Le rouge et le noir

STENDHAL

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 11/01/72
LES NOTES :

à partir de
4,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Stendhal Le Rouge et le Noir Le Rouge et le Noir, roman central de Stendhal, porte un titre qui symbolise la table de jeu. Une fois une couleur amenée il n'est plus temps de revenir en arrière. Mais le jeu comporte une direction ou un dessous des cartes qui est l'énergie. La présence, le degré ou l'absence de l'énergie, voilà ce qui fait une destinée. Le Rouge et le Noir, c'est le roman de l'énergie, celle d'un jeune homme ardent, exigeant et pauvre dans la société de la Restauration. Il a pour sous-titre : Chronique de 1830, cela signifie la France,
toute la France, la Province et Paris. Julien est le délégué à l'énergie provinciale, le délégué du talent à la carrière, des classes pauvres à la conquête du monde. L'énergie de Julien ne va pas sans une violence de tempé-rament, une intensité de chauffe qui le conduit à l'échafaud. Cette peinture, pleine, puissante, normale de l'énergie d'un homme, d'un pays, d'une époque, compose une oeuvre immense que son temps ne comprit pas mais dont la vivante influence n'est pas encore épuisée. Albert Thibaudet Edition de Michel Crouzet.
4 personnes en parlent

Ce livre de Stendhal est un portrait de l'excès, l'excès d'ambition et d'amour. Trop lourd parfois, à mon goût, par la description scrupuleuse de chaque sentiment romanesque, mais sublime pour la concrétisation du contexte français du dix-neuvième siècle. Je trouve que le livre est plein d'enseignements et morales applicables même aujourd'hui.Pour moi une découverte qui mérite bien d'être lu. clodette

clodette
16/03/12
 

Ce roman est la description parfaite des moeurs du début du 19ème siècle, engluées dans les non-dits, l'orgueil, la bienséance, le tout saupoudré de romantisme et de lutte des classes. Car, voilà, Julien Sorel est l'incarnation même de l'amoureux romantique qui refuse de s'abandonner en faisant de sa position sociale inférieure un combat. Le rouge et le noir peut se résumer en deux mots: romantisme et orgueil. Un jeune lecteur y retiendra que les scènes romantiques atteignant leur paroxysme à la fin du roman, alors que le lecteur plus mûr y verra une parfaite analyse d'un caractère compliqué sans cesse en ébullition qui refuse de "vivre" pour pouvoir réussir. Mme de Rénal et Mathilde incarnent toutes les deux tout ce que Julien déteste. Et pourtant! A force de se refuser à les aimer, il en tombe amoureux éperdument. Ses amours grandissent et s'épanouissent en même temps qu'augmente son dégoût pour cette société de castes qui ne fonctionne que sur le paraître et l'argent. Lire Stendhal n'est pas simple car le style est fouillé, le vocabulaire choisi, mais quel plaisir que de lire cette histoire où les personnages sont tellement finement analysés. Si vous hésitez encore, je pense que la complexité du caractère du héros mérite une lecture attentive car il incarne à lui seule toutes les contradictions de ce siècle. vivi

vivicroqueusedelivres
16/02/12
 

Stendhal m’aura aussi fait voyager, rire, vibrer, grandir. Il m’a aussi questionné, agacé à d’autres moments. En tout cas, cette lecture ne s’est certainement pas déroulée comme celle de Madame Bovary, traumatisme de ma jeunesse ! (désolé pour les fans…) Je me suis pris à suivre les péripéties de Julien, à me ronger les ongles à tous ces moments où l’on sent que sa vie, son avenir, ne se jouent qu’à un fil. A l’accompagner, jusqu’au bout.

Praline
27/06/11
 

Voilà que je viens de refermer cette oeuvre de Stendhal que je ne connaissais pas et qui dormait sur une pile depuis pas mal d'années. Le moins que je puisse dire, c'est que ce fut une lecture laborieuse, longue et parfois même difficile. J'ai tout de même mis plusieurs semaines à terminer ce livre et le fait d'avoir fait plusieurs lectures croisées n'a pas été très judicieux. Il m'a fallu à chaque fois pas mal de temps pour me remettre dedans. En tout cas, je l'ai fini, et c'est tant mieux !Non que le style de Stendhal m'ait déplût, bien au contraire, son écriture est simple et directe, sans fioriture et agréablement facile à aborder. Je me suis donc plongée dans cette histoire avec beaucoup de plaisir, et j'ai été très vite séduite par l'intrigue, la langue, les descriptions d'une époque haute en couleurs, les personnages fouillés et sensibles magistralement dépeints par Stendhal, tout cela aux côtés de Julien Sorel et de Mme de Rênal. L'histoire se déroule sous la Restauration. C'est celle de Julien Sorel, tout jeune homme de dix-neuf ans, élevé avec ses frères dans la scierie familiale. Il est différent des membres de sa famille. Par son physique, d'abord, et par ses ambitions ensuite. Rêveur, passionné de littérature, possédant une mémoire prodigieuse, Julien entretient des rêves de gloire, méprise son père et ses frères qui le brutalise, et souhaite désespérément quitter sa petite ville de Verrières, en Franche-Comté. Le jour où M. de Rênal, le maire de la ville, homme riche et influent, souhaite introduire un précepteur auprès de ses enfants, on lui recommande ce jeune homme pauvre et mélancolique, mais plein d'instruction, qui va apporter bien des bouleversements dans son foyer...La psychologie de Julien Sorel est complexe, tiraillé qu'il est entre son amour du pouvoir - et son désir d'accomplir de grandes choses comme son idole, Bonaparte - sa haine de la bourgeoisie, sa jeunesse et cette volonté qui l'obsède de s'enrichir à tout prix. Son caractère est extrêmement bien rendu par Stendhal : sa personnalité, ses manières et cette façon qu'il a de vouloir contrôler chacun de ses gestes, parfois jusqu'au ridicule, m'ont souvent emportée aux limites de l'antipathie. Hésitant entre une carrière religieuse ou une vie de soldat, il lutte contre lui-même pour développer les qualités qui peuvent faire de lui un grand homme, et modèle ses attitudes sur ces bourgeois qu'il méprise tant. De là en découlent une réserve et un manque de naturel affligeants, mais il se fiche des conséquences. Car, face à lui, à son égocentrisme et à son ambition démesurée, on découvre Mme de Rênal, une femme encore jeune, pleine de douceur, belle et terriblement naïve, dont les sentiments exacerbés pour Julien vont l'amener à prendre de vrais risques, et à s'exposer à la vindicte populaire. C'est une femme qui ignore finalement tout de l'amour et qui le découvre dans les bras du petit précepteur. Exemptes de coquetterie, ses émotions sont passionnées et vraies. Elle oscille entre le remord le plus profond et la joie la plus absolue en présence de son amant. Mais elle est finalement aussi innocente que l'est Julien dans ce domaine. Et elle souffre de le voir tantôt froid et distant vis-à-vis d'elle, et tantôt trop empressé, au point qu'il met sa réputation en danger... http://www.libfly.com/goodies_forum.jpg?id=55002&po=3&ps=187057&li=b6f211&st=ff5100&fo=F0F0F0

un flyer
22/05/11

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.36 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition