Le premier homme

CAMUS, ALBERT

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 12/02/00
LES NOTES :

à partir de
7,70 €

SYNOPSIS :

« En somme, je vais parler de ceux que j'aimais », écrit Albert Camus dans une note pour Le premier homme. Le projet de ce roman auquel il travaillait au moment de sa mort était ambitieux. Il avait dit un jour que les écrivains « gardent l'espoir de retrouver les secrets d'un art universel qui, à force d'humilité et de maîtrise, ressusciterait enfin les personnages dans leur chair et dans leur durée ». Il avait jeté les bases de ce qui serait le récit de l'enfance de son «
premier homme ». Cette rédaction initiale a un caractère autobiographique qui aurait sûrement disparu dans la version définitive du roman. Mais c'est justement ce côté autobiographique qui est précieux aujourd'hui. Après avoir lu ces pages, on voit apparaître les racines de ce qui fera la personnalité de Camus, sa sensibilité, la genèse de sa pensée, les raisons de son engagement. Pourquoi, toute sa vie, il aura voulu parler au nom de ceux à qui la parole est refusée.
1 personne en parle

Le 4 janvier 1960, Albert Camus meurt dans un accident de voiture avec son éditeur Michel Gallimard (fils de Gaston). Dans les débris de la voiture on retrouve le manuscrit du Premier homme qui attendra 1994 pour être publié en l’état par sa fille Catherine chez Gallimard.Un roman inachevé dans lequel Camus raconte son enfance et son adolescence à Alger sous le nom de Jacques Cormery. Roman sur la recherche du père, mort à la guerre de 1914 alors que Camus avait un an. Il raconte aussi sa vie dans un milieu de femmes, sa mère et surtout sa grand-mère qui régente tout dans cette famille pauvre. Dans ce roman on est balloté entre l’enfant à Alger et l’homme de quarante qui se penche sur son passé à partir du jour où il va sur la tombe de son père à Saint Brieuc. Hommage à ce père qu’il n’a pas connu, à sa mère illettrée et partiellement sourde, à sa grand-mère, ainsi qu’à ses instituteurs qui lui ont permis de s’élever au-dessus de sa condition. Un roman autobiographique, aujourd’hui on parle d’autofiction.Ce qui est intéressant dans ce roman, c’est bien sûr le parcours de Camus jusqu’au début de la guerre d’Algérie, mais c’est aussi qu’on se trouve devant un roman en chantier. On voit le cheminement de l’écrivain, qui à partir de notes, a décidé de se raconter. Qui est ce Premier homme ? Sans doute le père, mais peut-être aussi Albert Camus lui-même qui sera le premier de la famille à sortir de sa condition en faisant de brillantes études au lycée grâce à une bourse. On connait la suite.

Ludeca
25/06/14
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.20 kg

Dans la même catégorie