Le roman de l'ame slave

FEDOROVSKI, VLADIMIR

EDITEUR : ROCHER
DATE DE PARUTION : 22/10/09
LES NOTES :

à partir de
14,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Le Roman de l'âme slave propose une balade dans le temps et dans l'espace, de Saint-Pétersbourg à Paris, de Moscou à New York, éclairée par des guides étonnants. Vladimir Fédorovski y dévoile, à travers des histoires peu connues ou inédites, les facettes insolites de l'âme slave, ses contradictions, ses allées sombres et ses éclats. Chanel et Stravinski, Diaghilev et Nijinski, Matisse et Lydia, Olga et Picasso, Anna et Modigliani, Tchekhov, Cocteau, Soljenitsyne... Grands aventuriers, hommes d'Etat calculateurs,
amoureux passionnés ou artistes désespérés, ces illustres protagonistes traversent les pages de ce " roman russe " comme une traînée de poudre d'or, mêlant la politique à la poésie, le théâtre à la littérature. Russes, Polonais, Espagnols, Français, ils étaient jeunes, ils se cherchaient, ils s'aimaient. Ils se retrouvaient souvent en France, réunis par les fameuses Saisons russes lancées il y a cent ans à Paris. Ils inventèrent l'art moderne, changeant le cours du XXe siècle...
1 personne en parle

Dans Le Roman de l'Ame Slave, Vladimir Fedorovski nous fait toucher du doigt la période russe la plus faste, celle qui a marqué l'histoire par ses artistes, ses écrivains, ses politiciens, j'ai nommé... LA PERIODE QUE J'AI COMPLETEMENT IGNOREE A L'ECOLE POUR CAUSE DE SECHAGE DE COURS.Il faut dire qu'entre la Révolution Française et la Première Guerre Mondiale, je trouvais les cours d'histoire légèrement barbants, d'autant plus que ma prof parlait avec un chuintement (je ne vous décris pas l'état du 1er rang lorsqu'elle a abordé la biographie de Krouchtchev...).Bref, c'était le blackout total. J'étais une vraie analphabète cyrillique.Le Roman de l'Ame Slave a pu combler quelques lacunes, notamment en ce qui concerne l'arrivée au pouvoir de Lénine. En effet, l'auteur met en parallèle la vie du politicien avec celle de Serge Diaghilev, fondateur des Ballets Russes. Tandis que le premier entamait son ascension vers le pouvoir après la mort de son grand-frère révolutionnaire, le deuxième déployait toute son énergie à engranger un savoir culturel immense (peinture, littérature, musique, danse, etc.).Malgré une lecture assez agréable et facile au début, j'ai été vite larguée par la quantité d'information à ingérer. Surtout pour Diaghilev, qui a voyagé un peu partout, et dont la route a croisé pas mal de personnes. Ce livre était très intéressant parce qu'il utilisait la politique comme l'art pour aborder l'histoire de la Russie. Malheureusement, il a été majoritairement consacré à Diaghilev, "laissant tomber" Lenine avant de lui consacré un dernier chapitre vite fait.

Emmab666
29/01/16
 

Format

  • Hauteur : 23.90 cm
  • Largeur : 14.80 cm
  • Poids : 0.44 kg

Dans la même catégorie