Le plan infini

ALLENDE, ISABEL

livre le plan infini
EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 03/03/93
LES NOTES :

à partir de
22,30 €

SYNOPSIS :

Ce nouveau roman d'isabel allende plonge ses lecteurs dans un monde à la fois familier et inédit. familier parce qu'on y retrouve cette saga d'un groupe humain que la romancière chilienne cultive d'un livre à l'autre, avec ses conflits, ses drames, ses joies, sa chaleur, cette humanité qu'isabel allende excelle à capter dans ses manifestations les plus universelles et les plus quotidiennes à la fois. inédit parce qu'ici le cadre n'est plus le chili, comme dans les romans précédents de l'auteur, mais les etats-unis et plus précisément ce monde particulier, chatoyant et excessif qu'est la californie. Deux familles croisent ici leurs destinées. celle d'un prédicateur qui sillonne l'ouest américain dans un camion pittoresque et vétuste, sorte de nouvelle arche de noé. si elle a fait du fils de cette famille, gregory reeves, le personnage central de son roman, isabel allende brosse un portrait saisissant du père, homme sévère et torturé, dont la mort viendra démentir la vie, une vie passée à prêcher la recherche de ce " plan infini ", de cet " harmonieux éther " qui attend chaque être après sa mort. l'autre
famille, celle des morales, vient du mexique et s'efforce de survivre, dans le maintien de ses valeurs et de sa dignité, dans un " quartier " de los angeles où la violence ponctue la vie quotidienne. Avec beaucoup d'habileté, isabel allende croise et décroise les fils de ces différentes trajectoires qui finissent par tisser la toile d'une fresque contemporaine, d'où se détachent les mythes et les drames de notre xxe siècle finissant: l'explosion urbaine, la marginalisation et l'exclusion de groupes sociaux, le développement du mouvement hippie et du " flower power ", la guerre du vietnam, l'avènement du féminisme et la libération des moeurs, la banalisation de la drogue, la course à l'argent des classes moyennes. le lecteur est projeté d'une séquence à l'autre, comme dans un film au montage précis et haletant, jusqu'au dénouement final où l'auteur elle-même se trouve impliquée. Isabel allende, qui est chilienne et vit actuellement en californie, est l'auteur de best-sellers (la maison aux esprits, d'amour et d'ombre, eva luna, les contes d'eva luna), tous traduits dans une vingtaine de langues.
1 personne en parle

Quelle belle lecture !Déguisé sous la forme d'une fausse biographie de Gregory Reeves, fils du prédicateur Reeves, ce texte absolument magnifique est un roman complexe et foisonnant. On va suivre des hommes et des femmes dont le portrait et le caractère se dessinera petit à petit tout au long des pages. Au travers de leurs histoires on les verra évoluer, grandir, vieillir, se révolter, s'assagir, aucun ne sera oublié. L'amour est dans toute les pages, chacun à sa manière débordant de tendresse et de volonté d'aider son prochain. Portrait d'hommes et de femmes mais aussi portrait d' un époque, de l'évolution d' une Amérique entre les 40 et 80.J' aime beaucoup ces romans où tous les détails comptent, où aucune phrase n'est superflu. C'est un roman incroyablement dense mais dont la complexité et le caractère foisonnant n' effacent en rien l'émotion et l'amour qui transparaissent tout au long du texte.Un immense coup de cœur

Lacazavent
02/08/11
 

Format

  • Poids : 0.67 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition