Le sujet dans le tableau

ARASSE, DANIEL

livre le sujet dans le tableau
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 22/09/08
LES NOTES :

à partir de
10,20 €

SYNOPSIS :

La question de l'intimité du rapport entre les oeuvres et leurs auteurs ou commanditaires se pose, à la renaissance, de manière cruciale : l'expression individuelle de l'artiste devient en effet à cette époque un facteur reconnu - et apprécié - dans la genèse et la forme des oeuvres d'art. Le sujet dans le tableau propose sept études de cas oú un emploi analytique de l'iconographie permet de distinguer comment, en s'appropriant le sujet (manifeste) de son oeuvre par le trouble qu'il introduit dans son énoncé, l'artiste
ou le commanditaire y marque sa présence comme celle du sujet (latent) de son énonciation. qu'en a-t-il été de michel-ange et de son moise ? de titien dans son allégorie de la prudence ? de giovanni bellini dans sa dérision de noé ? mais aussi de mantegna dans ses signatures ou du prince frédéric de montefeltro dans le désordre du studiolo d'urbino ? un champ s'ouvre à l'analyse et à l'interprétation historiques : celui des investissements psychiques ou autres dont les oeuvres de la renaissance ont été le lieu.
1 personne en parle

Toujours mon cher Daniel Arasse comme auteur ! Ici, les études proposées ne s'intéressent pas seulement à un tableau mais surtout à un peintre particulier. Si vous détestez la Renaissance et ses peintres, passez votre chemin car tous ici appartiennent à ce moment de bouleversement des références.On commence avec le studiolo de Frédéric de Montefeltre à Urbino. Ce studiolo peint en trompe l'oeil est à la fois un vibrant hommage à l'homme qui y travaille ainsi qu'aux arts et sciences.On poursuit avec Mantegna et ses perspectives, mais surtout ses signatures. Pourquoi de si visibles elles deviennent si discrètes ?S'ensuit une analyse pleine d'humour et restituant la fantaisie de Piero di Cosimo et une étude sur les liens entre Noé et Bacchus chez Bellini : l'homme vieillissant se cacherait-il dans le sujet de ses tableaux ?On aborde ensuite un grand parmi les grands : Michel Ange. Mais par le petit bout de la lorgnette ! On s'intéresse aux index. Vous n'avez jamais pensé qu'Adam et Dieu pourraient faire un tout petit effort pour se toucher s'ils ne pliaient pas ainsi leurs index ? Moi ça m'a toujours choquée et je suis bien heureuse d'avoir désormais un début de réponse.Parmigiano est convoqué avec un étrange dessin. S'agit-il vraiment d'une scène d'adultère révélé (encore un Mars et Vénus pris sur le fait par Vulcain, lequel semble plus excité que fâché par ce spectacle) ?Et enfin, le cher Titien clôt l'ensemble. C'est le Titien vieillissant de la prudence à trois visages qui est décodé.Mes amis, Arasse est bien mieux que le Da vinci code si vous souhaitez percer à jour quelques secrets de la peinture !

Praline
07/04/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.29 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition