Le retour a la terre t.1 ; la vraie vie

FERRI, JEAN-YVES ; LARCENET, MANU

livre le retour a la terre t.1 ; la vraie vie
EDITEUR : DARGAUD
DATE DE PARUTION : 21/01/05
LES NOTES :

à partir de
11,99 €

SYNOPSIS :

- Ca s'appelle " la nature ", frangin... Jadis, les hommes vivaient dans la nature où ils chassaient pour se nourrir... - J'aurais pas pu.
12 personnes en parlent

L'emménagement à la campagne ! Toute une histoire pour Manu, sa compagne Mariette et aussi pour le chat Speed. Des voisins étranges, le froid glacial, l'ennui, les gros seins de la boulangère... Les auteurs nous livrent un petit monde dans lequel tout le monde peut se reconnaître ! Un dessin assez minimal sert parfaitement les gags fins et tranchants. Beaucoup d'humour.

caroline591
31/01/11
 

Le retour à la terre est une BD que l'on trouve en 5 tomes (enfin, le 5e doit sortir incessamment sous peu). Je l'avais déjà remarquée et là, hop, elle m'est tombée dans les bras.Cette BD raconte l'histoire de Manu Larssinet et de sa compagne, Mariette, citadins parisiens, qui vont s'installer à la campagne.Dans ce premier tome, on suit l'arrivée du couple aux Ravenelles et les difficultés de Manu (qui est dessinateur de BD) à s'adapter à la vie campagnarde.C'est une BD d'humour, Larcenet et Ferri ont visé juste. Des dessins simples mais sympas, des strips sur une demie-page.Pas mal des préjugés des citadins sur la campagne y sont retranscrits: il n'y a pas assez de bruit, c'est vide, les gens sont rustres.Manu arrive là avec tout ces préjugés et finit par se rendre compte que finalement, c'est pas si mal...Vraiment j'ai bien souri en la lisant, je crois que les tomes suivants vont vite rejoindre le premier dans ma bibliothèque.

cachou
18/12/08
 

Mariette et Manu, jeune couple citadin, décide de s'installer aux Ravenelles : après un bref aperçu des méthodes masculines d'emménagement et d'aménagement, la "vraie vie" commence. Mais la transition internet /nature ne sera pas si facile : apprentissage du dialecte local, observation de la faune et de la flore, coup de fil à un ami pour échapper à l'ennui et au silence, Manu va devoir trouver seul les réponse à ses questions existentielles : le chat parviendra-t-il à s'adapter à la nature, lui-même parviendra-t-il à encaisser l'eau de vie offerte par son propriétaire, à écrire son prochain scénario ou à survivre à la coupe de châtaigniers de 45 mètres ?

sovane
24/07/10
 

Retour à la campagne ! Cette série semi-autobiographique qui met en scène un des auteurs et sa compagne enceinte s’installant à la campagne est à hurler de rire. Sous forme de strips, on suit l’emménagement dans une vieille maison, l’adaptation du couple à son nouvel environnement d’où les auteurs font jaillir une myriade de personnages tous plus drôles les uns que les autres : la vieille madame Morthemont, l’ermite, le frère de Manu, le maire du village, l’auteur de BD tibétain …Manu Larcenet se décrit comme un stressé de la vie qui se met au vert mais auquel la technologie et le confort de la ville manque énormément ce qui crée une pléiade de gags délirants à l’humour mordant.

Ras le bol de la région parisienne, de ses contraintes, du bruit, de l'addiction aux nouvelles technologies ! Manu et Mariette s'installent à la campagne, la vraie, au milieu des bois, loin de tout... La "vie authentique" peut commencer. Mais devenir campagnard ne s'improvise pas. Certains citadins restent accros à leurs écrans et sont un peu couards quand il s'agit de jouer les bûcherons, d'avaler l'eau de vie locale, d'affronter solitude et rigueur hivernale - pas vrai Manu !?Après les émotions avec Larcenet ("Le combat ordinaire"), retour à l'humour, très différent de celui de "Robin des Bois", tant sur le fond que sur la forme. Pas une unique aventure bourrée de délires déjantés ici, mais des petites anecdotes mignonnes et amusantes du quotidien sous forme de brefs gags qui sentent souvent le vécu et prêtent à (sou)rire.Comme dans "Le combat", les personnages sont vraiment sympathiques, attachants même, grâce au graphisme, aux situations et à leurs petites faiblesses assumées, dont on se sent proche. Bref, l'ensemble est drôle, plaisant.Un excellent moment de détente, à faire découvrir aux plus jeunes (dès 10-12 ans). Canel

Canel
31/01/16
 

Ne voulant pas rester sur un avis un peu négatif après avoir lu le tome 1 du Combat ordinaire, je viens de lire une nouvelle BD dessinée par Manu Larcenet. Ce tome 1 m’a plu. J’ai aimé le thème (quitter la ville pour aller habiter à la campagne) et ces petites scènettes du nouveau quotidien de Manu et Mariette fraîchement installés. On sourit et on rit souvent, les personnages (surtout ceux du village !) sont loufoques. http://blogaelle.wordpress.com/

GaL7
23/02/15
 

Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé est totalement…PAS fortuite du tout ! Surtout quand Ferri scénarise et que Larcenet dessine, en s’inspirant de la vie de Larcenet. Vous suivez toujours ? La mise en abyme vous connaissez ? Vous allez voir, c’est tout simple !Manu Larssinet, auteur de bandes dessinées, quitte Juvisy avec Mariette, sa compagne, pour s’installer aux Ravenelles, « un petit coin de nature qui est le cadre idéal pour la lessive Le Chat Machine »… Euh, je m’égare, je voulais dire un cadre enchanteur pour eux et leur chat Speed. Finis les rythmes urbains trépidants, vive la sérénité de la vie à la campagne. Mais quand on est un indécrottable citadin, l’adaptation s’avère finalement un peu plus compliquée que prévue, ce qui entraine une multitude de scénettes drôlissimes.De la difficulté à lâcher le PC et le téléphone portable, à l’adaptation aux voisins et locaux plus pittoresques les uns que les autres, sans parler de leur dialecte, tout y passe. Du propriétaire M. Henri, toujours à guetter derrière leur fenêtre, en passant par l’ancien maire, plus ou moins ermite qui vit dans les bois, à Madame Mortemont, la vieille voisine plus qu’inquiétante, qui reste ma préférée, ils sont tous plus amusants les uns que les autres. Les inquiétudes, les terreurs nocturnes, les petites lâchetés de ce froussard de Manu et les affres de la création, font tout le sel de cet album véritablement drôle et touchant de sincérité.La parenté avec "Le Combat Ordinaire", l’aspect social en moins, est évidente. On se sent d’emblée en terrain connu. Conçu pour être publié dans un format à l’italienne, on a, le plus souvent, deux scénettes par page, ce qui donne un vrai rythme à l’ensemble. L’apparente naïveté du dessin appuie encore l’aspect délibérément simple et normal de l’histoire."Le Retour à la terre", un grand bol d’air ! Karoutcho !

manUB
31/08/14
 

Véritablement transporté – si , si , le mot n'est pas trop fort – par Le Combat Ordinaire , il était tout naturel de se pencher , non sans l'appréhension d'une éventuelle mais possible déception décevante toute pleine de dépit , sur Le Retour à la Terre . Lorsque Manu Larcenet scénarise Manu Larcenet en appelant son héros Manu Larssinet pour tenter , vainement , de feinter un lecteur qui n'aurait pas la perspicacité toute naturelle d'un Derrcault - terrifiant croisement d'un Derrick avec une Lescault qui , je le rappelle pour ceux qui auraient séché le cours de Véronique Genest jeudi dernier , se pose en véritable étron libre là où électron eût été plus lumineux , sic - , le plaisir est encore et toujours au rendez-vous ! Prenez deux purs citadins de Juvisy que nous appellerons Manu et Mariette , voire M et M's dans un souci évident de concision , et transposez-les au fin fond de la campagne dans le bled le plus paumé qui soit , Ravenelles , afin d'y observer une mue aussi poussive que revigorante et vous obtenez de piquantes tranches de vie , véritables boîtes à bonheur ! Larcenet prend le pari de transformer tout lecteur en sérial sourieur et transforme l'essai haut les mains , peau de lapin ! Se basant sur sa propre expérience , Larcenet décline sa difficile acclimatation à un environnement aussi hostile , de prime abord , que ses autochtones , par le biais de moultes scénettes n'excédant jamais les six cases ! Scénettes qui , mises bout à bout , n'en constituent pas moins un récit magistralement construit sur le thème très actuel de ces néo-ruraux lâchant métro-boulot-dodo pour aller tâter de la rusticité potentiellement génératrice d'un bien-être retrouvé .Alternant légèreté et profondeur , Larcenet s'en donne à coeur joie en égratignant joyeusement ces citadins déracinés , véritables Colomb en puissance découvrant un monde leur étant totalement étranger et occasionnant , du coup , d'infinies possibilités humoristiques ! Le Retour à la Terre , La Vraie Vie : possible mais ça sera pas pour tout de suite !

TurnThePage
03/11/13
 

J'aime beaucoup la série BD Le combat ordinaire, du coup, vu que Manu Larcenet participe également à la création de Le retour à la terre, je dois dire que j'attendais beaucoup de cette BD. Et bien, pour le coup, je suis assez déçue. Je n'ai absolument rien retrouvé de ce qu'il me plaisait tant dans Le combat ordinaire dans Le retour à la terre. En effet, cette BD à surtout une vocation humoristique et je dois dire que je ne m'y attendais absolument pas. J'aime assez bien cet humour mais je dois dire que ça ne m'a pas séduite. J'ai trouvé la plupart (pour ne pas dire toute) les scènes assez attendues et clichées. Je n'ai jamais été vraiment surprise de ce que j'y ai lu (sauf pour le voisin et son accordéon). Du coup, je n'ai pas vraiment été charmée par ce que j'ai lu...Les différents personnages m'ont assez plus. Manu et sa compagne m'ont plutôt plu : ils m'ont semblé très vrais et assez crédibles. Cela dit, j'ai eu un vrai coup de cœur pour le voisin (mais j'ai totalement oublié son nom... Emile ?) : il est vraiment adorable ! En tout cas, il m'a beaucoup fait rire.Les dessins m'ont assez plu. Ce n'est pas vraiment le genre que je préfère, cela dit, je trouve qu'ils ont beaucoup de caractère. La narration m'a également beaucoup plu : même si les différentes scènes sont assez "vue et revue", j'ai beaucoup aimé l'angle choisi pour les aborder.Le retour à la terre est une BD humoristique sympathique.

MademoiselleLuna
10/05/13
 

Manu décide avec Mariette de partir à la campagne. Plus précisément aux ravenelles, dans une maison isolée. Tout démarre pour le mieux pour le jeune couple qui vit dans les cartons, mais rapidement, Juvisy et le mode de vie citadin leur manque. enfin, surtout à Manu qui éprouve les pires difficultés à s'adapter à son nouveau mode de vie : les bruits du dehors, des voisins étranges, un patois surprenant (Karoutcho !).Avec un bel humour et un dessin très plaisant, Manu Larcenet et Jean-Michel Ferri signent le début d'une belle série, qui promet beaucoup !

Yohan59
26/02/13
 

C'est l'histoire d'un couple de citadins qui décident de s'installer à la campagne : c'est drôle, les dessins enfantins sont très sympas. J'ai hâte de découvrir la suite de cette série.

fdm77
08/06/12
 

Le retour à la terre est un album composé de gags courts, en 6 cases, qui se fondent sur le quotidien de Manu et Mariette. Leur emménagement, leur acclimation (et celle de leur chat !) mais aussi la venue de leurs anciens amis, sont autant de temps forts tout au long de cette BD.L'humour émerge de cette distance entre leur quotidien parisien et celui aux Ravenelles. C'est déroutant car les codes sociaux ont changé, les habitudes aussi, et les problèmes ne sont plus liés au périph'... Si le trait de Manu Larcenet ne m'a pas vraiment séduite, j'ai néanmoins passé un très bon moment en compagnie de Manu, Mariette et Speed. J'ai beaucoup ri et j'ai souvent été impressionnée par la faculté de Jean-Yves Ferri de faire rire en 6 cases tout en ayant contextualisé son gag de façon bien précise.

soukee
10/04/12
 

Format

  • Hauteur : 30.00 cm
  • Largeur : 23.00 cm
  • Poids : 0.44 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition