Le secret de copernic

LUMINET-J.P

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 16/01/08
LES NOTES :

à partir de
7,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

" Le trait de lumière qui éclaire aujourd'hui le monde est parti de la petite ville de Thorn. " Voltaire saluait ainsi le génie d'un homme qui a effectivement révolutionné notre vision du monde. C'est au début du XVIe siècle, en Pologne, que Nicolas Copernic, tout à la fois astronome, médecin et chanoine, va renverser les théories établies par Ptolémée et Aristote : ce n'est plus la Terre qui est le
centre de l'Univers, mais le Soleil ! Des ruelles de Cracovie aux universités de Bologne et de Florence, des ateliers de Nuremberg aux couloirs du Vatican, des voyages avec Dürer aux intrigues ourdies par les Farnèse, ce roman, qui mêle avec vivacité la science et l'histoire, nous propulse dans une époque de grands changements et nous éclaire sur les débats théologiques et scientifiques de ce temps.
1 personne en parle

La vie et les recherches de Copernic, racontées par Arthur Koestler dans "Les somnambules" - livre que commente un peu Jean-Pierre Luminet dans sa postface - m'avaient passionné.Jean-Pierre Luminet étant d'abord un astrophysicien, je m'attendais à un roman très documenté sur la genèse de la (re)découverte de Nicolas Copernic.[Copernic - redécouvrant ainsi une hypothèse émise des siècles plus tôt par Aristarque de Samos - a (re)mis le Soleil au centre du système solaire, au lieu de la planète Terre qu'y avaient placée Ptolémée et ses successeurs. Pour "sauver les apparences", c'est à dire faire en sorte que sa théorie coïncide autant que possible avec les observations, Ptolémée avait imaginé un astucieux, mais artificiel et complexe, système de cercles le long desquels chaque objet céleste était censé se déplacer. En effet, par "évidence" et pour des motifs philosophiques ou religieux, la Terre ne pouvait qu'être le centre de l'Univers, et la sphère le seul mouvement concevable des objets célestes (comment Dieu aurait-il pu concevoir des mouvements de forme imparfaite ?).]Documenté, ce livre l'est incontestablement - un peu à la manière des romans historiques de Gilles Perrault - mais il l'est plus sur le contexte politico-religieux de l'époque que sur les recherches scientifiques de Copernic. Quand on connaît la triste fin de Giordano Bruno (brûlé pour hérésie), et l'importance des questions théologiques à cette époque, ce contexte est effectivement important, encore plus en période de schisme entre catholiques et protestants. La place accordée par l'auteur aux questions diplomatiques, politiques et théologiques dans son livre l'a cependant rendu assez ardu à lire, d'autant plus que je m'emmêlais un peu dans ses nombreux personnages.Cette difficulté de lecture m'en a beaucoup gâché le plaisir. C'est dommage car le sujet est intéressant, et l'auteur le maîtrise bien.Malgré cette réserve, je pense que je lirai probablement La discorde céleste, suite de ce roman de cette série Les bâtisseurs du ciel.[En effet, le théorie de Nicolas Copernic reste imparfaite pour expliquer les mouvements célestes tels qu'ils sont observés de la Terre ; il reste (notamment) à supprimer l'hypothèse de mouvements circulaires parfaits, oeuvre qui sera celle de Johannes Kepler (avec l'aide des observations de Tycho Brahé).] Apikrus

Apikrus
25/05/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition