Le responsable des ressources humaines

YEHOSHUA-A

livre le responsable des ressources humaines
EDITEUR : CALMANN-LEVY
DATE DE PARUTION : 31/08/05
LES NOTES :

à partir de
19,30 €

SYNOPSIS :

Un attentat suicide sur un marché de Jérusalem. Une femme est tuée, anonyme. Sur la victime, un unique document : une feuille de paie, qui porte comme seule référence le nom d'une entreprise. A l'hôpital, personne ne vient réclamer son corps. Un journaliste saute sur l'occasion et tente de déclencher un scandale en dénonçant le " manque d'humanité " de l'entreprise qui ne s'est même pas inquiétée de l'absence de son employée.  Mais qui est donc cette inconnue oe Sur l'ordre de son patron, c'est le jeune responsable des ressources humaines qui se lance
sur ses trace. Julia Ragaïev, une étrangère, belle, a tout quitté pour vivre seule à Jérusalem ; ingénieure, elle était pourtant employée de nuit au service de nettoyage. La mission du DRH qui doit rendre une identité à cette femme et lui permettre d'avoir un enterrement digne, se transforme rapidement. Il ne s'agit plus seulement de sauver la réputation de son entreprise. L'image de cette femme s'insinue en lui et l'obsède jusqu'à ce qu'il puise au plus profond de lui la force de vaincre la dureté de son propre coeur, et de recommencer à vivre.
1 personne en parle

A la lecture du résumé, le sujet peut paraître sombre, voire tragique. Certes il l'est, mais l'auteur l'a « allégé » en quelque sorte, en plaçant les personnages dans des situations cocasses, qui font sourire le lecteur, sans pour autant perdre de vue qu'un des objectifs de son roman est de décrire la vie des personnes juives venues de l'étranger, à Jérusalem, dans un climat de danger constant. Climat dans lequel baigne l'ensemble de la société israélienne, dont l'auteur nous fait connaître quelques membres, qu'il ne nomme pas, qui sont désignés par leur titre, leur fonction, leur sexe. Seule la victime a une identité : elle s'appelle Julia Ragaïev, elle avait des diplômes d'ingénieur, mais elle avait accepté un travail d'entretien de nuit dans cette boulangerie industrielle et elle était belle. Et la première surprise du DRH et sa première remise en cause de lui-même, au début de son enquête au sein même de son entreprise, c'est de s'apercevoir qu'il ne l'avait pas remarquée, en dépit de sa grande beauté. Le roman montre, en effet, l'évolution du DRH : ce personnage distant, peu intéressé par les autres (la secrétaire lui dit qu'il n'avait pas remarqué la nouvelle employée, parce qu'il est « généralement comme un escargot, recroquevillé sur (lui)-même, et que le bon et le bien ne (l') effleurent jamais ») va s'ouvrir aux autres, y compris à sa propre famille et oser prendre des positions affirmées, trouver même un sens à sa vie. Au cours de son enquête et de son voyage, il se sera demandé si la place qu'Israël accorde à ceux qui choisissent de venir sur son sol, est à la hauteur de leurs espérances et des sacrifices qu'ils consentent. Sarcastique et lucide, Avraham Yehoshua apporte sa réponse dans ce roman vivant et très dialogué. - Retrouvez tous les titres du comité d'octobre 2005 Comité romans adultes, bibliothèque municipale de Brest

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.31 kg
  • Langage original : HEBREU
  • Traducteur : SYLVIE COHEN

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition