Le temps des victimes

ELIACHEFF-C+SOULEZ-D

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 03/01/07
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
20,30 €

SYNOPSIS :

Pourquoi la figure de la victime tient-elle la place du héros moderne, au point que pour être sûr d'occuper le devant de la scène médiatique, de susciter l'unanimité compassionnelle, les mystificateurs d'aujourd'hui se prétendent victimes ? Issue de la démocratie et de son corollaire l'individualisme, la victimisation est un révélateur et un symptôme de notre société. Pour le comprendre, parce que la définition et le sort des victimes dépendent étroitement de la psychiatrie et de la justice, Caroline Eliacheff et Daniel Soulez Larivière ont réuni leurs approches. Ils expliquent comment l'affaiblissement des organisations syndicales a permis le développement de la notion de victime dans le monde du travail. Ils interrogent la pratique systématique de la prise en charge psychologique, y compris des proches,
eux-mêmes considérés comme victimes... Ils s'interrogent sur la multiplication des associations d'aide - et des procès, censés réparer les préjudices subis, et permettre le " travail du deuil " etc... Autant d'éléments qui devraient alimenter le débat sur un sujet brûlant - et qui touche à des sujets brûlants, de la pédophilie à la réforme de la justice ou au problème de la responsabilité. Avec la fin des idéologies, les scènes psy et judiciaires sont celles sur lesquelles on vient aujourd'hui chercher à donner du sens aux coups du sort. Mais cette victimisation à outrance commence à montrer ses effets pervers et pourrait finir par se retourner contre les victimes. Un livre politiquement incorrect qui devrait beaucoup faire parler et qui, par sa richesse, devrait devenir un ouvrage de référence.
0 personne en parle

Format

  • Poids : 0.40 kg