Petit traite des grandes vertus (5ed)

COMTE-SPONVILLE ANDR

EDITEUR : PUF
DATE DE PARUTION : 01/01/95
LES NOTES :

à partir de
18,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Des vertus, on ne parle plus guère. Cela ne signifie pas que nous n'en ayons plus besoin, ni ne nous autorise à y renoncer. mieux vaut enseigner les vertus, disait spinoza, que condamner les vices : mieux vaut la joie que la tristesse, mieux vaut l'admiration que le mépris, mieux vaut l'exemple que la honte. Il ne s'agit pas de donner des leçons de morale, mais d'aider chacun à devenir son propre maître, comme il convient, et son unique juge. Dans quel but ? pour être plus humain, plus fort, plus doux. vertu c'est puissance, c'est excellence, c'est exigence.
les vertus sont nos valeurs morales, mais incarnées, autant que nous le pouvons, mais vécues, mais en acte : toujours singulières, comme chacun d'entre nous, toujours plurielles, comme les faiblesses qu'elles combattent ou redressent. il n'y a pas de bien en soi : le bien n'existe pas, il est à faire et c'est ce qu'on appelle les vertus. Ce sont elles que je me suis données ici pour objet : de la politesse à l'amour, dix-huit chapitres sur ces vertus qui nous manquent (mais point totalement : comment pourrions-nous autrement les penser ?), et qui nous éclairent.
1 personne en parle

C'est un « petit traité » absolument splendide où André Comte-Sponville reprend une à une certaines des vertus auxquelles on va penser plus ou moins spontanément. La politesse en vertu première, originelle, y est suivi par la fidélité, la prudence, la tempérance, le courage, en passant par la justice la générosité et tant d'autre jusqu' à l' amour. Le propos est organisé suivant un raisonnement très logique -d' une vertu en découle une autre- et surtout très facile à suivre. Sa construction n'est pas sans m'avoir rappelé les cours de philo au lycée et la forme qu ' il nous était demandé de donner à nos dissertations et commentaires de texte avec ses références faites à des pensées et ouvrages incontournables.J' ai particulièrement apprécié le dernier chapitre consacré à L'amour, pour moi le plus beau et le plus aboutit. Ce livre est une véritable mine de réflexion, j' y ai découvert de nombreuses facettes, très intéressantes. C'est un ouvrage qui restera en bonne place sur mes étagères.Un livre de philosophie à la portée de tous.« Ce petit traité des vertus ne sera utile qu' à ceux qui en manquent (...) » p23à méditer...Quand au format Points .2 : Je me suis régalée après quelques pages d'adaptation et la recherche d' un marque-pages approprié. Je l'ai trouvé particulièrement approprié à ce type d'ouvrage, c'était presque plus facile de suivre la réflexion. La pensée s'organise plus facilement un peu comme lorsque l' on rédige des fiches de révisions.Je n'ai pas arrêté de tourner les pages dans un sens dans l'autre, de revenir en arrière, de le poser le temps de prendre quelque notes sans que la pages ne se perdent où que le livre prenne une drôle de tête à la fin de la lecture.Outre la taille, un autre point que j' ai trouvé vraiment chouette c'est son poids, il est ultra léger malgré ses 720 pages (dans mon sac j'ai apprécié)C'est un format qui m' a entièrement convaincu, reste le prix encore un peu élevé

Lacazavent
14/12/11
 

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.43 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition