Le spleen de paris ; petits poemes en prose

BAUDELAIRE, CHARLES

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 27/08/03
LES NOTES :

à partir de
3,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Collection « Classiques » dirigée par Michel Zink et Michel Jarrety Baudelaire Le Spleen de Paris Petits poèmes en prose Lorsqu'il commence à publier ses petits poèmes en prose dans des revues et des journaux, Baudelaire a beau les qualifier modestement de « bagatelles », il a pleinement conscience de ce qu'ils ont de singulier. Et nous le savons mieux désormais, ce qui s'inaugure de manière capitale dans ces textes qui visent à capter l'étrangeté du quotidien de son temps, ce n'est rien moins qu'une forme littéraire nouvelle. Rimbaud et Mallarmé vont s'en souvenir très vite - et bien
d'autres après eux. Bien que le poète y songeât depuis 1857, l'année des Fleurs du Mal, Le Spleen de Paris ne parut que deux ans après sa mort, en 1869. Ses poèmes en prose constituaient pourtant à ses yeux le « pendant » de ses pièces en vers, et les deux livres, en effet, se font écho à maints égards. Mais à la différence des Fleurs du Mal, ce n'est pas ici un recueil composé qui nous est offert : un espace de liberté, bien plutôt, où le ßâneur témoigne d'un nouveau regard venu à l'homme moderne pour lequel la réalité multiplie ses images. Edition de Jean-Luc Steinmetz.
2 personnes en parlent

De Baudelaire, je n’avais lu que “Les fleurs du mal” (j’ai honte). Heureusement, la demoiselle qui participe avec moi à ce site a eu la bonne idée de me faire cadeau du “Spleen de Paris”. Contrairement aux Fleurs du Mal, il s’agit ici de poèmes en prose. Le style est donc différent mais toujours aussi agréable. Dans une cinquantaine de petits poèmes, Baudelaire exerce sa magie pour notre plus grand plaisir. Il n’y a pas de lien entre les poèmes ce qui permet de les lire au hasard et ne bloque pas la lecture. J’ai quelques difficultés à vous en dire plus sur cet ouvrage bien qu’il m’ait beaucoup plu, je vous conseille juste de le lire si vous ne l’avez pas déjà fait. Il est accessible et vraiment très beau. La version complète de ce commentaire est disponible sur mon site, rubrique littérature :http://art.souilleurs.free.fr

Artsouilleurs
18/01/09
 

Chaque lecteur lit à sa manière mais encore plus lorsqu’il s’agit de poésie. Alors, quand vient l’heure de rédiger ses impressions, cela devient plutôt ardu. On peut conseiller un roman que l’on a aimé tandis que conseiller un recueil de poèmes est plus difficile, il y a plus de risques qu’il ne trouve pas d’écho chez cette autre personne. De plus, la poésie est difficilement explicable, elle se lit, se vit tout simplement.Cependant, je peux vous dire que j’ai beaucoup apprécié ces petits poèmes en prose. Juste avant, j’avais lu Les Fleurs du Mal (coup de cœur) et Le spleen de Paris m’est apparu comme plus léger. Nous retrouvons les thèmes chers à Baudelaire comme la mélancolie, la faiblesse de l’homme, la mort mais également des thèmes moins morbides. Non pas que ce livre soit teinté de joie, je dirais plutôt qu’il est empreint d’une grande lucidité. Certains textes sont tristes mais pas à l’extrême. Baudelaire nous raconte à travers sa prose, ce qu’il voit, ce qu’il ressent. Il nous raconte Paris, les gens, la vie et tout ça avec une grande justesse.Un livre très agréable sous forme de courts textes. Une plume dont on ne peut reconnaître que les qualités indéniables.

un flyer
08/08/11

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition