Le petit prince

SFAR, JOANN

livre le petit prince
EDITEUR : GALLIMARD BD
DATE DE PARUTION : 18/09/08
LES NOTES :

à partir de
20,00 €
nos libraires ont adoré le petit prince

SYNOPSIS :

« Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J'étais bien plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait : ... » Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry naît à Lyon en 1900. Après Vol de nuit, Terre des hommes et bien des aventures aériennes, il écrit et illustre Le Petit Prince à New York, en 1942. Il
rejoint Alger en 1943 comme pilote de reconnaissance pour l'armée et disparaît le 31 juillet 1944 lors d'une mission au-dessus de la Méditerranée. La première édition du Petit Prince en France date de 1946. Depuis, le livre a été tiré à plus de 11 millions d'exemplaires en France, traduit en quelque 160 langues et on estime à 80 millions d'exemplaires sa diffusion mondiale. Plus de 60 ans après sa parution, près de 300 000 exemplaires du conte original sont vendus en langue française chaque année.
L'un des textes les plus célèbres de la littérature française adapté de main de maître par l'un des plus grands auteurs actuels de bande dessinée. Une rencontre au sommet !

alexandra (maubeuge)
L'un des textes les plus célèbres de la littérature française adapté de main de maître par l'un des plus grands auteurs actuels de bande dessinée. Une rencontre au sommet !
Alexandra ,
Librairie
(C.cial Cité Europe)
7 personnes en parlent

Ils ont osé ! Osé mettre le Petit Prince en BD. Le très fameux conte -mi-dessiné déjà- d'Antoine de Saint-Exupéry est passé sous les crayons de Joann Sfar, célèbre notamment pour Le chat du Rabbin, que j'aime beaucoup. Qu'en dire ? Pas grand chose : c'est pas mal, même si le dessin m'a un peu gêné au départ, on s'y fait assez vite. L'histoire évidemment est fidèle à l'originale, donc très belle et universellement connue.Sans dévaloriser le travail de Joann Sfar, je me pose la question de l'utilité et du besoin de cette BD. A part l'idée de mettre ce conte à la portée de tous, et là, je pense à ceux qui ne lisent pas d'autres livres que les bandes dessinées, je ne vois pas. Pour résumer : pas mal, mais pas indispensable ; la version originale est nettement plus intéressante. Yv

Lyvres
25/03/14
 

Il s'agit ici de l'adaptation en BD d'une œuvre emblématique de la littérature, Le petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry. La mise en image est de Joann Sfar.Je dois bien avouer que je n’avais pas un apriori très positif sur cette BD, au contraire j’y suis un peu allée à reculons. J’ai eu tort.Je ne suis pas une amatrice du dessin de Joann Sfar que je trouve très particulier. J’avais peur que son style éclipse la force du texte de Saint-Exupéry. Encore une fois j’avais tort, l’émotion est bien présente.Passé les premières pages, je suis vraiment entrée dedans, me laissant transporter par l’histoire, par les émotions transmises par l’auteur. Pour moi la BD ne peut pas remplacer l’œuvre originale de Saint-Exupéry qui est déjà très complète. Mais je conseille aux amateurs de l’originale de lire cette adaptation. Il est très agréable de découvrir la transcription d’un dessinateur dont on sent l’amour de l’œuvre.

Asil
22/02/13
 

Ma première lecture du Petit prince m’avait laissé une impression mitigée, de conte un peu naïf et assez moralisateur. Pour donner une seconde chance à l’œuvre de Saint-Exupéry, je me suis plongé dans l’adaptation dessinée qu’en a fait Joann Sfar.On y retrouve le Petit Prince, qui aide un aviateur en panne en plein milieu du désert. Le Petit Prince lui raconte la vie sur sa planète, avec la rose, puis son voyage de planète en planète, où il rencontre des grandes personnes étranges : un roi, un vaniteux, un géographe… Puis son arrivée sur la Terre, où il rencontre un serpent, une fleur, un renard… Avant son départ vers sa planète, après que l’aviateur a réparé son avion.Mettre des dessins sur le roman de Saint-Exupéry n’est pas chose aisée, puisque l’auteur avait lui-même représenté son héros. Sfar reprend ici les caractéristiques du héros (cheveux blonds, yeux bleus), mais en accentue certains traits, comme la taille démesurée des yeux. Cela donne une vision nouvelle du héros, qui permet de s’éloigner un peu du personnage connu. Le dessin, globalement, est très éloigné de celui de l’auteur : les personnages sont assez monstrueux, les couleurs sont souvent éclatantes, contrairement aux pastels souvent utilisés.Néanmoins, si le dessin permet une nouvelle lecture du conte (avec notamment une case où le Petit Prince est littéralement effrayant), j’avoue ne pas accrocher à cette histoire, trop simpliste pour me toucher. Oui, les rois veulent être obéis, les vaniteux ne pensent qu’à eux, les ivrognes boivent trop,… Les seuls passages qui m’ont vraiment intéressés (et ils sont heureusement assez nombreux) sont ceux sur Terre où l’aviateur discute avec le Petit Prince, en particulier la fin de l’album lors de la séparation entre les deux personnages.J’ai notamment eu un coup de cœur pour les trois dernières planches, qui représentent magnifiquement l’absence, la solitude et l’attente de l’autre. Mais je crois que Le Petit Prince n’est définitivement pas fait pour moi.

Yohan59
27/01/13
 

Pour ceux qui ont du mal à lire le livre, je leur conseille cette BD, elle est géniale.L'histoire est la même que le livre, tout y passe. Les dessins sont merveilleux, Le Petit Prince en dessin nedéçoit pas! Mandy.

Mandy05
23/09/12
 

Choix étonnant de la part d’un auteur à l’univers aussi fertile, l’exercice de l’adaptation permet à Sfar de pousser son art vers de nouveaux territoires dont il s’était jusqu’alors refusé l’accès. Un aviateur, un Petit Prince, un désert : les contraintes d’un récit nu, reposant sur un simple dialogue, l’ont obligé à décupler son inventivité, à repenser son langage. Sa mise en scène en témoigne : chaque cadrage s’inscrit harmonieusement dans la page, qui elle-même prend sens à l'échelle de l’album. Un tournant dans l'œuvre de Joann Sfar.

J'avoue que je n'ai pas été émerveillée par le roman de Saint-Exupéry que j'ai lu deux fois (une fois enfant et une fois adulte) mais j'ai tout de même voulu tester la bande dessinée.L'histoire du Petit Prince, tout le monde la connaît, depuis sa parution en 1943 à New York où Saint-Exupéry était réfugié. Saint-Exupéry a atterri en plein désert et doit réparer son avion pour repartir rapidement s'il ne veut pas mourir de faim et de soif. C'est alors qu'apparaît Le Petit Prince, un enfant qui a quitté sa planète et son unique fleur pour découvrir le monde, les gens et se faire des amis. Après avoir visité six petites planètes et rencontré des grandes personnes seules (un roi, un vaniteux, un buveur, un homme d'affaires, un allumeur de réverbère, un géographe) qui l'ont laissé perplexe, il arrive sur Terre dans le même désert que l'aviateur. Il croise un serpent, une plante carnivore, des fleurs identiques à celle qu'il a abandonnée sur sa planète et un renard à grandes oreilles avant de rencontrer l'homme avec qui il va nouer un véritable dialogue et comprendre ce qu'est la perte d'un être cher.La bande dessinée de Sfar est jolie (pour ceux qui aiment son genre de dessins), colorée, amusante et se lit très facilement. Mais je n'ai pas plus été émue par cette histoire qu'à la lecture de Saint-Exupéry... J'ai pourtant apprécié l'humour de Sfar (« Il me les broute avec son mouton celui-là » page 9), j'ai bien compris le discours du Petit Prince et les allégories, mais je serais tentée de conclure par : et alors ? Catherine de La culture se partage

Catherine2
04/06/11
 

Sfar donne libre cours à son imagination et à son dessin autour d'un texte que tout le monde connait presque au mot près : c'est un véritable défi, on l'attendait au tournant, et c'est une véritable réussite. Ce n'est pas une illustration mais bien une ré-interprétation que nous livre Johann Sfar ici, en osant des couleurs, du crayonné, en donnant des visages à toutes ces créatures, en abandonnant bien loin les dessins originaux de Saint-Exupéry. Il fallait oser, on sait depuis que Sfar ose beaucoup et que son univers intérieur n'a pas fini de nous surprendre. laurence

laurence
05/04/11
 

Format

  • Hauteur : 31.80 cm
  • Largeur : 23.50 cm
  • Poids : 0.86 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition