Le triomphe d'eleanor

BRADDON M-E.

livre le triomphe d'eleanor
EDITEUR : EDITIONS DU MASQUE
DATE DE PARUTION : 05/11/03
LES NOTES :

à partir de
8,90 €

SYNOPSIS :

Etrange destin que celui de la jeune Eleanor Vanes. Après des années d'enfance particulièrement heureuses passées dans la maison de son grand-père, elle ne supportera pas d'apprendre que celui-ci s'est suicidé. Elle a compris qu'un mystérieux individu était seul responsable de la mort de son aïeul et elle jure devant Dieu de le venger... Commence pour Eleanor, transformée en véritable détective amateur, une quête âpre et difficile qui s'accomplit en parallèle avec sa nouvelle vie. Elle est en effet devenue la dame de compagnie de Mrs Darrell dont le fils, Launcelet, ne reste pas indifférent aux charmes de la jeune fille. C'est alors que résonne comme un coup de cymbales, l'insupportable vérité: celui qu'Eleanor recherchait pour le punir n'est autre que... Face à une adversité apparemment insurmontable, la victoire d'Eleanor n'en sera que plus héroïque. Mary Elizabeth Braddon (1835-1915). Contemporaine de Wilkie Collins, elle est considérée comme l'Agatha
Christie de l'époque victorienne. Dans son oeuvre imposante, l'audace des intrigues le dispute à la peinture des sentiments. Jamais rééditée depuis la fin du xixe siècle, elle méritait d'être mise au jour. M.E. Braddon est l'Agatha Christie de l'époque victorienne. Née en 1835, fille d'un juriste, éprise dès sa plus tendre enfance de littérature à sensations, Mary Elisabeth Braddon se lance très tôt dans la vie active. Elle est d'abord actrice, puis épouse de l'éditeur Maxwell. La publication en 1862 du Secret de lady Audley (â paraître au Masque en janvier 2004) la consacre comme la première dame du mystère victorien. Sur sa lancée, elle écrit plus d'un roman par an. Dans ses oeuvres, l'audace des intrigues le dispute à la peinture des sentiments. Elle aura six enfants et publiera, jusqu'à sa mort en 1915, plus de quatre-vingts romans dont un écrit... en français. Elle est, depuis quelques années, redécouverte par le public anglo-saxon.
1 personne en parle

Du pur roman victorien, tissé sur une soif de vengeance inextinguible et sur des dissimulations bonnes ou mauvaises selon le caractère des personnages, rehaussé d'une dose de courage, de sacrifice et de bonté de la part d'Eleanor, l'héroïne qui doit absolument venger la mort de son père. L'auteur nous compose un personnage complexe, qui n'est pas toujours lisse et qui est même prête à tout pour arriver à ses fins : Eleanor semble être le miroir fictionnel de l'auteur. Femme indépendante et volontaire, elle gère sa destinée comme elle l'entend. Une très belle oeuvre qui paraîtra peut-être surannée mais qui est une excellente leçon de vie et de choses, placée dans une atmosphère de suspense délicat.

SophieC
05/09/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.35 kg