Le tour d'ecrou

JAMES, HENRY

EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 14/09/06
LES NOTES :

à partir de
3,60 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

La veille de Noël, un homme lit l'histoire étrange racontée par l'un des témoins des faits rapportés, une gouvernante chargée de garder deux enfants que viennent hanter des fantômes dépravés
qui se jouent de leur innocence. Le texte est accompagné d'outils pédagogiques permettant l'analyse du récit et de sa structure narrative complexe et l'étude du genre fantastique.
6 personnes en parlent

Une gouvernante a la charge de Flora et Miles, un frère et sa soeur, enfants adorables. Leur oncle l'a recruté en lui spécifiant qu'il ne voulait pas être impliqué dans leur vie. Tout se passe heureusement jusqu'à ce qu'elle rencontre dans la propriété deux personnes qu'elle ne connaît pas et qui paraissent vouloir du mal aux enfants...Un court récit à la tension difficilement soutenable, dans lequel le fantastique est suggéré mais présent avec une force étouffante incroyable. Les enfants, symboles même de l'innocence, prennent des visages terrifiants et diaboliques à certains moments. Henry James parvient à créer un climat macabre avec peu d'effets, un vrai tour de force entièrement remis entre les mains du lecteur qui doit se faire sa propre idée à propos de cette histoire.A compléter absolument avec la formidable adaptation de Jack Clayton en 1961: "Les innocents". Maltese

Maltese
24/02/09
 

J’espérais trouver dans la nouvelle des réponses aux questions que l'opéra avait laissé en suspens, autant le dire tout de suite, je suis restée sur ma faim!Le mystère reste prédominant, les personnages tout aussi énigmatiques, tant sur leur passé que sur ce qui se passe réellement dans ce manoir...Et pourtant, la lecture m'a tout autant séduite que la représentation, j'ai beaucoup aimé la façon dont l'ambiance est posée, la tension qui monte, l'imagination qui met en œuvre des scénarios les plus terribles les uns que les autres...Et c'est bien là la richesse de ce texte, on peut y trouver tant de strates différentes!De la "simple" folie de la narratrice, ou d'une classique "histoire de fantômes" à la dénonciation des abus sexuels envers les enfants, des personnages bien plus complexes qui ne le paraissent au premier abord (l'institutrice peut-être pas si "blanche" que cela) , la place des femmes et des enfants dans la société de l'époque, le monde des domestiques, beaucoup d’ambiguïtés en tout cas qui mettent le lecteur à forte contribution pour sortir de ce dédale! Les carnets d'Eimelle

eimelle
02/06/15
 

Grâce à cette nouvelle, j’ai fait une superbe découverte : une bonne vieille histoire d’horreur comme je les aime. De celle où mon esprit est parfaitement entortillé, et où il devient impossible de démêler le vrai du faux, le réel de l’irréel. Une ambiance angoissante assurée par le style d’écriture soigneux et le choix d’Henry James de ne faire planer que les descriptions et les réponses les plus essentielles. Chaque fois que l’on croit toucher au but, celui-ci disparaît aussi rapidement qu’un mirage au milieu du désert. Ce travail minutieux de l’auteur accroît l’empathie du lecteur pour les personnages, surtout celui de la gouvernante. Comme elle, à chaque supposition trop atroce pour être énoncée à voix haute, on se voit reculer et remettre en doute chaque évidence pourtant confirmée quelques minutes plus tôt.On joue ici un jeu de dupe accentué par le caractère typiquement victorien des personnages. Protagonistes qui m’ont mis les nerfs en pelote avec leurs faux-semblants typiquement british. Cependant, j’ai beaucoup admiré le sang-froid de notre héroïne, cette maîtrise d’elle-même dans ces horribles situations où elle voyait bien que les tenants lui échappaient. [Plus sur :]

Belykhalil
04/10/14
 

Le tour d'écrou est un conte macabre magistralement mené, à l'écriture agréable et détaillée. James parvient sans peine à distiller la peur, subtilement, et finit par disparaitre à la fin de l'histoire, en laissant toutes les clés à un lecteur empli de doute. On peut interpréter de plusieurs façons le charme des enfants, si peu ordinaires, la présence ou pas des revenants, l'état hystérique de la jeune gouvernante : une des versions pourrait se rapprocher d'un drame sexuel, la perversion des enfants par les anciens domestiques... On ne sait rien jusqu'au bout, c'est ce qui est captivant, terrifiant... laurence

laurence
11/08/14
 

J'ai beaucoup aimé le style et la narration vraiment travaillée d'Henry James. Le lecteur entre en effet par petites touches dans une atmosphère lourde et pesante. Néanmoins, la chute, peut-être un peu trop rapidement expédiée à mon goût (le tour d'écrou est en effet un texte court) m'a laissé sur ma faim !

Rudie
12/03/11
 

Ce n'était pas un texte bien long, une nouvelle d'une centaine de pages. Je dois avouer ne pas avoir été insensible à l'écriture de James : il a tout de même réussit l'exploit de me faire frisonner une ou deux fois. Les chapitres sont courts, et s'ouvrent généralement sur une révélation, ou une décision. Mais le côté "monologue intérieur" de l'héroïne, son affection démesurée pour les enfants sont parfois un peu agaçants. Mais le tout reste très agréable. Peut-être que ça aurait pu être davantage développé, en roman. Cela aurait pu être judicieux. Mais Henry James a su jouer avec brio sur l'aspect bref du récit, sur le jeu des chapitres, sur l'histoire à l'intérieur de l'histoire.

wellreadkid
07/08/10

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.34 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie