Premier amour

BECKETT, SAMUEL

EDITEUR : MINUIT
DATE DE PARUTION : 01/05/70
LES NOTES :

à partir de
3,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Écrit en français en 1945, Premier amour est paru en 1970.
4 personnes en parlent

Attention ! Titre trompeur !«C’est dans cette étable, pleine de bouses sèches et creuses qui s’affaissent avec un soupir quand j’y piquais le doigt, que pour la première fois de ma vie, je dirais volontiers la dernière si j’avais assez de morphine sous la main, j’eus à me défendre contre un sentiment qui s’arrogeait peu à peu, dans mon esprit glacé, l’affreux nom d’amour. »Si vous espérez lire le résumé d’une belle romance amoureuse et vous offrir une belle lecture avec des papillons dans le ventre; passez votre chemin !L’auteur est Samuel Beckett donc ironie mordante, sourire grinçant, phrases « assassine », humour dérangeant, langage cru (ne rougissez pas dans les transports en commun, sinon les passagers liront par-dessus votre épaule et vous serez gênés) mais jamais vulgaire, simplement « limite » pour choquer un peu le lecteur …«Elle s’en aperçut naturellement, les femmes flairent un phallus en l’air à plus de dix kilomètres et se demandent, Comment a-t-il pu me voir, celui-là ? »Une courte histoire : la rencontre fortuite d’un homme et d’une femme. Je ne raconterai rien pour ne pas déflorer le contenu.Le style, l’écriture m’ont plu. C’est dépaysant et cela change des lectures ordinaires.Vite lu, ce court récite vaut le détour.

Cassiopea
07/09/11
 

Voici une courte nouvelle totalement absurde. L'histoire d'un homme qui est riche après avoir hérité de son père, mais qui quitte tout pour se retrouver à la rue et s'éprend, vagabond, d'une femme qui va l'héberger et que l'on comprend être une prostituée.L'histoire, qui s'intitule Premier amour, pourrait s'intituler Dernier amour et va totalement de guingois du début à la fin.Mais l'écriture ! Car il s'agit d'un des premiers textes écrits en français par l'auteur et là, il nous surprend, il nous tient fermement par la main car il nous emmène jusqu'à la fin. Mais qu'est-ce donc que cette histoire ? Même après avoir refermé le livre, je ne sais toujours pas que dire. Ai-je aimé, n'ai-je pas aimé, je n'en sais pas davantage. Allez, en tout cas, plus que d'autres de ses ouvrages.

Plumedouce
05/02/16
 

Un OLNI ou un objet littéraire non identifié, pour les moins perspicaces. Ce court roman édité par la maison de l'ennuyeuse Duras et du déglingué Guibert est un bijou d'humour, de cynisme et de mystère puisque jamais nous ne savons vraiment où nous avons mis les pieds... Le titre est assez trompeur car il ne s'agit pas là d'une belle histoire d'amour 1830 (Souchon) mais plutôt d'une rencontre entre deux paumés dans un parc municipal.Plaisir garanti car ce livre est une merveille. "Dans le parc, au point du jour,Elle voulait qu'on se promène.Je devais lui faire la courMais pas l'amour,Mais pas l'amour.Moi, l'amour 1830,Pathétique, romantique,Je trouvais ça démodé.Moi, l'amour 1830,Je n'ai pas su le comprendreEt je reste malheureux, malheureux."

un flyer
02/12/14

Premier amour…? Premier amour, c’est plutôt Tourgueniev, non ? Ce livre d’un auteur russe que vous offre votre grand-mère ou que vous êtes un peu contraint de lire au lycée. Un peu austère d’ailleurs comme texte. Un peu désuet et plutôt pessimiste… Alors quand on sait que Beckett a écrit lui aussi (bien plus tard, 1945 et publié en France en 1970) un livre du même titre, on se questionne et on a envie d’ouvrir ce court ouvrage réédité chez Minuit l’année dernière. Samuel Beckett, c’est pareil. On connait par le collège, par En attendant Godot, longue et absurde recherche d’un homme qui ne viendra bah…jamais.Étonnante plongée dans un univers hors du commun, si peu ordinaire que vous en perdez vos repères. D’habitude Beckett, c’est marginaux et compagnie, des personnages seuls et anonymes. On ne s’en écarte pas vraiment avec ce court témoignage d’un homme qui rencontre une femme qu’on n’arrive pas de suite à qualifier. Fille de joie ? Parfaite inconnue ?On oscille entre le doute et la certitude. Samuel nous promène. Comme d’habitude. Et il nous fait sourire. Si, si! Un large sourire qui vous fera peut-être même rire.Une femme, un homme, classique direz-vous ? Rien n’est de facture normale chez Samuel Beckett… Surtout pas ce livre drôle, brut, loin des normes et des conventions d’époque. A découvrir !

deedoux
11/03/13
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 9.60 cm
  • Poids : 0.04 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition