Le sang des atrides

MAGNAN, PIERRE

livre le sang des atrides
EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 18/02/04
LES NOTES :

à partir de
20,90 €

SYNOPSIS :

Faiblement, l'empreinte d'une semelle de petite taille sur la neige fraîche. Furtivement, une silhouette vêtue d'une cape et d'un béret, peut-être armée d'une fronde. Sûrement, trois cyclistes, victimes inexpliquées. Est-ce alors bien prudent pour le juge de prendre à son tour son vélo oe Non exempte d'humour, cette enquête dépeint avec soin et férocité la vie d'une
ville à la fois réelle et imaginaire où les secrets les mieux gardés pèsent finalement très lourd. Après Le Sang des Atrides, prix du Quai des Orfèvres 1978, et La Maison assassinée, Pierre Magnan a écrit plus de vingt romans. Le « Giono du roman policier » situe les exploits du Commissaire Laviolette dans le décor âpre et savoureux de la Haute-Provence.
1 personne en parle

A Digne, Jeannot Vial a été assassiné par un galet en pleine tête. Six mois après, c'est au tour de Jules Payan et de la même manière. Puis encore plus tard deux autres dont une vieille personnes coupable de connaître l'identité du mystérieux tueur. Mais quels points en commun ont toutes ces victimes ? C'est au commissaire Laviolette de trouver et vite !C'est le premier roman de Pierre Magnan que je lis alors que cela faisait un petit moment que je voulais découvrir cet auteur. Résultat ? Pas totalement satisfait voire même un peu dubitatif. D'abord, je n'ai pas compris le style du livre, je n'ai pas eu l'impression de lire un policier mais le pastiche d'un roman policier fait par un auteur plutôt habile. Les personnages sont tellement outrés que j'ai eu beaucoup de mal a rentrer dans ce livre. L'intrigue policière est pour le moins tirée par les cheveux et demande beaucoup d'indulgence pour s'y intéresser. Le décalage entre l'intrigue sombre (on parle de meurtres) et un humour bon enfant omniprésent m'a dérangé car j'ai eu du mal a ressentir un intérêt pour le dénouement final un peu trop théâtral. Le style de l'auteur reste plaisant a défaut de passionner.Ma note 5/10 pour ce rendez vous raté. Un auteur que je vais réessayer un de ces jours mais sans son commissaire Laviolette. http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
03/11/13
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.36 kg