Le silence de la mer

VERCORS

livre le silence de la mer
EDITEUR : MAGNARD
DATE DE PARUTION : 12/07/01
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours - Quantité limitée
à partir de
5,20 €

SYNOPSIS :

1941 : un jeune officier allemand, cultivé et francophile, est l'hôte imposé d'un homme et de sa nièce. A cette intrusion de l' "ennemi", ils répondront par un inaltérable mutisme : pas une phrase ne sera échangée pendant leurs longs mois de cohabitation, en dépit des tentatives du jeune homme qui aimerait partager avec eux ses convictions humanistes. Mais sous la calme surface des eaux, c'est toute «la vie sous-marine des sentiments cachés, des désirs et des pensées qui se nient et qui luttent ». Publié
en 1942, Le Silence de la mer est le premier titre des Editions de Minuit, alors clandestines. Ce recueil comprend d'autres nouvelles sur la France des années 1940, d'une très grande portée : Désespoir est mort, Ce jour là, Le Songe, L'Impuissance, Le Cheval et la Mort, L'imprimerie de Verdun et La Marche à l'étoile. Il fallait la grande maîtrise de Jean-Claude Dauphin pour restituer à ce texte exceptionnel toute son intensité d'émotion sans jamais céder à la tentation du pathétique.
3 personnes en parlent

Après avoir lu Zoo ou l'Assassin Philanthrope, il était évident que je m'attelle à l'oeuvre majeure de Vercors, Le Silence de la mer. J'ai trouvé ce recueil encore plus passionnant que la susdite pièce de théâtre, tant par son thème récurrent, la Seconde Guerre mondiale et son impact sur la vie des Français pendant l'Occupation, que par le style de l'auteur, vivifiant et ciselé. Si le premier texte constitue en lui-même un chef d'oeuvre grâce à l'ambiance oppressante qu'il dégage (tout en évitant le cliché du manichéisme, puisque le soldat allemand hébergé n'est finalement pas un mauvais bougre malgré le silence qu'on lui oppose), les nouvelles qui suivent ont également leur intérêt. J'ai notamment beaucoup apprécié "Impuissance" et "Le Cheval et la Mort". Tous ces textes, écrits pendant ou juste après la guerre, témoignent de l'amour de Vercors pour sa patrie, un amour tellement fort qu'il en devient souvent douloureux. J'ai été impressionné par cet ouvrage, qui fait indéniablement partie à mes yeux de notre patrimoine littéraire contemporain. A lire, à relire, mais surtout à faire étudier en classe.

Shirayukihime
07/05/14
 

Écrit en pleine guerre en 1941, par Vercors, nom de résistance et de plume de Jean Bruller, Le Silence de la Mer est un huis clos entre 3 personnages, un homme et sa nièce habitant une ferme réquisitionnée et un jeune officier allemand, Werner Von Ebrennac, qui vit dans l'une des pièces de la maison. Ce dernier est bien loin du cliché de l'envahisseur, il est humain, tolérant, lettré et cultivé. Un homme avec lequel on aurait plaisir à parler, un homme qu'on aimerait avoir comme proche, un homme sensible tolérant, pas du tout le nazi dominateur, un homme peu différent de la jeune femme et de son oncle, peu différent de chacun de nousOui, mais il est allemand....et occupant. Alors l'homme et sa nièce ne peuvent qu'opposer un silence impassible (presque) en résistance à sa présence.Un silence qui amènera l'officier à les quitter.Une petite histoire sur l'amitié, au sein de la grande l'Histoire.Dans le même ouvrage : d'autres nouvelles "La marche à l'étoile" ou "L'imprimerie de Verdun" moins connues mais aussi agréables et toutes écrites pendant la guerre ou quelques mois après JPV

JPV11
24/03/14
 

Quelle belle histoire d'amour que ce récit qui se déroule pendant la guerre. Cet amour improbable est à la fois touchant, déchirant, envoûtant. Un classique à lire assurément. Très bien écrit, très bien décrit.

Lisons
27/09/12
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.18 kg