Le perfectionniste

BUISSON-L

livre le perfectionniste
EDITEUR : GRASSET ET FASQUELLE
DATE DE PARUTION : 12/01/05
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
16,80 €

SYNOPSIS :

Au début du livre, nous sommes dans une maison du XVIe arrondissement de Paris d'où la police vient de partir. Elle a posé quelques questions à Maximilien, le narrateur du livre. Maximilien, le « photographe des stars », qui vit là en compagnie de sa soeur Léna et de leur gouvernante Vinie. Séverin, le mari de Léna, vient de mourir. Maximilien, Léna et Séverin ont été élevés ensemble dans un foyer de l'assistance publique après avoir été abandonnés par leurs parents. Maximilien tente depuis ce temps-lâ de préserver ce qu'il appelle un « royaume » pour sa soeur qu'il adore. Sa soeur, la belle et sensible Léna, qui souffre d'un pied-bot. Maximilien mesure
son humeur au résonnement plus ou moins sourd de son boitement dans les escaliers. Léna aura-t-elle le sourire ce matin ? Maximilien est un organisateur, un passionné du rangement que l'on voit mettre sa collection de bilboquets en place au millimètre près dans ses rayonnages, et qui voudrait ranger la vie de la même façon. Léna, elle, a d'autres rêves. Elle entretient de bien ambigus rapports avec lui. A partir de cet argument très simple, Laure Buisson raconte une histoire d'autant plus violente que les passions sont secrètes, d'autant plus destructrice que les idéaux s'affrontent en silence. Les enfants terribles du XXIe siècle peuvent-ils être heureux ?
1 personne en parle

Laure Buisson aime jouer avec les liens très étroits crées par l'ambiguité entre la perversité, l'amour et la cruauté. Déjà dans ses deux premiers romans, "Blanquette" et "Occupée", elle dressait deux portraits au vitriol, d'une épouse trop jalouse et exclusive, d'une jeune fille qui donne son corps à un amant allemand pendant l'occupation... Dans "Le perfectionniste" elle s'intéresse aux rapports très alambiqués entre un frère et une soeur, Max et Léna. Tous deux abandonnés par leur mère, ils ont été élevés par une maman créole, Vinie. Mais Max a vite décidé de s'élever au-dessus de sa condition : devenu Maximilien, et un nom à particule crédité par le Conseil d'état, photographe des stars, il réside dans un hôtel particulier dans le 16e à Paris, où il s'est empressé d'y abriter sa soeur, Vinie et le troisième enfant qui a grandi avec eux, Séverin. L'histoire commence avec la mort de ce dernier, tombé dans les escaliers, nuque brisée. La police enquête mais Léna et Vinie refusent de parler. D'emblée l'atmosphère lourde se dépose... Lentement, on découvre l'ambiance entretenue sous le toit de Maximilien. Lui qui a toujours appelé sa soeur "sa perle", la prodiguant des qualités les plus mirifiques, refusant presque de voir la véritable face de cette jeune soeur. Celle-ci a un pied bot, et malgré les tentatives de son richissime frère pour opérer son handicap, cette tare parée de dizaines de cicatrices demeure le boulet de la jeune femme.Au fil des pages, un jeu sensuel ou cruel se pare : entre Max et Léna, on va dodeliner de la tête pour pointer le doigt sur le plus machiavélique. Au milieu, Vinie va faire appel au diable et à ses croyances créoles. Max la blâme. Et puis, sous le soleil de l'île Maurice, le jeu va tourner court ... Fable cruelle autour d'héros un peu trop modernes, "Le perfectionniste" adopte un ton malsain en filigrane d'un sadisme latent. Un roman sur les rouages d'une folie combinée à un amour excessif et hors normes. Un peu moins percutant que "Occupée", mais tout de même poignant. Agaçant, dans le sens positif.

Clarabel
23/02/09

Format

  • Hauteur : 18.80 cm
  • Largeur : 11.80 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition