Le sablier t5

ASHIHARA, HINAKO

livre le sablier t5
EDITEUR : KANA
DATE DE PARUTION : 13/11/08
LES NOTES :

à partir de
6,85 €

SYNOPSIS :

À la suite du divorce de ses parents, An Uekusa doit quitter Tokyo avec sa mère pour emménager chez ses grands-parents maternels, dans un petit village. Sur le chemin, elle visite un musée où elle achète un sablier miniature qui deviendra, au fil du temps, son porte-bonheur et le symbole d'un changement de vie ! Pour l'heure, le contraste entre la ville et la campagne perturbe grandement la jeune fille qui perd tous ses repères. An trouve, par exemple, que les gens de la campagne sont trop familiers et qu'ils se mêlent un peu trop de la vie privée des autres. Heureusement, sa rencontre avec son voisin, Daigo, dont elle va tomber amoureuse, et les quelques nouveaux amis qu'elle
parviendra à se faire vont l'aider à s'habituer à sa nouvelle vie. Très vite, pourtant, son quotidien sera de nouveau bouleversé par le suicide de sa mère. An devra grandir et se forger sa personnalité dans l'incompréhension du terrible geste de sa mère. Mais que l'on ne s'y trompe pas, "Le Sablier" est d'abord une grande histoire romantique dans laquelle on retrouve les éléments familiers du shojo, les sentiments, la rivalité amoureuse, le questionnement. Toutefois, cette série aborde aussi des sujets très sérieux comme le suicide, le deuil, les inégalités sociales, etc. ce qui en fait un shojo contemporain très touchant, au propos particulièrement riche !
3 personnes en parlent

Un tome 5 fort triste et pesant.Les personnages ont grandi, ils ont changé et envisagent leur avenir de façon différente. Ils ne sont plus les adolescents insouciants d'autrefois, ils ont le poids de la famille, les études et les relations à distance.An et Daigo vont prendre une grande décision, et Fuji va apprendre une nouvelle qui fera basculer ses considérations passées vers le chemin du renouveau. Shiika devient plus insaisissable, et le temps passe...Ce tome est l'un des plus poignants car l'histoire, racontée sur le ton de la nostalgie, ne nous laisse nullement entrapercevoir une perspective d'avenir.Vivement la suite.

Clarabel
20/02/09

NDA : Cette série comporte dix tomes. Pour cette chronique je vais uniquement parler des cinq premiers, et une future chronique parlera des cinq derniers.Le Sablier fait partie de mes innombrables découvertes dans la section "mangas" de ma bibliothèque. J'ai donc décidé de m'y pencher un peu, les couvertures me plaisaient bien (mais le résumé me faisait un peu peur, je redoutais une histoire d'amour "clichée"). Je constate mon erreur, car j'ai lu le début d'une très belle histoire, dont l'issue est pour le moment bien incertaine...Ce qui fait la force de ce manga, c'est son éventail d'émotions. C'est toujours émouvant, avec quelques touches d'humour et de joie, mais le plus souvent c'est de la peine. On y découvre les différents aspects de la vie, dont le thème principal : l'amour. D'abord tout timide puis à son apogée, on assiste plus tard à une relation à distance qui entraîne une certaine fragilité dans les liens, jusqu'à ce que le couple décide de se dire franchement les choses, quitte à douter de leurs sentiments. Il y a aussi le thème de l'amitié, des retrouvailles et de la mort : c'est l'histoire de plusieurs vies qui grandissent et apprennent de leurs erreurs et de leurs expériences.Un autre thème est traité de façon poétique, et revient fréquemment dans les dialogues : le temps. Si ce manga s'intitule ainsi, c'est parce qu'il est question d'évoquer la vie à travers le sablier, symbole phare de l'histoire. Le passé représente le sable déjà écoulé, le présent le sable qui s'écoule et le futur le sable qui attend de s'écouler.Les protagonistes sont tous attachants et chacun possède son propre caractère, j'ai d'ailleurs une préférence pour Fuji, qui de nature réservé va finalement s'ouvrir petit à petit et devenir lui-même. J'ai eu beaucoup de peine pour lui et sa petite sœur à propos du grand secret de sa famille... Quant à Daigo et An, ils sont sympathiques, mais j'avoue que par moment ils m'agaçaient, surtout An : son instabilité m'a souvent exaspéré. J'espère qu'elle réussira vraiment à se reprendre en main...Les dessins sont très jolis, les visages sont particulièrement expressifs, les personnages n'en sont que plus humains et touchants.Un très beau récit de vie sur le thème de l'amour et du temps qui passe. Il me tarde de lire et de terminer cette série, qui je le souhaite aura une bonne conclusion.

Kristalli
25/05/15
 

La couverture est jolie et retrace parfaitement ce que ressentent les personnages dans ce volume.Au départ, nous sommes confrontés à l’ambiance assez triste qui continue à se déverser dans ce tome. Nous étions inquiets à la fin du tome précédent, et maintenant, ça ne fait que confirmer notre ressentiment.Nous ressentons comme une gène et une infinie tristesse entre nos personnages principaux tout au long de ce tome. Nous ne nous sentons pas à notre place, car ça touche réellement l’intimité de ceux-ci, mais une autre part de nous nous donne envie de savoir s’il y a une lueur au bout de ce tunnel.Nous voyions les personnages sous un angle différent. Cette fois-ci, ce n’est pas la petite vie qui se déroule autour d’eux qui est en premier plan mais bien leurs sentiments, ce qu’ils ressentent au plus profond d’eux et ça rend vraiment cette histoire encore plus intéressante.Même les dessins parlent pour eux. Si nous n’avions pas les textes, nous saurions que cette histoire est triste et nous ressentirions toutes leurs émotions.Un personnage en particulier est plus que pénible et nous commençons à le détester pour son insistance et son manque de savoir vivre.Vers la fin, nous sommes surpris que ça se passe comme ça. Nous ne nous serions pas du tout attendus à ça surtout de la part d’un personnage en particulier.Les dernières bulles de cette histoire sont très touchantes et tristes, mais nous donnent totalement envie de savoir ce qu’il va se passer par la suite.Est-ce que j’ai aimé ce livre ?J’ai adoré ce tome, car j’ai vu les personnages sous un angle totalement différent des tomes précédents. Je me suis encore plus attachée à eux et ça m’a donné encore plus envie de lire la suite. Méli

lesangdeslivres
16/04/15
 

Format

  • Hauteur : 17.50 cm
  • Largeur : 11.50 cm
  • Poids : 0.15 kg
  • Langage original : JAPONAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie