Le sang des anges

MARSHALL, MICHAEL

livre le sang des anges
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 01/03/07
LES NOTES :

à partir de
8,10 €

SYNOPSIS :

Ward Hopkins, ex-agent de la CIA, tout comme Nina Baynam, en congé du FBI, ne se berçait pas d'illusions : toute victoire contre les Hommes de Paille, organisation criminelle aux ramifications planétaires, ne pouvait être que provisoire. Les faits ne tardent pas à leur donner raison : des cadavres mutilés sont retrouvés en Virginie,
d'inquiétantes menaces circulent sur Internet. Impossible de ne pas les relier à la sinistre organisation. D'autant que le frère de Ward, qui en est le cerveau, s'est évadé de la prison où il purgeait une peine à vie. La disparition soudaine de Nina balaie les derniers doutes : les Hommes de Paille ont repris les armes...
1 personne en parle

Voici enfin le tome 3 de la trilogie de Michael Marshall. Pour une raison étrange, j’ai mis plus de temps à lire celui-ci que les précédents. Cela étant, c’est un très bon épilogue à cette trilogie troublante. Michael Marshall nous présente ici un épilogue apocalyptique, oscillant entre réflexion, action, tension et rappels des épisodes précédents.Tout d’abord, ce roman est assez noir. L’atmosphère, la société, les personnages qui sont solitaires et durs. Même le regard désabusé voire désespéré sur l’histoire des hommes qui serait dominée par la violence et la mort. Autant dire que ce n’est pas un roman tout beau tout gentil.Encore une fois, la dernière, Ward Hopkins, ancien agent de la CIA, homme blessé qui doute beaucoup, se retrouve face à face à son jumeau intelligent et maléfique aux très mauvaises intentions. Ce 3ème tome est haletant est difficile à lâcher, tant l’histoire nous reste en tête.Egalement, le fait que l’on connaisse déjà les personnages facilite l’immersion dans l’intrigue. En effet, on n’a pas besoin d’apprendre à connaitre Ward, Nina ou encore John.Les rebondissements sont ici nombreux, tout comme dans le tome 1, et à l’inverse du 2 qui était plus lent. L’action est très présente, et quant à la scène finale… c’est tout bonnement ahurissant. J’en tremblais et je dévorais les dernières lignes.Ce que j’ai le plus apprécié, c’est la « raison d’agir » des Hommes de paille. On en apprend beaucoup plus dans ce dernier tome, et je trouve ça sacrément bien trouvé. Sans entrer dans les détails, selon Carl Unger qui raconte cela à Ward et John, tout aurait commencé avec l’extinction de l’homme de Néandertal qui fut remplacé par l’Homo Sapiens. Des néandertaliens auraient survécus et, à travers les siècles, aurait développé une soif de vengeance et des plans visant à éradiquer le « virus » que transmettrait l’Homo Sapiens. Des détails concernant tout ça sont distillés habilement dans les trois tomes.Pour conclure, j’ai énormément apprécié cette trilogie à couper le souffle et au scénario diablement bien construit. Bien que je sois quelque peu désappointée de ne pas savoir ce qu’il est advenu de Zandt… Jusqu’à la fin il sera resté un mystère.

Emyline
15/05/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.28 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition