Remede et le poison (le)

WITTENBORN, DIRK

livre remede et le poison  (le)
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 02/04/09
LES NOTES :

à partir de
22,80 €

SYNOPSIS :

" Je dois la naissance à un homme venu tuer mon père. S'il n'avait pas surgi avec un flingue en poche et de mauvaises pensées en tête, je n'aurais pas vu le jour, et mon histoire encore moins. Cette note tragique, au bas de la page de ma conception, m'a laissé le sentiment d'avoir trois géniteurs : père, mère, et assassin." Début des années 50. Dans une Amérique à la fois puritaine et matérialiste, les traitements en cours pour soigner folie et dépression sont les cures de coma, injections de soufre, lobotomies frontales. Mais les ambitions de Will Friedrich sont plus modestes : prescrire le bonheur sur ordonnance. Professeur de psychologie à Yale, jeune, pauvre et ambitieux, ce père de 4 enfants s'associe à une riche et sémillante psychiatre, Bunny Winton, pour extraire une substance d'une plante exotique : l'ingrédient secret du bonheur et ... la pilule qui le rendrait célèbre. Casper Padrag, étudiant en maths, asocial
et suicidaire mais redoutablement intelligent, semble le parfait cobaye. Mais les résultats, d'abord spectaculaires, tournent mal. Une soif de vengeance se déclenche et conduit Casper au meurtre de Bunny et à la mort (accidentelle ? ) de Jack, le benjamin Friedrich. Actes dont les conséquences hanteront à jamais Friedrich et les siens, à commencer par la naissance de Zach sensée compenser la mort de Jack. Depuis la morne banlieue jusqu'aux beaux quartiers (Will devenu un éminent consultant auprès des firmes pharmaceutiques), en passant par les chaos de la contreculture, après l'antidépresseur consumériste des années 50, la fumette des sixties libertaires, la coke de l'ultralibéralisme fin de siècle, remède ou poison, chacun, marqué de manière indélébile par le passé, poursuit sa propre quête du bonheur qui n'est pas celle que le père aurait souhaitée pour ses enfants. Superbe, une vraie joie de lecture.
2 personnes en parlent

Le professeur de psychologie Will Friedrich pense avoir découvert le médicament miracle pour les maladies mentales.Mais pour prouver ses dires il doit le tester sur des êtres humains et il pense avoir trouver le cobaye idéal avec Casper Padrag, adolescent surdoué mais mal dans sa peau. Mais a cause des effets secondaires du médicaments,telle la créature de Frankestein, celui va échapper au contrôle du professeur Friedrich et il va se retourner contre lui.Voila un résumé (le mien) qui ne résume en fait qu'une toute petite partie du livre tant ce livre est d'une très grande richesse. Ce livre est en fait la vie de la famille Friedrich de 1951 a 1992, une vie que le professeur voudrait que ses enfants réussissent mieux que la sienne même si pour cela il doit se les aliéner. Et cette tragi- comédie est écrite au vitriol mais avec un humour décapant qui m'a fait pensé aux romans de John Irving (surtout "le monde selon Garp" et Hotel New Hampshire"). C'est un livre sur la famille très réussit, très dense, drôle mais aussi très sombre.Ma note 8/10 pour ce roman irvingnien. http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
05/11/13
 

"Il est difficile de penser à deux choses en même temps, surtout quand l'une des deux est : Suis-je fou ?" C'est l'histoire d'une grande famille, de 1951 à 1994, aux États-Unis. Will Friedrich, le père, est psychologue et en 1951, quand nous le prenons en route, déjà père de famille, il a le projet de fabriquer le médicament ultime, l'anti-dépresseur efficace et révolutionnaire (il faut dire qu'à l'époque, les traitements contre les maladies mentales sont effarants !). L'étude qu'il met en place avec une collègue va comporter un élément sacrément perturbateur en la personne de Casper Padrak : il est déjà fou, vraiment cintré, avant de prendre part à l'étude. Et du genre le plus dangereux, le brillant, QI qui pète les scores et autisme avéré. Le produit fonctionne, pour tous les participants, et pendant quelques temps c'est une période bénie. Puis survient le drame, qui modifiera et pèsera sur la vie de la famille Friedrich pendant des décennies...Un roman tout à fait réussi dans lequel on s'immerge profondémment. Le ton est original, alterne les passages comiques, incongrus et plus sérieux. Will est fascinant, sa famille étonnante, leur vie conditionnée par des substances de toute sorte. Il se passe toujours quelque chose, on passe de l'un à l'autre, l'atmosphère des différentes périodes (années 50, 60, 90) est brillamment rendue, on s'attache à tous les personnages. Il y a un petit côté Kate Atkinson qui tient à un certain humour basé sur l'inattendu, et à un rythme sautillant que j'apprécie toujours, en même temps que du Irvin D. Yalom pour l'imbrication permanente de la psychologie, tout le temps.Lorsque ça s'achève, on est pas mal frustré parce que plusieurs points n'ont pas eu leur réponse (pourquoi, bon sang de bois, pourquoi lui a-t-il appris à nager ?), ou peut-être simplement parce que quand c'est bien comme ça, s'arrêter est toujours insatisfaisant...

SagnesSy
12/12/12
 

Format

  • Hauteur : 22.00 cm
  • Largeur : 14.80 cm
  • Poids : 0.45 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : JOSEE KAMOUN

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition