Le sang des promesses t.2 ; incendies

MOUAWAD, WAJDI

livre le sang des promesses t.2 ; incendies
EDITEUR : ACTES SUD
DATE DE PARUTION : 02/01/11
LES NOTES :

à partir de
7,70 €

SYNOPSIS :

Au début de l'histoire, la mort d'une femme qui, il y a longtemps déjà, a décidé de se taire. Elle adresse ses dernières volontés aux jumeaux Jeanne et Simon, ses enfants.

C'est le début d'un périple lourd de révélations sur leur identité. Le deuxième volet du cycle dramaturgique présenté dans son intégralité au festival d'Avignon 2009.

5 personnes en parlent

Une pièce de théâtre magistrale. Une histoire profonde et touchante, sur les liens du sang, la filiation, la transmission et l'origine culturelle de nos parents. Il n'y pas d'autres mots pour la décrire, il faut la lire ! Un film éponyme est sorti en février 2011 et les deux œuvres se complètent parfaitement.

A la mort de leur mère, Simon et Jeanne, des jumeaux âgés de 22 ans, découvrent que cette dernière leur a caché l’existence de leur père, qu’ils croyaient mort depuis longtemps ainsi que celle d’un frère aîné. Afin de répondre aux dernières volontés de Nawal, Simon est chargé par le notaire de remettre une lettre à leur frère tandis que Jeanne se voit confier une lettre pour leur père. Si le jeune homme laisse éclater sa colère face à cette demande incongrue, sa sœur en revanche voit dans cette requête l’occasion de lever le voile sur le passé obscur de cette mère secrète et tourmentée et ainsi de remonter aux sources de leurs origines. Du Québec au Liban, le voyage s’avèrera riche en surprises et en révélations. Une quête d’identité menée tambour battant, qui pourrait bien changer l’avenir des jumeaux à jamais…J’avais été marquée il y a quelques années par l’adaptation cinématographique de la pièce de Wajdi Mouawad par Denis Villeneuve. L’histoire, terriblement sombre et glauque, m’avait vraiment perturbée à l’époque et je dois dire qu’en lisant cette fois la pièce d’origine je me suis de nouveau retrouvée imbibée par ce malaise et cette tension ambiants. N’ayant pas l’habitude de lire des pièces de théâtre, contemporaines du moins, je ne m’attendais pas à subir un choc aussi violent à la lecture de celle-ci…Dès les premières phrases, je me suis trouvée emportée par la beauté et la puissance de l’écriture. Sa justesse et son souffle dramatique m’ont donné des frissons, rendant les personnages terriblement vivants et l’histoire encore plus terrible. Wajdi Mouawad, à travers le récit de cette tragédie familiale, nous fait naviguer entre passé et présent et c’est pour lui l’occasion d’explorer et de mettre à jour les souffrances d’un pays déchiré, défiguré par les guerres et par la haine et d’où l’espoir a déserté. Les secrets sont déterrés au fur et à mesure, révélant leur horreur dans un final époustouflant et extrêmement intense. « Incendie », qui est le deuxième volet d’une tétralogie, est un texte brillant et percutant et restera l’une des lectures fortes de cette année 2015. A découvrir absolument !Challenge Variétés : Une pièce de théâtre

Mokona
16/08/15
 

Une histoire tragique portée par un texte d'une grande diversité. La quête identitaire de ce couple de jumeaux restera dans les mémoires. Un grand coup de cœur unanime des membres de notre comité.

Incendies est le deuxième volet d'une quadrilogie intitulée le sang des promesses : Littoral, Incendies, Forêts, Ciels. C'est une tragédie familiale digne d'œdipe Roi et d'Antigone. C'est une pièce universelle sur la violence et sa bêtise. Elle se situe n'importe où, elle aura toujours le même écho. Pour l'avoir vu au théâtre, je peux vous assurer que de l'émotion il y en a et on en sort transporté. L'adaptation cinématographique est géographiquement située dans le conflit entre chrétiens et musulmans libanais mais vraiment, le discours est universel.Une œuvre magnifique, bouleversante.

Amandedouce
08/04/12
 

A la mort de leur mère Nawal, deux jumeaux Jeanne et Simon se retrouvent confrontés chacun à un choix , celui de répondre à une mission confiée par leur mère : retrouver leur père pour Jeanne et leur frère commun pour Simon. Entre déni de la réalité, recherche du passé maternel, quête de la vérité (aussi dure soit-elle), massacres sous fond de guerre fratricide (Wadji Mouawad s'est inspiré de la période noire de l'occupation israélienne du Liban-Sud), entre bourreaux et martyrs, cette pièce de théâtre contemporaine résume parfaitement cette phrase citée d'une prisonnière féminine de l'enfer de Khiam à un de ses geôliers "comment peux-tu faire cela ? je pourrais être ta mère" et l'illustration picturale très bien choisie par les éditions Babel (si vous avez la possibilité de lire dans ce format. La postface assurée par Charlotte Farcet apporte un éclairage important sur cette grande œuvre dure , âpre mais essentielle !)

Cave
29/04/11
 

Format

  • Hauteur : 17.60 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.11 kg