Le rubis des templiers

MOLIST-J

livre le rubis des templiers
EDITEUR : ARCHIPEL
DATE DE PARUTION : 04/06/08
LES NOTES :

à partir de
8,65 €

SYNOPSIS :

Pour ses 27 ans, Cristina, avocate new-yorkaise, reçoit deux anneaux : le premier de son fiancé, et l'autre, datant du XIIIe siècle, d'un expéditeur anonyme. Elle les accepte sans savoir que le deuxième, doté d'étranges pouvoirs, va la plonger dans le monde occulte des Templiers, sur les traces d'un trésor. En proie à de terribles migraines qui paraissent directement liées à l'histoire des porteurs de l'anneau, Cristina, accompagnée par son cousin - son premier
amour-, entreprend à Barcelone un parcours qui va la mener le long de la côte méditerranéenne, vers son passé. Et, au-delà du sien, vers celui, tragique, des Templiers. Ce roman a été salué par la presse : " Un conteur à la plume efficace qui emporte son lecteur dans un monde de magie et de mystère. " El Mundo. " L'univers fascinant des Templiers, une héroïne moderne et attachante et un suspense sans relâche : sensations fortes garanties ! " Que Leer
1 personne en parle

Le premier point que j'aimerai souligner est l'originalité du lieu d'action. En effet, pour une fois, elle n'est pas à Paris ou Londres (Da Vinci Code), New-York, ... L'auteur situe les péripéties des différents protagonistes dans sa ville natale, Barcelone. Pourquoi pas ? Je ne connais pas du tout cette ville et j'ignore s'il y avait ou non des Templiers qui s'y étaient établis. Par ailleurs, nous sentons que Jorge Molist voue un véritable culte à sa ville d'origine. Il en parle toujours en des termes très élogieux et elle nous est présentée comme la ville. J'avoue que, si par moments je n'en pouvais plus des descriptions de Barcelone, j'ai tout de même envie de la découvrir. Du point de vue du fond, j'ai beaucoup aimé l'histoire et j'ai tout de suite accrochée. Il faut dire que tous les thèmes étaient réunis pour que j'apprécie ce roman. Toutefois, il présente quelques défauts qui m'ont légèrement dérangé. Certains passages traînent un peu en longueur. L'exemple le plus flagrant, pour ma part, est quand le personnage principal, Cristina, s'interroge sur les orientations sexuelles d'Oriol. C'est étalé sur tout le livre et, à la fin, je n'en pouvais plus. J'ai même commencé à m'énerver. Je trouvais ça futile et j'ai trouvé que ça prenait trop le pas sur le plus important, à mon avis, la chasse aux trésors. Si on occulte le point que je viens d'évoquer, les mystères sont plutôt sympathiques et bien introduits. J'ai beaucoup apprécié les éléments historiques qui sont amenés à travers la peinture mais également l'architecture, les objets d'antiquité. Quant aux personnages, je dirais que le bilan est plutôt mitigé. J'ai bien aimé le personnage principal mais sans plus. Je ne me suis pas forcément attachée à elle ni ressentie une quelconque empathie. Les personnages secondaires sont également sans plus. Il faut avouer qu'ils ont l'air parfait. Physiquement, ils sont quasiment tous comparables à des dieux grecques. Beaux à s'en damner, musclé, ... Oh, et j'ai failli oublier ! Ils sont tous extrêmement riches.

Avalon
19/05/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.43 kg
  • Langage original : ESPAGNOL
  • Traducteur : MELANIE CARPE