Le seuil de l'ombre ; litterature, philosophie et peinture chez giordano bruno

ORDINE, NUCCIO

livre le seuil de l'ombre ; litterature, philosophie et peinture chez giordano bruno
EDITEUR : BELLES LETTRES
DATE DE PARUTION : 04/04/03
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
29,00 €

SYNOPSIS :

Du Chandelier (Paris, 1582) aux Fureurs héroïques(Londres, 1585), l'union intime entre littérature et peinture constitue un des noeuds les plus importants de la pensée de Giordano Bruno (1548-1600). La série des sept oeuvres italiennes s'ouvre sur une comédie dont le protagoniste est un peintre-philosophe, et s'achève sur un dialogue, dans lequel un peintre-philosophe décrit et commente des images. Tous deux travaillent sur des ombres, des images, des reflets et des apparences. Et pour exercer leur «métier» au niveau le plus élevé, ils doivent consentir des efforts extraordinaires pour franchir le «seuil de l'ombre». Ce n'est pas par hasard que le mythe des origines de la peinture (dans la reconstruction de Pline et de Quintilien) et le mythe de l'origine de la connaissance (dans le récit de Platon) se fondent sur la notion d'ombre. D'Alberti à Vasari, en effet, le thème de l'ombre occupe une place importante dans la culture de la Renaissance. Suivant ce fil, N. Ordine analyse avec clarté et rigueur la genèse et le développement de l'oeuvre italienne de Bruno, en montrant la profonde unité qui lie la pièce parisienne aux six dialogues londoniens. Il s'agit d'oeuvres conçues au sein d'un programme précis et complexe : dans le Chandelier, comme dans une véritable ouverture, se présentent déjà une série de thèmes qui seront ensuite développés dans les six mouvements suivants de la symphonie de la «nouvelle philosophie».
En somme, entre Paris et Londres, en moins de quatre années, Bruno «réécrit» au nom de l'infini les rapports entre l'homme et l'univers, entre l'homme et la matière, entre l'homme et l'éthique, entre l'homme et la société, entre l'homme et la connaissance. Mais la bataille contre la conception «ptoléméenne» de l'univers et du savoir ne peut se séparer d'une bataille contre une vision close de la langue et de la poésie. A l'explosion d'un univers fini correspond, sur le plan littéraire, l'explosion des genres (fusion de la comédie et du dialogue) et des styles (mélange du sérieux et du comique, du rire et des pleurs). De cette brillante monographie (le premier ouvrage en langue française à proposer une introduction générale à l'oeuvre de Bruno) publiée à la date anniversaire de la mort tragique de Bruno sort le portrait d'un innovateur qui, au nom de sa cosmologie, réutilise images et mythes (que l'on pense à la figure d'Actéon ou de Narcisse) pour les réemployer en des sens nouveaux. Le philosophe amoureux du savoir témoigne, avec sa vie, de la liaison intime entre existence et connaissance, parole et pensée, biographie et philosophie. Editeur de l'oeuvre complète de Giordano Bruno (les sept volumes des oeuvres italiennes sont disponibles aux Belles Lettres, l'oeuvre latine suivra) Nuccio Ordine est aussi l'auteur chez le même éditeur du Mystère de l'Ane ,essai sur la figure de l'âne dans l'oeuvre de Bruno.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.58 kg
  • Langage original : ITALIEN
  • Traducteur : LUC HERSANT

Dans la même catégorie