Le symptome-charlatan

MILLER, JUDITH

livre le symptome-charlatan
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 10/06/98
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
25,20 €

SYNOPSIS :

Le symptôme freudien est un savoir, et qui pourrait parler. Mais il y faut la croyance, dit Lacan. Sur quoi porte-t-elle ? Sur le sens qu'il recèlerait, et qui serait à déchiffrer. Pourtant, le symptôme est aussi ce qu'il y a de plus réel dans la cure analytique : il résiste, on s'y cogne, on n'en peut mais, une répétition inexorable le soutient, le sujet sans cesse en souffre et en jouit. D'où la question récurrente dans le dernier enseignement de Lacan : puisqu'il y a du sens dans la jouissance, se pourrait-il qu'il y ait du sens dans le réel ? - alors que la " notion " même du réel exclut le sens. C'est une mise en question des fondements mêmes de la psychanalyse - bien plus radicale, bien plus méchante et pertinente, que les critiques éventées, édentées, qui ne lui ont jamais manqué. Que Freud ait été un
charlatan, il n'y a que des imbéciles pour le croire, que des négationnistes pour le dire. La vraie question n'est pas celle-lâ, mais bien que le symptôme lui-même est charlatan. Un réel qui parle et qui ment, voilà à quoi nous avons à faire dans l'analyse. Comment le penser ? Comment s'en débrouiller ? Les post-modernes avaient cru se débarrasser du réel dans le même temps qu'ils dépréciaient la vérité (" il n'y a que des interprétations "). Ils ont en définitive nourri le nouveau bon sens, sceptique et technicien. L'heure est aux sagesses orientales, libérales, et aux Lifestyle Drugs-Prozac, Viagra. La voie lacanienne n'a rien à voir avec des idéaux d'anesthésie. Elle discrimine entre le semblant et le réel. Elle élabore le réel spécial qui est celui de la clinique : " l'impossible à supporter ".
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.38 kg