livre le portrait
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 24/09/98
LES NOTES :

à partir de
11,90 €

SYNOPSIS :

Nicolas Vassilievitch Gogol (1809-1852) croyait vraiment au diable. Mais le Malin, pour corrompre le malheureux peintre Tchartkov, délaisse ici son attirail de fumées, de goules et de harpies : un
vieux portrait et quelques ducats d'or suffiront. Dans cette version pétersbourgeoise de "Faust", le fantastique a valeur d'allégorie : la création artistique est-elle sans danger pour l'âme?
2 personnes en parlent

Un peu par hasard, un artiste peintre achète une toile où figure un portrait dont le regard semble mystérieusement vivant...Selon la postface de cette édition, cette version de Le portrait est celle remaniée, parue en 1843, huit ans après sa première parution. La vie du personnage principal comporte des similitudes avec celle de Gogol (le peinture représentant pour le premier ce que l'écriture a représenté pour Gogol).Les événements surnaturels qui surviennent dans la vie du personnage principal sont un prétexte à une réflexion poussée sur le processus de création artistique, sur la vanité humaine et sur la richesse matérielle. A en croire la postface, la noirceur du propos semble refléter les états d'âme et le pessimisme de l'auteur. Apikrus

Apikrus
06/06/13
 

Tout ce qui s'écrit se réalise un jour... Tout se qui se peint, également ? N'est ce pas là le but de toute création ?Publiée en 1835 cette nouvelle revêt un caractère prophétique lorsqu'on l'on connaît le destin tragique de Nicolas Vassiliévitch Gogol . Arbitrant sans cesse le bien et le mal, Gogol se croyant trompé par le diable se laissera emporter par la folie et disparaîtra en 1852. « Le portrait » est l'illustration de ce combat. Que saisit l'artiste ? Quel est cette chose qui empoigne le cœur de celui qui regarde ? Si œuvre a une âme, de qui lui vient elle ? A qui la rendra t elle ? Reçoit t on plus que l'on donne lorsque l'on crée ? Quel courant traverse donc le miroir? Se soumet- on ?, où se situe notre liberté ? Dans quelle encre plonge t on notre plume lorsque nous signons ? Sommes nous le jouet. Sommes nous le maître ? De quel souffle provient l'inspiration ? Des entrailles de la terre ? De nos propres enfers ? Des paradis que nous jardinons ? Des jardins que nous regrettons ? Quel est ce sens que nous déversons ? Quel prix serions nous prêts à payer ? Et quelle est la nature de notre dette ? Toutes ces questions et certainement bien plus encore se cachent dans la toile de ce Portrait. Puisque Gogol nous y invite. Approchons puisqu'il nous en prie, et... regardons... Astrid SHRIQUI GARAIN

atos
13/12/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.15 kg
  • Langage original : RUSSE
  • Traducteur : HENRI MONGAULT

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition