu'on ne démêlât dans mon peu d'assurance que ce n'était pas à moi à avoir l'honneur d'être avec de si honnêtes gens et que j'étais une figure de contrebande ; car je ne sache rien qui signifie mieux ce que je veux dire que cette expression qui n'est pas trop noble. Il est vrai aussi que je n'avais pas passé par assez de degrés d'instruction et d'accroissements de fortune pour pouvoir
me tenir au milieu de ce monde avec la hardiesse requise. J'y avais sauté trop vite ; je venais d'être fait monsieur, encore n'avais-je pas la subalterne éducation des messieurs de ma sorte, et je tremblais qu'on ne connût à ma mine que ce monsieur-lâ avait été Jacob. Il y en a qui, à ma place, auraient eu le front de soutenir cela, c'est-à-dire qui auraient payé d'effronterie ; mais qu'est-ce qu'on y gagne ? Rien. Ne voit-on pas bien alors qu'un homme n'est effronté que parce qu'il devrait être honteux ? "
1 personne en parle

Le Paysan parvenu est un roman lu dans le cadre de mes cours de littérature du XVIIIème : « La naissance de l’individu dans le roman ». Je n’avais lu de Marivaux que Le Jeu de l’amour et du hasard, une de ses pièces de théâtre qui m’avait d’ailleurs beaucoup plu. Ce roman nous raconte l’histoire de Jacob, paysan de la Champagne qui vient à Paris pour livrer le vin, que son père fait, à leur seigneur. C’est l’histoire de son ascension sociale. Jacob devient Mr de la Vallée puis Mr M***. En sept petits jours, Jacob fait les bonnes rencontres et parvient à se faire connaitre socialement. Il est beau : toutes les jeunes femmes qu’il croise tombent amoureuses de lui, par sa figure et son air intelligent. Marivaux, et c’est une particularité de cet auteur, n’a pas achevé son roman. Le lecteur arrête sa lecture lors de la cinquième partie, qui nous laisse sur notre fin. J’ai beaucoup aimé ce roman. Pour plusieurs raisons : tout d’abord l’écriture est vraiment agréable, les paragraphes sont nombreux et les parties plutôt courtes ce qui rend la lecture plaisante et pas insupportable. La découverte des personnages est très intéressante mais en soit, ils ne sont pas forcément très attachants. Ceci dit, le roman comprend une touche d’humour et de badinage. Jacob vient de la campagne et conserve un peu son langage, ce qui fait tâche au milieu du monde mondain parisien. Malgré cela, il plait et j’aurais aimé le rencontrer, en vrai pour voir un peu pourquoi il plait tant ! Alors bien sûr, la fin inachevée, moi je trouve ça dommage. Plein de questions restent en suspend. Pour le coup, c’est vraiment au lecteur de se faire son idée. Bref, un roman du XVIII que je ne connaissais pas jusqu’alors. Un vrai plaisir de découverte. Il parait que La Vie de Marianne est le même genre. Marianne serait la jumelle de Jacob et ça me plairait bien de le découvrir. Une agréable découverte que je recommande à ceux à qui les romans classiques plaisent !

searchxme
28/05/13
 

Format

  • Hauteur : 15.00 cm
  • Largeur : 10.50 cm
  • Poids : 0.19 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition