Le songe d'une nuit d'ete

SHAKESPEARE, WILLIAM

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 29/07/88
LES NOTES :

à partir de
0,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

La comédie met en scène des couples d'amoureux contrariés : Lysandre et Hermia, Démétrius et Héléna ; le roi des fées, Obéron, qui se dispute avec sa femme Titania,
au sujet de leurs conquêtes passées : Thésée et Hippolyte. Puck, le lutin, chargé d'intervenir, va introduire, dans la nuit, un peu plus de confusion.
8 personnes en parlent

Peut-être ne connaissez-vous pas ce livre d'un des plus grands auteurs anglais, en tout cas ce n'était pas mon cas, et je ne pensais pas commencer mon expérience de l'auteur avec cette oeuvre-là, mais il s'agit d'un livre lu pour les cours. J'étais assez surprise parce que ce livre ne m'a pas du tout apporté ce à quoi je m'attendais : je pensais que le ton serait plus guindé, et je trouve que le style de Shakespeare diffère grandement de celui des dramaturges français, il me paraît plus libre. Du moins c'est mon impression, car d'une part j'ai lu la version contemporaine, et même si j'avais lu la version shakespearienne, je ne pense pas que j'aurais tout compris, par manque de vocabulaire. Le ton est donc assez léger, l'auteur se moque allègrement de certains protagonistes, et insère à sa guise des éléments fantastiques. Lire cette pièce m'a fait vivre un moment particulier et sympathique. Je dois dire qu'au début les personnages m'étaient un peu insupportables car je ne comprenais pas leur absence de loyauté, je parle tout spécialement d'Helena, ou encore de Dimitrius. Malheureusement, on connaît assez peu les personnages, et l'un des enchaînements de l'histoire était extrêmement prévisible. Pour un premier contact avec la plume de Shakespeare, je trouve l'expérience positive : de ce que j'ai pu en voir, son style me plaît, et le fait que la pièce soit quelque peu farfelue aussi ! Je vous recommande donc cette pièce si vous souhaitez découvrir Shakespeare avec des œuvres un peu plus inattendues que Roméo et Juliette ou bien Macbeth.Et le lire en anglais ? Je vous conseille particulièrement cette édition car elle combine écriture shakespearienne et version contemporaine, avec laquelle j'ai complètement travaillé car bien plus facile à comprendre. Le vocabulaire est beaucoup plus facile à comprendre ! Cette édition rend l’œuvre de Shakespeare accessible à un niveau basique. Ninon !

nilale
13/05/15
 

J’ai un peu honte de le dire, mais je ne suis pas une grande fan de Shakespeare. C’est peut-être parce que, ne l’ayant jamais étudié sérieusement, je ne sais pas exactement comment le lire pour l’apprécier à sa juste valeur.Quoi qu’il en soit, cette pièce ne déroge pas à la règle. Je ne l’ai pas trouvée transcendante. Son humour ne m’a pas fait rire, ni même sourire le moins du monde. Je n’ai pas trouvé la prose exceptionnelle ou particulièrement agréable et comble du malheur pour une tragédie, j’ai trouvé les amants niais et ennuyeux.Il y a pourtant de bons ingrédients comme le côté complètement loufoque des personnages, ou la superposition des histoires qui finissent par se croiser toutes, mais la sauce n’a pas pris.Je n’ai passé un bon moment qu’à la toute fin, lors de la représentation de Pyrame et Thisbé, tordue à souhait avec son mur qui parle et son homme-lune avec son chien-buisson.Bref, une grosse déception.

Belykhalil
03/11/14
 

Du fantastique, de la romance, des situations cocasses, des réflexions, de la poésie... tous les ingrédients sont réunis pour une agréable lecture alors jetez-vous sur ce classique.

Daenerys
11/09/13
 

"Pyrame : -... Et maintenant vous voyez un décédé !Démétrius : - Je vois le décès, mais je ne vois pas le dé. En tout cas, c'est un as qui retourne, car il est tout seul.Lysandre : - Alors, c'est un as à sein; car il se l'est percé.Thésée : Un chirurgien qui le guérirait n'en ferait pas un as saillant."Cette comédie-féerie a été écrite et montée en 1595, Shakespare a alors 31 ans. La traduction du fils cadet de Victor Hugo a été qualifiée de exacte, il entreprit de 1860 à 1864 de traduire Les Oeuvres complètes de Shakespare.3 mondes se cotoient ici : celui de Thésée, avec sa promise Hippolyte, Hermia et son Lysandre, Démétrius qui d'abord repousse Héléna, de l'équipe de bras cassés qui présenteront une pièce aux mariages, et celui des fées, avec leur roi et reine et leurs lutins et sylphes... Chassés-croisés d'aventures sentimentales, magie, farces... C'est une symphonie joyeuse et enlevée qui s'achève par l'apostrophe de Puck au public, "ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé) que vous n'avez fait qu'un somme, pendant que ces visions vous apparaissaient." Sylvie Sagnes

SagnesSy
24/07/12
 

Que dire de cette histoire à part qu'elle est tout à fait farfelue. Je ne m'attendais pas du tout à ça. A vrai dire, je n'ai lu que "Roméo et Juliette" de Shakespeare, du coup je le voyais comme un auteur dramatique. Mais c'est qu'il peut être très drôle dès fois ! Bon, l'humour n'est pas l'essentiel du roman, le plus important c'est l'amouuuuuur !Hermia et Lysandre s'aiment, mais le père de la jeune fille refuse de les voir se marier. Il préfèrerait la voir épouser Démétrius, qui lui aussi est fou amoureux d'Hermia, au point d'avoir totalement mis de côté celle qu'il aimait avant, Hélène. Du coup Hermia est mise au pied du mur, elle doit faire un choix. Épouser Démétrius, le couvant ou la mort. Elle ne peut être avec Lysandre si son père l'en empêche, car étant sa fille, elle est sa propriété (charmant), et de ce fait, elle doit faire tout ce qu'il lui ordonne.Hermia et Lysandre décident alors de s'enfuir, mais avant, plutôt que de garder tout cela secret, ce qui serait le mieux à faire, ils en parlent à Hélène. Il est vrai qu'elle est Hermia ont toujours été amies. Mais depuis l'affaire avec Démétrius, les choses ne sont plus les mêmes. C'est pourquoi, Hélène, une fois mise au courant, n'hésite pas à tout dévoiler à Démérius. Espérant attirer son attention, et retrouver un peu de son amour...D'un autre coté on a le roi et la reine des fées, Obéron et Titania. Entres eux il y a de l'eau dans le gaz. Depuis que la reine a pris sous son aile un jeune garçon, Obéron est fou de jalousie. Il réclame le jeune homme, sans quoi il continuera à être exécrable avec Titania, au risque que tout cela ait des effets sur la nature. Voyant la reine incapable de lui donner ce qu'il veut, il décide de se venger en demandant à son fidèle acolyte, Puck, d'aller chercher une fleur capable de rendre fou d'amour n'importe qui. Son plan est de mettre le suc de cette fleur sur les yeux de Titania pendant son sommeil, ainsi, une fois réveillée, elle tomberait amoureuse de la première personne qu'elle verrait, et oublierait l'enfant, laissant alors à Obéron la possibilité de l'avoir.Les choses qui étaient déjà pas mal compliquées : une guerre de fées, deux hommes amoureux de la même femme, se compliquent un peu plus, lorsque Obéron, trouve bon de rendre Démétrius amoureux d'Hélène. Jusque là, on se dit "Quelle belle idée", sauf que Puck, qui est chargé de cette mission, se trompe, et c'est Lysandre qui tombe sous le charme d'Hélène. S'en suit un second chamboulement, lorsque croyant réparer son erreur, Puck pose du suc sur les yeux de Démétrius, le rendant à son tours fou d'amour pour Hélène.Du coté de la reine, à son réveil, elle tombe sous le charme d'un comédien affublé d'une tête d'âne, venu dans les bois avec sa troupe, pour répéter une pièce qu'ils joueront au Palais, en l'honneur du mariage de Thésée et Hypolite."Le Songe d'une nuit d'été" est une comédie légère, qui se lit vite et facilement. Une petite bouffée d'air pur qui pourrait avoir comme slogan "Tout est bien, qui fini bien". J'ai aimé ce retournement de situation, avec Hermia qui fini repoussée par les deux hommes qui l'aimaient. Bien que ce soit uniquement du à la magie, ça montre aussi l'inconstance de certains sentiments malgré ce qu'on en dit. Personnellement j'ai horreur d'entendre des "C'est l'homme de ma vie, etc...". Toutes ces paroles avant un certains âge me font sourire, à chaque fois que j'entends ça, je vois la scène de séparation et je me dis "Ta vie va surement être (très) courte". JACOBINETTE

Jacobinette
05/04/12
 

Je ne peux pas donner un avis très précis de ce livre puisque je ne l’ai lu que pour une et une seule raison: le film Were the World Mine. Film musicale (et gay) qui réadapte à sa manière cette pièce, et quelle manière, je ne me lasse pas de le voir et de le revoir. Quand au livre? Et bien il était intéressant, parce que j’ai pu m’amuser à retrouver les dialogues du films, les paroles, et ce qui était puisé pour les chansons. Ca m’a permis de voir que le film était très intelligent et donc forcément que j’ai apprécié lire le livre. S’il avait fallu que je le lise pour une autre raison, l’aurais-je autant apprécié? Je ne sais pas. Les dialogues m’ont parfois fait beaucoup rire tant ils sont « niais » ou ridicules. Il est évident que c’est fait par moment exprès, bien sûr, mais bon. Je ne vois guère l’intérêt de la pièce Pyrame et Tishbé, si ce n’est le passage où la reine des Fées tombe amoureuse de Bottom avec sa tête d’âne.

lasurvolte
30/10/11
 

William Shakespeare était un dramaturge, mais Le songe d'une Nuit d'Été est plutôt une comédie. A l'époque, elle a été jouée plusieurs fois à l'occasion de mariage.En soit elle est vraiment très différent des autres pièces de l'auteur et c'est surement ce qui lui donne cette saveur si particulière... Le Songe d'une Nuit d'Eté n'est pas une mais trois pièces différentes, coupées, interposées pour donner cette histoire fantastique :On suit les péripéties amoureuses de quatre jeunes gens : Helena qui aime Demetrius qui aime Hermia qui aime Lysandre qui aime Hermia... Mais aussi une troupe de comédiens plus qu'amateurs qui essaient de monter une pièce tout en évitant de faire peur "aux dames" et une dispute entre le roi et la reine des fées. Cette pièce est très drôle, très touchante. Et elle ne part pas dans tout les sens ce qui aurait pu être le cas avec tous personnages présents et leurs interactions...C'est une pièce auquel on a envie de croire : elle aurait pu être possible dans la vraie vie dans le contexte large, mais les petits détails surnaturels nous donne plutôt l'impression de rêver. C'est très agréable de rêver les yeux ouverts. William Shakespeare nous transporte avec lui dans son monde.Il serait vraiment dommage de ne pas lire cette pièce.

MademoiselleLuna
26/10/11
 

'ai été, je vous l'avoue, agréablement surprise par cette pièce drôle et très divertissante que nous offre Shakespeare. Et pour une fois que ce cher monsieur nous écrit, pour notre plus grand bonheur, une comédie aussi légère et tellement formidable à lire, elle se "boit comme du petit lait" !!Plus je le lis, plus j'aime son œuvre, décidément il est vraiment, pour moi en tout cas, un incontournable de la littérature mondiale...

feedoll
18/09/11
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.40 cm
  • Poids : 0.16 kg