Le portail

BIZOT, FRANCOIS

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 30/01/02
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours
à partir de
8,20 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

François Bizot, membre de l'École française d'Extrême-Orient, est fait prisonnier au Cambodge par les Khmers rouges, en 1971. Enchaîné, il passe trois mois dans un camp de maquisards. Chaque jour, il est interrogé par l'un des plus grands bourreaux du vingtième siècle, futur responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts, aujourd'hui jugé pour crimes contre l'humanité : Douch. Au moment de la chute de Phnom Penh, en 1975, François Bizot est désigné par les Khmers rouges comme l'interprète du Comité de sécurité
militaire de la ville chargé des étrangers auprès des autorités françaises. Il est le témoin privilégié d'une des grandes tragédies dont certains intellectuels français ont été les complices. Pour la première fois, François Bizot raconte sa détention. Grâce à une écriture splendide et à un retour tragique sur son passé, l'auteur nous fait pénétrer au coeur du pays khmer, tout en nous dévoilant les terribles contradictions qui - dans les forêts du Cambodge comme ailleurs - habitent l'homme depuis toujours.
4 personnes en parlent
Un sujet passionnant, une écriture superbe et une vraie intelligence, une vraie subtilité, dans l'analyse des faits décrits et des personnages rencontrés. Ce livre est une claque salutaire.
Dsch67 M

Témoignage d'un survivant des khmers rouges Le français François Bizot, nous livre un témoignage unique sur le mouvement des Khmers rouges pendant les années 70. Alors que la guerre civile éclate, il est fait prisonnier sous les ordres de Douch, qui deviendra quelques années plus tard l'un des pires bourreaux du XXe s. Malgré cette expérience douloureuse, il sera une seconde fois au cœur du conflit. Il se retrouve malgré lui l’interprète des étrangers réfugiés à l’Ambassade de France lors de l’évacuation de Phnom Penh par les Khmers rouges. Il nous fait vivre ces péripéties de l’intérieur avec une plume digne d’un romancier, qui sait retranscrire les sentiments et les caractères humains tout en décrivant des souvenirs précis, à la fois sonores et visuels. Il nous aide aussi à comprendre ces évènements, grâce à sa connaissance de la langue et des coutumes khmères.

Hier matin, j’ai entendu une chronique à la radio d’un correspondant de l’AFP au Cambodge et cela a fait écho à ma lecture. Ce chroniqueur racontait qu’il allait être proposé aux touristes un circuit qui rendrait « hommage » à Pol pot dans son village de naissance et où il y a des « nostalgiques » de cette période.Le livre de François Bizot raconte les événements survenant lors de la prise du pouvoir des Klmers rouges et son emprisonnement par Douch dans un camp de travail et son rôle au sein du consulat français lors de l’occupation de Ponh Penh. Ce texte décrit les conditions de vie de cette période tragique pour le Cambodge.Ce livre fait écho aussi au livre de Rithy Pinh, qui avait rencontré Douch, directeur de la célèbre prison S21. Rithy Penh quant à lui travaille à travers ses films et ses écrits mais aussi à travers l’ouverture d’un lieu de souvenir pour que cette période soit étudiée.François BIZOT parle dans son livre en particulier de la non-compréhension de la férocité de ce régime et de la relative complaisance de certains intellectuels français de l’époque.J’ai eu la même sensation en entendant la chronique du correspondant de l’AFP. Un pays peut –t-il occulter ainsi des pages entières de son histoire.La littérature peut aussi servir à cela. Essayer de comprendre et appréhender l’Histoire avec un grand H à travers les petites histoires d’individus.Des livres dont la lecture n’est pas toujours plaisante mais qui nous font réfléchir et tenter de ne pas oublier ces pans de l’histoire et rester vigilant face aux interprétations historiques.

catherine
31/07/12
 

Retour à une époque oubliée de ma jeunesse. Triste époque!! Peu de livres à ma connaissance sur cette époque, sur ce pays, sur le mouvement des Kmers rouges. Même si les grandes persécutions se sont déroulées une fois M.BIZOT libéré. On les pressent dans la deuxième partie du livre. À lire absolument.

JPV11
13/11/11
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.22 kg